Avant-premières/Films

American Skin : Le dernier jugement

Ce lundi 9 septembre 2019, nous avons vécu un beau moment au 45ème festival du Film Américain de Deauville : une standing ovation de 15 minutes après la diffusion en avant-première du film American Skin de Nate Parker, qui a ému ce dernier aux larmes.

american-skin-h_2019

American Skin – Nate Parker – 2019

Synopsis : Un soir, lors d’un contrôle de police de routine, le fils de Lincoln est tué. Cependant, l’officier coupable d’avoir tiré sur lui est déclaré innocent. Lincoln, ancien combattant dans la Marine, décide de prendre les choses en main pour faire justice lui-même.

Les bavures policières, notamment envers la population Afro-Américaine, est un sujet maintes fois évoqué au cinéma. C’est d’ailleurs d’une manière tout à fait classique et déjà-vue que le film de Nate Parker – à la fois réalisateur et premier rôle du film – démarre : deux policiers effectuent un contrôle sur Lincoln et son fils de 14 ans, la tension monte, jusqu’au moment fatal.

1 an après le drame, Jay (Allius Barnes), un étudiant en cinéma, rencontre Lincoln pour réaliser un documentaire sur lui. C’est alors qu’un nouveau point de vue, celui du caméraman, apparaît, appuyé par quelques regards caméra et plans épaules un peu maladroits. Si pendant le film je me suis questionnée sur ce choix de réalisation pas vraiment assumé (car le film n’est pas entièrement en « found footage » ou documentaire), j’ai trouvé réponse à ma question à la fin du film. C’est en fait un choix très méta.

Pendant la première demi-heure, il n’y a rien de très original, mais le film effectue un tournant surprenant lorsque Lincoln va prendre en otage le commissariat de police dans lequel travaille l’officier Mike Randall (Beau Knapp) qui a tué son fils mais a été innocenté.

Lincoln décide alors de recréer un tribunal pour juger à nouveau Mike, avec un jury composé de civils présents au commissariat au moment de la prise d’otages mais également de délinquants en garde à vue, majoritairement des personnes de couleurs. C’est là le cœur du film, chaque parti va prendre la parole, dénonçant tour à tour le système, le racisme, la pression sociale et d’autres failles d’une Amérique divisée. J’ai trouvé les dialogues fluides et bien écrits et les solides performances du cast rend le tout plutôt crédible.

Certes, Nate Parker manque parfois de subtilité, mais il ne faut pas oublier qu’American Skin est avant-tout un film engagé, avec lequel il a voulu faire passer un message fort, et au vu des longs applaudissements à la fin de la projection, je pense que le message est bien passé.

7.5/10


Date de sortie : Prochainement
Réalisation : Nate Parker
Acteurs : Omari Hardwick, Theo Rossi, Beau knapp
Genre : Dramatique
Nationalité : US

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.