Festivals/Fiction TV de La Rochelle/Séries

[Critique] Les Combattantes (TF1) : La guerre des femmes

Après Le Bazar de la charité, TF1 lance ce lundi 19 septembre une nouvelle série historique d’envergure ; Les Combattantes. On suit le destin de 4 femmes pendant la première guerre mondiale, incarnées par un casting 4 étoiles. Que vaut la série française événement de la rentrée ?

Les Combattantes – TF1 – 2022

Synopsis : Septembre 1914. Depuis quelques semaines, les combats font rage. Dans un petit village de l’est de la France, à quelques kilomètres de la zone allemande, quatre femmes se retrouvent projetées au cœur de l’horreur : Marguerite (Audrey Fleurot), prostituée parisienne aussi mystérieuse que flamboyante que l’on soupçonne d’être une espionne ; Caroline (Sofia Essaïdi), épouse de Victor Dewitt, propriétaire d’une usine de voitures, parti au front. Elle se voit propulsée à la tête de l’entreprise familiale, défi colossal et inédit pour une femme du début du siècle ; Agnès (Julie de Bona), mère supérieure d’un couvent réquisitionné et transformé en hôpital militaire. Dépassée par l’afflux de blessés, Agnès est de plus en plus tourmentée et questionne ses choix de vie ; et Suzanne (Camille Lou), jeune infirmière féministe recherchée pour meurtre… Elles sont Les Combattantes : quatre femmes exceptionnelles qui durant huit épisodes traverseront un moment tragique de l’Histoire de France.

On prend les mêmes et on recommence. Après Le Bazar de la charité, Alexandre Laurent reprend (quasi) la même équipe et lance une série avec à nouveau des héroïnes féminines, toujours en co-production avec Netflix. Les Combattantes est bien évidemment une série sur la guerre mais on creuse du côté du rôle des femmes à cette époque. Ces quatre personnages mis en lumière permet de présenter différents portraits, différents chemins de femmes à cette époque cruciale, montrant aussi l’importance de leur rôle pendant que les hommes étaient à la guerre. On oublie souvent que les femmes avaient un rôle important en parallèle et c’est bien de le rappeler.

Evidemment c’est romancé, mais chaque parcours nous touche et chacune apporte sa pierre à l’édifice malgré leurs problèmes, leurs doutes, leurs remises en question… C’est une série féministe mais pas que. Contrairement au Bazar de la charité le côté soap est beaucoup moins présent et la guerre bien plus mise en avant. Ce qui donne un sentiment un peu de lenteur dans les premiers épisodes. La série prend son temps d’installer les différentes intrigues, car les 4 femmes ont peu d’interactions entre elles, et chacune à sa propre storyline. Mais une fois lancée, la série prend de l’ampleur, à l’image de la grosse production qu’il y a derrière, et ça devient très vite addictif.

Mais la grosse force de cette série est sans aucun doute son casting. Quatre actrices talentueuses, qu’on ne présente plus ; Julie de Bona, Audrey Fleurot, Camille Lou et Sofia Essaïdi. Elles font les beaux jours de TF1 que ça soit avec HPI, La Promesse ou encore Je te promets, et sont désormais des valeurs sûres pour la chaîne. Mais les hommes ne sont pas en reste dans Les Combattantes, car on retrouve au casting Yannick Choirat, Tom Leeb, Maxence Danet-Fauvel et même des apparitions de Mikaël Mittelstadt.

Avec Les Combattantes TF1 propose à nouveau une série ambitieuse et visuellement réussie. Il faut s’accrocher au début pour vraiment pouvoir apprécier la suite.

6,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.