Avant-premières/Films

Cœurs Ennemis : Plus qu’une simple histoire de triangle amoureux

Avec Cœurs Ennemis, James Kent s’intéresse de nouveau à une jeune anglaise sur fond de première guerre mondiale. Mais les similitudes avec “Mémoires de jeunesse” s’arrêtent là, car ici la guerre est terminée et il faut à présent reconstruire ensemble.

Cœurs Ennemis – Condor Distribution – 2019

Synopsis : Hambourg, 1946. Au sortir de la guerre, Rachel rejoint son mari Lewis, officier anglais en charge de la reconstruction de la ville dévastée. En emménageant dans leur nouvelle demeure, elle découvre qu’ils devront cohabiter avec les anciens propriétaires, Lubert un architecte allemand et sa fille. Alors que cette promiscuité́ forcée avec l’ennemi révolte Rachel, la haine larvée et la méfiance laissent bientôt place chez la jeune femme à un sentiment plus troublant encore.

Cœurs Ennemis n’est absolument pas un film de guerre, comme pourrait le laisser croire l’affiche mais plutôt un film sur les relations humaines. Comment vivre avec les autres après la guerre, est la question qui se pose ici.
En effet, le film se concentre sur la vie à Hambourg, où anglais et allemands doivent cohabiter pour reconstruire après une guerre qui les a férocement opposés. C’est ce sujet rarement exploité qui donne sa force à Cœurs Ennemis bien plus que son triangle amoureux, finalement assez classique.

Parce que oui, si soldats anglais et anciens partisans nazis doivent cohabiter, l’intrigue principale est celle de Rachel, qui après des mois séparée de son mari, doit réapprendre à vivre avec cet homme qui a bien changé depuis la mort de leur fils. Malheureusement, celui-ci refoule ses sentiments en se plongeant dans le travail, laissant sa femme seule avec leur hôte, un séduisant veuf allemand. Et c’est là que le film pêche un peu, la relation construite entre Rachel et Lubert est assez floue et bancale au départ. Et même si elle prend en consistance au fur et à mesure, notamment après l’intervention de la fille de ce dernier, cette relation alourdit un peu le milieu du film en instaurant quelques longueurs. Il faut alors attendre que les non dits et la douleur éclatent pour que l’émotion remonte sobrement en puissance grâce à un casting performant.

Cœurs Ennemis nous offre une fresque élégante et poignante avec une image très construite dans des décors réalistes et une ambiance quasi flegmatique.

7/10

Article rédigé par R.P.


Date de sortie : 1er mai 2019
Réalisation : James Kent
Casting : Keira Knightley, Jason Clarke, Alexander Skarsgard
Genre : Drame
Nationalité : US
Distributeur : Condor Distribution

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.