Séries

[Critique] Le Bureau des Légendes (Saison 5) : Encore une belle réussite

Cette nouvelle saison du Bureau des Légendes était très attendue et dans l’ensemble ne nous a pas déçu. Retour sur une saison 5 mouvementée dans laquelle on dit au revoir à son showrunner Eric Rochant, mais pas que…

Attention cet article contient des spoilers sur la saison 5.

Le Bureau des Légendes – Canal+ – 2020

Synopsis : Un article sort dans la presse, accusant la DGSE d’avoir donné l’ordre d’exécuter un de leur propre agent. Est-ce vrai ? Est-ce un coup monté ? Malotru pourrait-il être encore vivant ?

Alors que nous pensions que la saison serait centrée sur Malotru et que la trame serait de savoir s’il était vivant ou pas, cette question est résolue assez rapidement dès le premier épisode de la saison. La fin de la saison 4 nous avait laissé sans voix, nous faisant croire que la série avait tué son personnage principal. Ça nous aurait pas étonné de la part du Bureau des Légendes, qui est une série qui prend des risques et qui peut exister sans problème sans Malotru. Et pourtant, Guillaume alias Paul alias Malotru alias Pain in the ass ou encore Pavel maintenant, est bel et bien vivant, et on ne va pas s’en plaindre, car même si le personnage est autant attachant qu’agaçant, Malotru nous aurait terriblement manqué. L’interprétation de Mathieu Kassovitz est encore une fois impeccable, ça aurait été dommage de passer à côté.

On aurait donc pu être déçu qu’ils n’aillent pas jusqu’au bout et tuer leur personnage principal, mais heureusement il n’en est rien. Cette saison 5 ne déçoit pas dans son ensemble, elle est même a un excellent niveau, complètement dans la lignée de la saison 4. Ça n’a pas toujours été le cas, mais ici le changement de saison est très fluide. On retourne en Russie, avec les personnages qu’on avait laissé. Malotru continue sa vie là-bas, on y retrouve également Pacemaker (Stefan Crepon). C’est l’occasion également de développer un peu plus le personnage de Sisteron (Jonathan Zaccaï), mais également celui de Marie-Jeanne (Florence Loiret-Caille) qu’on découvre pour la première fois sur le terrain. Jonas (Artus) n’est pas en reste, et cette saison 5 va permettre de découvrir de nouveaux aspects de ce personnage, et on va en savoir un peu plus sur le passé de JJA (Mathieu Amalric). Quant à Marina (Sara Giraudeau) elle est moins présente cette saison, mais ce personnage, qui est mon préféré depuis la saison 1, a su encore se renouveler, on la découvre dans un nouvel environnement, avec un nouveau métier mais plus sous légende.

Si la saison a quelques ventres mous, on lui pardonne volontiers à côté d’épisodes qui arrivent à nous tenir en haleine avec trois fois rien. Une des grandes forces d’Eric Rochant, qui a fait ses au revoir au cours de cette saison. Il nous a laissé un cadeau puisqu’il a fait plusieurs apparitions au début de la saison pour aider Pacemaker. Il a fait ses au revoir à la fin de l’épisode 8, un parallèle avec le départ de JJA, et Marina qui forme de nouvelles recrues… Cet épisode 8 aurait très bien pu être une fin de saison. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Voilà donc notre grande déception de cette saison, les deux derniers épisodes réalisés par Jacques Audiard. Il y a du bon dans ces épisodes, mais j’ai l’impression d’avoir vu un épilogue de deux heures, avec beaucoup trop de scènes de rêves, beaucoup trop de suspense qui n’avait pas lieu d’être pour un résultat final attendu. Je demandais à être d’avantage surprise, là est ma plus grande déception. On savait que Malotru n’avait pas le droit au bonheur, et ses retrouvailles avec Nadia ne pouvait pas se finir sur une note positive malheureusement. Notons tout de même qu’ils se retrouvent en saison 5 mais n’avaient pas pu être ensemble depuis la saison 1. Il la voit de loin à l’aéroport en saison 2, ils se parlent par téléphone en saison 3, mais ils ne se retrouvent et se parlent en face à face qu’en saison 5 lors d’une scène remplie d’émotions.

Les autres petits bémols de cette saison sont tout d’abord l’introduction du personnage de Mille Sabords, un personnage avec énormément de potentiel mais sous exploité. On espère le revoir la saison prochaine car cette saison donne l’impression d’avoir entrouvert quelque chose mais sans avoir eu de fin. Puis sa relation avec Marina mériterait d’être développée d’avantage. Ensuite, Pacemaker qui a été un personnage clé lors de la saison 4 et au début de la saison 5, disparaît de la série du jour au lendemain, sa mission est terminée mais on ne le voit plus du tout par la suite. On espère que c’est juste un petit oublie…

Ce dont on est sûr c’est que Le Bureau des Légendes sera de retour pour une saison 6, mais on ne sait pas encore qui succédera à Eric Rochant. On peut imaginer un Malotru complètement détruit ou alors qui va se noyer sous le boulot. Une chose est sûre, avec sa saison 5 Le Bureau des Légendes prouve qu’elle est toujours l’une des meilleure fiction française même après tout ce temps. Chapeau !

8/10

Une réflexion sur “[Critique] Le Bureau des Légendes (Saison 5) : Encore une belle réussite

  1. Pingback: [Critique] Into the Night (Netflix) : Embarquez pour un voyage mouvementé | Sur Nos Ecrans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.