Films

[Critique] Scream Girl (Netflix) : Déclaration d’amour aux slashers des années 1980

En cette période d’Halloween, rien de mieux qu’un bon film d’horreur. Et pour cela, on ne peut que vous conseiller Scream Girl, disponible sur Netlix, et qui saura vous faire frissonner pour le 31 octobre.

Scream Girl – 2015

Synopsis : Alors que sa mère, une star du cinéma d’horreur des années 1980, vient de mourir dans un terrible accident de voiture, Max Cartwright est invitée à une projection commémorative. D’abord réticente, la jeune femme se laisse convaincre d’y assister. Mais sur place, rien ne se passe comme prévu. Max et ses amis se retrouvent alors aspirés à l’intérieur d’un slasher movie. Ils vont dès lors tout faire pour survivre à ces 92 minutes sur pellicule…

Que tu aimes frissonner sous ton plaid au fond du canapé, ou non. Que tu aimes le cinéma d’horreur référencé, ou non. Que tu aimes les comédies parodiques ou non. Finalement, que tu aimes Halloween, ou non. Qui que tu sois, quelles que soient tes préférences, Scream Girl est fait pour toi ! Scream Girl est universel ! Et ça tombe bien, Netflix a mis le film à disposition pour célébrer la fin de ce mois d’octobre.

Scream Girl, que l’on préférera sous son titre original, The Final Girls, est une petite pépite de saison sur laquelle il faut absolument se précipiter. Véritable déclaration d’amour aux slashers des années 1980, le film multiplie les références et les clins d’œil, ce qui ravira les amateurs du genre. Il reprend les codes, les détourne, les transforme et joue avec eux de manière délicieuse, créant ainsi une ambiance totalement méta, atypique et appréciable, qui fait que le film détonne dans l’horreur contemporaine, pleine de reboots et remakes sans originalité, sans saveur.

Cependant, nul besoin d’être un fin connaisseur de slashers pour se délecter du film. La force de Todd Strauss-Schulson, c’est qu’il propose un divertissement sur plusieurs niveaux, qui parlera à tous. Il parvient à jongler parfaitement entre l’humour et l’émotion, transcendant un simple hommage en quelque chose de plus grand. Quelque chose d’unique.

On frissonne (mais pas trop), on rit (beaucoup), on est ému (un peu). Et plus que ça, le film convient à une large frange de spectateurs. En somme, c’est le programme idéal qui mettra tout le monde d’accord le 31 octobre ! A voir et à revoir !

9/10

Article rédigé par Marion Plusson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.