Festivals/Fiction TV de La Rochelle/Séries

[Notre avis] Lycée Toulouse-Lautrec (TF1) : Une rentrée des classes qui fait plaisir

Elle a remporté le prix de la meilleure série 52′ au dernier Festival de la Fiction TV de la Rochelle, Lycée Toulouse-Lautrec est lancée ce lundi 9 janvier sur TF1 et regroupe en une série ce que la chaîne sait faire de mieux en terme de fiction.

Lycée Toulouse-Lautrec – Habanita Federation/TF1 – 2023

Synopsis : Le lycée Toulouse-Lautrec n’est pas un lycée comme les autres. Ce lycée accueille des élèves en situation de handicap, comme Marie-Antoinette, une pétillante tétraplégique, ou Charlie, atteinte d’une tumeur au cerveau. Mais aussi des élèves valides, comme Victoire, une jeune adolescente contrainte d’intégrer cet endroit hors norme pour suivre son frère et qui va, bien que réfractaire au départ, dépasser peu à peu ses préjugés. Elle va y découvrir l’amitié, l’amour, la solidarité mais aussi l’humour, le courage et la force de tous ses camarades, ainsi que la dévotion et l’altruisme des parents et du corps enseignant.

Lycée Toulouse-Lautrec est tirée de l’histoire vraie de Fanny Riedberger, créatrice, scénariste et réalisatrice de la série. Elle a écrit le personnage de Victoire par rapport à sa propre histoire, même s’il y a une partie fictionnée, son frère a eu cet accident et elle-même en tant que valide a du intégrer le lycée Toulouse-Lautrec (un établissement qui existe réellement en France) en y étant réfractaire au début. Ils ont d’ailleurs tourné la série dans l’établissement et les enfants scolarisés là-bas ont pu participer au casting de la fiction.

La série est avant tout une ode à la vie et permet de montrer que cet établissement, unique en France, permet aux jeunes en situation de handicap d’avoir une scolarité normale grâce aux infrastructures. C’est également un moyen de mettre en avant les héros du quotidien dans ce genre de situation, c’est à dire l’ensemble des personnes qui sont engagées à faire fonctionner cette école. La série est drôle, pleine d’émotions parfois piquante. Ce n’est pas une fiction lisse par rapport à ce qu’on peut attendre d’une série sur le sujet, avec des personnages caricaturaux. Bien au contraire, on adore le côté rebelle de certains personnages en situation de handicap ou le côté « bitch » de Marie-Antoinette. On déplore juste que la série est un peu rapide, et que l’intégration de Victoire soit totale au bout des deux premiers épisodes, car c’était fun justement d’avoir des personnages en situation de handicap avec des caractères de « garces ».

Lycée Toulouse-Lautrec ressemble à un mélange de plusieurs séries pour construire une série unique, feel good, bienveillante et nécessaire. Evidemment c’est sans rappeler toutes les séries qui se déroulent dans des lycées qu’on a pu voir à la télévision française ces dernières années. Mais à mon sens elle se rapproche le plus des Bracelets rouges. On rentre ici à travers les yeux de Victoire dans ce lycée atypique où elle va s’intégrer à un groupe de jeunes différents de ce qu’elle connait pour le meilleur et pour le pire.

On retrouve que des têtes connues au niveau du casting adulte : Stéphane de Groodt, Valérie Karsenti, Rayane Bensetti, Joséphine Draï, Charlie Bruneau, Bruno Salomone, Aure Atika… pour contrebalancer avec les casting ado moins connu comme Chine Thybaud (Endless Night), Max Baissette de Malglaive (Germinal), Abraham Wapler (Reusss), voire pas connu du tout comme Ness Merad (Marie-Antoinette) dont c’est le tout premier rôle. Ces jeunes sont sans nulle doute les révélations de la série, avec une mention spéciale à Ness Merad.

Pas étonnant que Lycée Toulouse-Lautrec ait gagné le prix de la meilleure série 52′ au festival de la fiction TV de la Rochelle. Elle a su mettre en lumière un sujet de société très peu représenté à la télévision et de manière juste, pour un résultat tout sauf plombant ou déprimant. Au contraire, c’est une série feel good qui parle également de sujets universels comme l’amour, l’amitié, la famille, sa première fois… mais aussi de maladie et de la mort. La saison se termine sur un cliffhanger laissant présager d’une saison 2. On espère donc une suite car à peine fini la première saison, on a déjà hâte de retrouver les élèves de Toulouse- Lautrec.

8/10

Découvrez la bande-annonce de Lycée Toulouse-Lautrec

Une réflexion sur “[Notre avis] Lycée Toulouse-Lautrec (TF1) : Une rentrée des classes qui fait plaisir

  1. Pingback: [Interview] Ness Merad (Lycée Toulouse-Lautrec) : « Pour moi c’est tellement une victoire. J’ai pas l’habitude de voir le handicap dans des séries  | «Sur Nos Ecrans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.