Avant-premières/Films

La Belle et la Bête : une histoire éternelle pour un conte enchanté

Après Maléfique, Cendrillon et Le livre de la jungle, C’est au tour de La Belle et la Bête d’être adapté en live action sur grand écran. Le dessin animé de Disney prend vie pour histoire toujours aussi enchantée.

172167-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

La belle et la bête – The Walt Disney Company – 2017

Synopsis : Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant victime d’une terrible malédiction. Pour la briser, il faut qu’il se fasse aimer d’une personne.

Disney a décidé d’adapter en live action ses dessins animés les uns après les autres. La Belle et la Bête est sans conteste un des plus grand gros succès et l’une des histoire les plus populaires de l’univers Disney. Elle a d’ailleurs été adaptée de nombreuses fois au cinéma. Dans cette nouvelle version, Disney sort l’artillerie lourde en proposant Emma Watson en tête d’affiche. Et le choix n’est pas idiot. Elle a un visage d’ange pour interpréter Belle, elle chante divinement bien, si seulement elle savait jouer… Oui car en réalité Emma Watson est le vrai point noir de cette adaptation. Certaines scènes sonnent fausses à cause de son jeu.

En revanche, le reste du casting est impeccable. Disney n’a pas lésiné sur les noms puisqu’on retrouve Dan Stevens (actuellement la tête d’affiche de la série Legion), Luke Evans, Josh Gad, Ewan McGregor, Ian McKellen, Emma Thompson, Audra McDonald, Stanley Tucci… Une mention particulière pour la prestation éblouissante de Luke Evans en Gaston. D’ailleurs fun fact, Alexis Loizon, qui joue dans le film l’un des acolytes de Gaston, a interprété le rôle de Gaston dans l’adaptation musicale de La belle et la bête au théâtre Mogador il y a quelques années.

174198-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

La belle et la bête – The Walt Disney Company – 2017

Celle nouvelle adaptation est dans l’ensemble, à quelques détails (inutiles ?) près, un copier coller du film d’animation. Ce qui n’est pas spécialement déplaisant. Le ton humoristique est ici plus développé et le côté comédie musicale est plus appuyé que ça soit au niveau de la mise en scène ou dans l’ajout de chansons. Mais ce qui est vraiment rafraîchissant dans cette adaptation de Bill Condon est la modernité apportée au conte. On y trouve ainsi des personnages de couleurs mais également des hommes homosexuels. Ce ne sont peut-être que des détails, mais en 1991, année de sortie du long-métrage d’animation de Disney, il aurait été impensable de présenter ce genre de personnage dans un film comme celui-ci.

Il est également indispensable de parler de très beau travail réalisé sur les objets tels que Lumière, Big Ben, Mme Samovar etc… Ces objets prennent vie à l’écran de manière réaliste et impressionnante. Il n’y a vraiment rien à redire niveau décors, costumes et mise en scène.

Encore une fois, La belle et la bête nous fera vivre un moment enchanté, sans doute l’une des meilleures adaptations qui existe. Ce qui est sûr, c’est que les chansons cultes du film resteront dans vos têtes pendant des semaines.

8/10


Sortie en France : 22 mars 2017
Réalisateur : Bill Condon
Casting : Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans
Genre : Comédie dramatique, fantastique
Nationalité : US
Distributeur : The Walt Disney Company

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s