Festivals/Séries/Séries Mania

[Critique] Rebecca (TF1) : Que vaut l’adaptation de Marcella ?

Découverte lors du dernier festival Séries Mania, TF1 diffuse ce jeudi 18 novembre sa nouvelle fiction Rebecca, adaptation de la série britannique diffusée sur Netflix. Que vaut cette adaptation française ?

Rebecca – TF1 – 2021

Synopsis : Six ans après avoir abandonné la traque d’un tueur en série et quitté la police, Rebecca décide de reprendre du service pour échapper à la dépression qui la ronge et l’éloigne de son mari et de ses enfants. De retour au sein de la Criminelle, elle enquête sur une série de meurtres et est persuadée que le tueur est celui qu’elle n’avait pas pu arrêter six ans auparavant . Mais ces différents black out la rendent également suspecte. Que se passent-ils vraiment pendant ses absences ?

Après Je te promets, Plan B ou encore Mensonges, TF1 diffuse une nouvelle adaptation avec la série Rebecca, thriller de 8 épisodes. On y retrouve tous les ingrédients du genre, un serial killer, une enquête, des mystères autour de notre héroïne… mais dans Rebecca, il y a beaucoup de choses en parallèle qu’on s’y perd un peu. Plusieurs meurtres, différents tueurs, des blackout venant de Rebecca, mais est-ce vraiment lié à tout ça ?

Ce qui ressort de ces 8 épisodes malheureusement c’est un peu trop de confusion, la série s’éparpille trop. Sans parler que 6 épisodes auraient largement suffit à boucler cette histoire à rallonge, nous emmenant sur de fausses pistes, on a l’impression pour gagner du temps et tenir les 8 épisodes, alors que la fin est très prévisible depuis le début. Si les mystères autour du personnage de Rebecca intriguent au début, ça nous ennuie au fur et à mesure, sûrement à cause de ce personnage envers qui on a du mal à avoir de l’empathie, tout comme son mari.

Mais le vraie point positif de cette série et sans nul doute son casting 4 étoiles. Anne Marivin excelle dans ce rôle, et Benjamin Bioley est parfait dans le rôle du mari détestable. Ajoutons à cela Grégory Montel, Valérie Karsenti, Samir Guesmi, Clotilde Courau ou encore Baptiste Lecaplain qu’on attendait pas forcément en tant qu’acteur dans ce genre de rôle, tous sont très biens dans leurs rôles respectifs.

Une saison de Rebecca équivaut aux 2 saisons de Marcella, et pourtant la fin de Rebecca laisse une ouverture pour une suite. Il est sûrement préférable de voir directement Marcella sur Netflix, mais Rebecca saura satisfaire les adeptes du genre porté par son casting impeccable.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.