Avant-premières/Films

Love, Simon : une réussite tendre et banale

Love, Simon est le film-phénomène qui a pris le public par surprise grâce à sa tendresse et candeur. L’adaptation du roman éponyme de Becky Albertalli arrive enfin en France (trois mois après sa sortie US) pour notre plus grand plaisir.

Love, Simon – 20th Century Fox – 2018

Synopsis : On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore et entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret: personne ne sait qu’il est gay et il ne connait pas l’identité de son premier coup de cœur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.

Love, Simon s’inscrit dans la tradition des teen movies, reprenant tous les codes du genre : la voix off, le conflit, la famille typique américaine, la fête avec tout le lycée. Tout y est sans rien apporter de neuf. Mais alors, pourquoi le film est si bien ? Il l’est justement parce que rien ne sort du cahier des charges de ce type de film. Au lieu de nous montrer l’histoire d’amour entre un garçon et une fille, le film parle de l’homosexualité de Simon, son coming out, et sa première romance. Le film vient banaliser l’homosexualité de son protagoniste et suivre l’intrigue comme le ferait n’importe quelle romance hétérosexuelle, son orientation sexuelle n’a rien d’extraordinaire, c’est une histoire d’amour, et c’est déjà pas mal.

De plus, le conflit ne vient pas de son homosexualité ou de l’avoir caché à ses ami(e)s, cela aurait pu être remplacée par autre chose et le film aurait fonctionné de la même manière. C’est ce qui est agréable avec Love, Simon, son orientation sexuelle n’est que le point de départ du film, une histoire vue et revue sous un autre angle et une intrigue aussi simple ne fait pas de mal (en particulier pour les films LGBT qui se déroulent dans la douleur et se finissent toujours mal).

À vouloir simplifier son histoire, le film perd en profondeur dans son dernier tiers, notamment après le coming out. Certes, des séquences offrent de très beaux moments comme le discours larmoyant de sa mère (superbe Jennifer Garner) et la réaction du père (Josh Duhamel). Mais la psychologie de Simon est survolée, il aurait été bon de s’y attarder un peu plus et laisser Nick Robinson montrer une palette de jeu plus grande. On le sent un peu en retrait par moment alors que c’est un bon acteur (bien mieux que dans Jurassic World). Quant à l’avant-dernière séquence, elle paraît d’une part beaucoup trop facile et d’autre part, la disposition donne des allures de bêtes de foire (même si ce n’est pas du tout la volonté du réalisateur Greg Berlanti, connu pour ses séries de super-héros).

Love, Simon est une romcom qui n’a pas la prétention de vouloir révolutionner le genre, c’est une histoire ordinaire vu sous un angle nouveau (premier film d’ado gay produit par un studio hollywoodien). À coup de chansons entraînantes et de simplicité, le film réussit son pari de donner un modèle, un espoir à tous les adolescents dans la même situation que Simon.

8,5/10


Date de sortie : 27 juin 2018
Réalisation : Greg Berlanti
Casting : Nick Robinson, Katherine Langford, Jennifer Garner, Josh Duhamel, Keiynan Lonsdale, Alexandra Shipp, Jorge Lendeborg Jr, Logan Miller
Genre : Comédie romantique
Nationalité : US
Distributeur : 20th Century Fox France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.