Avant-premières/Films

My Beautiful Boy : Jusqu’où va l’amour d’un père ?

My Beautiful Boy est le nouveau film avec Timothée Chalamet et Steve Carell. Un drame qui ne laisse pas insensible. Notre avis.

My beautiful boy – Metropolitan filmExport – 2019

Synopsis : Pour David Sheff, la vie de son fils, Nicolas, un jeune homme billant, sportif, à l’esprit vif et cultivé, était déjà toute tracée : à ses 18 ans, Nic était promis à une prestigieuse carrière universitaire.  Mais le monde de David s’effondre lorsqu’il réalise que Nic a commencé à toucher à la drogue en secret dès ses 12 ans. De consommateur occasionnel, Nic est devenu accro à l’héroïne et plus rien ne semble possible pour le sortir de sa dépendance.
Réalisant que son fils et devenu avec le temps un parfait étranger, David décide de tout faire pour le sauver. Se confrontant à ses propres limites mais aussi celles de sa famille. (Allocine)

En effet, il est difficile de rester insensible face aux sujets de My Beautiful Boy, qui est avant tout centré sur les relations père/fils plutôt que sur une histoire de drogue. Du début à la fin, on voit à travers les yeux de David Sheff, interprété par Steve Carell, qui joue le rôle d’un père dans la détresse. C’est ce qui nous touche et c’est le personnage pour lequel on ressent une vraie empathie. A l’inverse, on a que très peu le point de vue de Nicolas, interprété par Timothée Chalamet, qui s’enfonce dans la drogue sans pouvoir jamais en sortir. Difficile de s’attacher à ce deuxième personnage, qu’on a du mal à comprendre et donc dont on ne cautionne absolument pas les actes.

Le film dure plus de 2h et c’est un peu une boucle sans fin de Nicolas qui arrête la drogue puis replonge dedans, arrête et puis reprend etc… et ça devient vite long et répétitif. Le film est sauvé par quelques scènes touchantes entre David et Nicolas, et par les excellentes interprétations des comédiens, Steve Carell et Timothée Chalamet.

Un très beau casting pour My Beautiful Boy, qui aborde des thèmes forts, on aurait aimé adorer mais au final on est passé un peu à côté.

5,5/10


Date de sortie : 6 février 2019
Réalisation : Felix Van Groeningen
Casting : Steve Carell, Timothée Chalamet
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : US
Distributeur : Metropolitan FilmExport

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.