Avant-premières/Films

La La Land : Une ôde aux rêveurs

Après des mois à faire parler de lui, le nouveau film de Damien Chazelle sort enfin en salles. On ne va pas faire durer le suspense, Lalaland est un film immense qui marquera l’année, la décennie et espérons-le, l’histoire du cinéma.

523291-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

La La Land – SND – 2017

Synopsis : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Fort du succès de son premier film Whiplash, Damien Chazelle réalise La La Land qui confirme le talent du jeune réalisateur et le place dans la liste des cinéastes de la nouvelle génération à surveiller  (aux côtés de Denis Villeneuve).

Dans le paysage cinématographique actuel fait de reboots, remakes, franchises et univers partagés (il faut de tout pour faire un monde et j’apprécie ces films également), il est tout de même rafraîchissant de voir une oeuvre aussi complète et originale que La La Land. C’est un film contemporain avec de nombreux hommages au cinéma classique hollywoodien, on peut penser à Un Américain à Paris et de l’autre côté de l’Atlantique, il tire beaucoup d’inspiration des Parapluies de Cherbourg et Des Demoiselles de Rochefort de notre cher Jacques Demy. Damien Chazelle parvient à créer une oeuvre complexe, savant mélange de modernisme dans le traitement du sujet, la composition des plans, et du classicisme par les codes de la comédie musicale intégrée (c’est-à-dire que les chansons reflètent les pensées et émotions des personnages).

Le duo principal composé d’Emma Stone et Ryan Gosling enchante le film. L’alchimie entre les deux comédiens est incroyable, une sorte d’attraction à la Humprey Bogart et Ingrid Bergman dans Casablanca. Le spectateur sait dès les premiers instants qu’ils sont faits pour être ensemble comme le couple mythique Fred Astaire et Ginger Rogers. L’histoire de Sebastian et Mia, des doux rêveurs, est touchante, sincère et est porteur d’un message d’espoir en ces temps où on l’a beaucoup de mal à se projeter dans l’avenir. De plus, Gosling prouve une fois de plus après The Nice Guys qu’il est très bon dans la comédie, il devrait en faire plus souvent. 

La musique écrite par Justin Hurwitz et les paroles de Benj Pasek et Justin Paul viennent sublimer un film époustouflant. Que le rythme soit lent ou endiablé, les chansons accompagnent parfaitement les scènes énergiques, on retrouve dans La La Land l’énergie qui se déployait dans Whiplash, ici avec plus de mouvements (notamment des claquettes). La bande originale du film vous hypnotise et il est impossible de se la sortir de la tête (pourquoi vouloir s’en débarrasser ?). Personnellement, j’en suis à sept écoutes de l’album en trois jours !

Avec une virtuosité inouïe, Damien Chazelle a créé un chef d’oeuvre envoûtant et avec un équilibre parfait entre nostalgie et modernisme. Le jeune réalisateur de trente-deux ans a de belles années devant lui pour continuer à nous faire rêver et marquer le cinéma.

10/10


Sortie en France : 25 janvier 2017
Réalisateur : Damien Chazelle
Acteurs : Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend, Rosemarie DeWitt
Nationalité : US
Distributeur : SND

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s