Séries

Bilan des nouvelles séries de cet été

C’est déjà la rentrée des séries  outre Atlantique, il est donc l’heure de faire un petit bilan de celles diffusées cet été aux Etats-Unis. Sur Nos Ecrans a fait une petite sélection de ce qu’il ne fallait pas manquer (ou l’inverse) pendant cette période estivale.

0B6GRUwiZH4.market_maxres

Halt and Catch Fire – AMC – 2014

Celle qui nous a surpris
Commençons ce petit bilan par LA série inattendue de l’été! En effet, Halt and Catch Fire est la série qu’on a pas vu venir. Au premier abord difficile d’accès et lente malgré un bon casting, elle se révèle être tout le contraire, une série intelligente et prenante avec des personnages attachants et qui évoluent au cours de cette première saison. Et on peut dire que c’est un petit miracle qu’elle ait obtenu une deuxième saison, car ses audiences sur AMC étaient plutôt catastrophiques, cette annonce était donc une véritable surprise. Mais Halt and Catch Fire a reçu de belles critiques et mérite sans nulle doute cette seconde saison. Si vous ne l’avez pas encore regardée, foncez! Sinon n’hésitez pas à lire notre bilan de la saison 1 ici.

Celle qui nous a déçu
Contrairement à Halt and Catch Fire, Tyrant était une des séries les plus attendues de l’été. Son pilot est d’ailleurs plutôt réussi et bien construit. On a une bonne présentation des personnages et de la situation. On rentre dans un univers original dont on a pas forcément l’habitude dans les séries américaines. Mais passé ce premier épisode tout ce qui nous avait tenu en haleine s’évanouit aussi tôt. Et c’est bien dommage car Tyrant est une série qui a un vrai potentiel mais qui n’a malheureusement pas su être exploité. Les personnages sont au final caricaturaux, contradictoires pour certains et surtout aucun n’est vraiment attachant. Et il n’y a aucune surprise dans le développement de l’histoire, jusqu’au final très attendu. Après quelques épisodes on passe outre le fait que tout le monde parle anglais, que des acteurs soient trop blancs pour leur rôle, mais on se dit que tout le budget est passé dans le pilot (même s’il faut le souligner, les décors sont plutôt agréables). Avec de grosses longueurs, au final Tyrant est un peu une déception. La série a été tout de même renouvelée pour une seconde saison.

Celle qui nous a fait rire
La bonne surprise de cet été est sans conteste la rom-com You’re the Worst. Un couple d’acteur juste, avec une vraie alchimie qui arrive à nous faire rire et nous émouvoir. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, puisque même s’ils sont au second plan ils apportent quelque chose aux personnages principaux et à la série en général. On a donc un bon équilibre entre humour et drame, et on se prend rapidement d’affection pour ces 2 personnages qui ont du mal à s’engager. « Je t’aime moi non plus » est la phrase qui résume le mieux cette série qui donne la pêche rien qu’aux premières notes de son générique. Son sort n’est toujours pas fixé, on ne sait donc pas si elle aura le droit ou non à une seconde saison. You’re the Worst ne brille pas par ses audiences malheureusement, mais elle a un vrai plus qui fait qu’on serait bien déçu si elle ne revenait sur nos écrans l’année prochaine.

Celle dont on se fiche du sort
You’re The Worst a été lancée en lead-out d’une autre comédie Married dont le pilot était bien plus faible que la première. Les personnages clichés ont laissé place à plus de nuances par la suite et les personnages secondaires ont rapidement pris de l’importance. Avec une première saison sympathique, sans être révolutionnaire, son annulation ne dérangerait pas.

The_Strain_promotional_poster

The Strain – FX – 2014

Celle qui ne devait pas decevoir
Une des séres les plus attendues, avec Tyrant, était The Strain, une adaptation par Guillermo Del Toro et Chuck Hogan de leur trilogie de romans dont le pilot avait divisé (notre critique à lire ici). Le public et les journalistes américains ont très vite changé d’avis avec les épisodes. Enchaînant les clichés, incohérences, personnages stupides et épisodes bouche-trou, la série n’est pas le succès espéré par les créateurs et par la chaîne du câble qui la diffuse, FX. Malgré cela, les bonnes audiences en catch-up TV, et sans doute grâce à la réduction de taxe du Canada, la série a été renouvelée pour une seconde saison l’été prochain.

Celle qui a divisé
La série qui n’est certainement pas passée inaperçue c’est The Leftovers, la nouveauté de HBO. Entre les anti qui trouvent que la série ne raconte rien et qu’elle se prend trop au sérieux, et les pro-Leftovers qui y voient une série réflexion profonde sur la peine et comment vivre avec, comment passer à autre chose. Les deux partis sont représentés sur le site, pour ma part, j’ai été conquis à partir de la seconde moitié de saison. Le pilot fut une bonne surprise, le second épisode d’un ennui monstrueux et le 3e fut une claque. À partir de l’épisode 5, la série prend une nouvelle tournure, de nouvelles questions apparaissent et l’on ne cherche pas spécialement à avoir des réponses, cela passe au second plan, au profit des personnages et de ce qu’ils ressentent. La montée en puissance des derniers épisodes atteint son paroxysme dans un final magnifique mais terriblement effrayant. Cependant, deux choses m’ont posées problème : les ados assez insupportables et l’intrigue de Tommy dont on ne sait rien.

Celle qui nous a surpris (bis)

Les séries de Starz sont rarement bonnes. La chaîne câblée a de l’ambition et peut réussir à proposer des programmes pertinents (Boss) autant que des séries à l’esthétique hideuse (Spartacus) et aux scènes sexuelles servants à combler l’aberration ou l’inexistence du scénario (il y a du choix avec Camelot, Black Sails, Da Vinci’s Demons, le début de Spartacus, etc.). Mais avec sa nouveauté la plus récente, la chaîne prend le pari de lancer une série historique teintée de fantastique avec une fanbase importantes des livres dont elle est adaptée. Cette série est Outlander, qui marque le retour de Ronald D. Moore à la télévision depuis Battlestar Galactica (il est également producteur de Helix que l’on va gentiment oublier). Outlander a un pilot très lent mais si vous lui donnez une seconde chance, la suite est à l’image de la fin du pilot : une héroïne du XXIe siècle envoyée à une époque inconnue (deux siècles plus tôt) et une romance qui s’y dégage en filigrane. Les personnages sont creusés et ont une véritable personnalité, de plus leur tête contient bel et bien un cerveau et non leur appareil reproducteur.

Celles qui sont revenues
Certaines séries estivales de l’an dernier ont également eu le droit à une nouvelle saison. Alors que Under The Dome se ridiculise un peu plus chaque semaine, Masters of Sex ne déçoit pas et donne même de très beaux moments à ses personnages, en particulier Masters et Johnson, mais également Libby qui a le même statut que Skyler dans Breaking Bad auprès des fans. On peut détester ses actions racistes mais l’angle des scénaristes sur la suite est très intéressant. L’ajout du personnage de Betsy Brandt apporte de nouveaux questionnements et de nouvelles recherches pour Masters et Johnson. Brillant !

Une réflexion sur “Bilan des nouvelles séries de cet été

  1. Pingback: TCA Summer Press Tour 2015 : HBO | Sur Nos Ecrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s