Séries/Tout commence avec un pilot

You : Quand l’amour devient obsession…

YOU, La nouvelle série de Greg Berlanti (DC: Legends of Tomorrow, Riverdale, Flash, etc) et Sera Gamble (The Magicians, Supernatural) est un thriller psychologique adapté du roman à succès du même nom, écrit par Caroline Kepnes et sorti en 2014. Pour le moment diffusée sur la chaine américaine Lifetime, elle sera accessible en France sur Netflix sous le titre français « Parfaite » probablement à partir de décembre prochain. Elle a déjà été renouvelée pour une saison 2.

You – Lifetime – 2018

Synopsis : Dans cette série, nous faisons connaissance avec Joe Goldberg (interprété par Penn Badgley, aperçu dans Gossip Girl), libraire dans le très chic East Village à New York, qui tombe sous le charme de Guinevere Beck (interprétée par Elizabeth Lail, Once Upon a Time), jeune poète passionnée de littérature et de livres, qui entre un jour par hasard dans sa librairie pour y acheter un livre.

Joe devient rapidement obsédé par Beck, persuadé qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Voulant savoir absolument tout sur elle, il se sert alors des réseaux sociaux que Beck alimente abondamment, pour connaitre son passé, ses fréquentations, pour savoir à tout moment où elle se trouve et ce qu’elle fait. Il se met également à la suivre et à l’espionner à traves ses fenêtres. On verra qu’il est prêt à mettre tout en œuvre pour en savoir d’avantage sur elle.

Il n’y a pas de doute : Joe est un stalker. On pourrait même dire professionnel, car il sait exactement ce qu’il fait (du moins au début) et applique ses principes méticuleusement et avec méthode. On comprend bien vite que ce n’est pas la première fois qu’il a ce type de comportement… Petit à petit, Joe prend le contrôle de la vie de Beck de manière invisible et obsessionnelle. Il réussi à orchestrer une série d’événements qui aboutissent à faire tomber Beck dans ses bras, qui ne se rend pas compte de l’obsession qu’il entretien pour elle. Il passe donc de stalker à petit ami. Il devient l’homme idéal pour Beck – ou à ce qu’il croit être son idéal – et pour ce faire élimine l’un après l’autre les obstacles qui pourraient l’empêcher de réussir…

Je n’ai pas de sympathie particulière pour les méchants héros, donc j’étais assez perplexe en commençant la série. Cependant, à chaque fois qu’on est sur le point de détester Joe, il dit ou fait quelque chose qui nous fait douter – un peu. Il semble véritablement tenir à Beck, et veut tout faire pour la satisfaire, allant même jusqu’à énumérer tout ce qu’il ferait pour elle si jamais ils étaient ensemble : il accepterait d’être entièrement à son service, lui apportant son petit déjeuner au lit, s’occupant des courses ou même du rangement de l’appartement… Il dit vouloir être « un gentilhomme au service de sa dulcinée » et on sent qu’il est sincère.
Il la félicite même pour sa prudence lorsqu’elle montre de la réticence à donner son numéro de téléphone à un inconnu (en l’occurrence, lui).

On est cependant toujours bien conscient du caractère obsessionnel et totalement maladif des sentiments que Joe entretien pour Beck et on est souvent révolté par son comportement de stalker. Beck quand à elle, est une fille est assez attachante, intelligente mais perdue dans un monde qui ne lui correspond pas, entourée d’amis frivoles et superficiels. Elle semble vouloir autre chose de la vie ; elle, la poète en herbe à la recherche d’authenticité et de sentiments profonds… Ce qui en fait la proie idéale.

Visuellement, la série est assez agréable à regarder. Puisque la vue est le premier sens mis en avant, tout est fait pour satisfaire le plaisir des yeux. Les mouvements de caméra sont très soignés et l’image est plutôt léchée. Les couleurs sont belles. L’alternance de ralentis et de gros plans rend la série agréable à regarder, presque sensuelle. Si vous aimez New York, vous allez retrouver la ville filmée sous son meilleur jour. Le tout fait un ensemble assez plaisant.

Au final, c’est une série assez déroutante. On ne sait pas très bien sur quel pied danser, on voudrait vraiment détester Joe et dire que c’est un psychopathe et pourtant on a envie de regarder la suite. Le côté thriller est bien mené et on se dit que le pire est à venir…

6/10

Article rédigé par Marina VO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.