Séries/Séries Mania/Tout commence avec un pilot

Osmosis : recherche technologique de l’amour

À l’occasion du festival Séries Mania – Lille/Hauts-de-France, Netflix a dévoilé en avant-première Osmosis, sa prochaine production française qui sortira sur la plateforme ce vendredi 29 mars. Gagnera-t-elle des prix de la compétition française dans laquelle elle est nommée (meilleure série, acteur et actrice) ? Réponse samedi soir lors de la cérémonie de clôture !

Osmosis – Netflix – 2019

Synopsis : Paris, dans un futur proche. La technologie a repoussé les frontières de l’imaginable en déchiffrant le code du véritable amour. Grâce aux données de ses utilisateurs obtenues via des micro-robots implantés dans leurs cerveaux, la nouvelle application « OSMOSIS » garantit avec certitude de trouver le partenaire idéal, et transforme le rêve ultime de trouver l’âme sœur en réalité. Mais y a-t-il un prix à payer lorsqu’on laisse un algorithme choisir l’homme ou la femme de notre vie ? Quand en échange de cet amour éternel, la technologie peut accéder aux recoins les plus intimes de notre esprit, et à nos souvenirs les plus secrets…

Il faut avouer que la réputation des séries françaises de Netflix ne sont pas au beau fixe. Entre l’horreur de Marseille et la non-originalité de Plan Cœur, il y avait de quoi s’inquiéter avant la projection d’Osmosis. Cependant, après avoir vu les deux premiers épisodes, il faut reconnaître qu’il y a un effort qui est fait. La série est loin d’être subtile ou très original dans son propos mais le rythme efficace a retenu notre attention.

Nous suivons donc Paul (Hugo Becker), le dirigeant de l’entreprise et sa sœur Esther (Agathe Bonitzer), la créatrice d’Osmosis. Le premier épisode définit grossièrement les caractéristiques des personnages, en particulier l’impulsif Paul, ce qui permet de créer artificiellement un compte à rebours qui sera l’un des fils conducteurs de la saison.

Le premier épisode prend le temps d’installer cette atmosphère de sérénité, bien que personne ne le soit réellement. À l’inverse, le rythme s’accélère dans le second épisode qui accumule plusieurs intrigues comme si les scénaristes voulaient essayer de retenir l’attention de tout le monde. C’est bien le défaut majeur de la série, vouloir en mettre trop. Certaines intrigues sont inutiles à l’histoire, ou dévoiler trop rapidement dans la saison. C’est dommage que la série ne se soit pas plus concentré sur les relations amoureuses, la rencontre avec les âmes sœur. Car la véritable question qui se pose avec Osmosis c’est est-ce qu’on laisserait la technologie, la science, choisir nos rapport amoureux ? Un thème et une approche forts comme base pour la série qui aurait mérité d’être bien plus exploités en laissant de côté le thriller et complots en tout genre. Une comédie romantique d’anticipation aurait suffit à faire d’Osmosis une série immanquable.

Dans l’ensemble, Osmosis parvient à créer un univers cohérent et intrigant qui donne envie de poursuivre l’aventure et d’en savoir plus sur cette science et son rapport à l’amour.

6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.