News/Séries

Upfronts 2016 : Le programme de Fox

Les Upfronts sont de retour dans une période qu’on peut qualifier de charnière pour les networks américains. En effet, avec une proposition toujours plus grande sur l’ensemble de l’offre télévisuelle américaine (plus de 400 séries télévisées différentes proposées l’année dernière), l’audience se divisent d’autant plus, et de moins en moins de shows fédèrent en Live et Live+Same Day (direct, et visionnage avant 3h du matin le même jour). Du coup, c’est à celui qui aura la meilleure idée pour retenir les revenus publicitaires ou d’autres moyens pour garantir la rentabilité d’une série, qui n’est depuis quelques années, plus regardée sur la seule télévision.

Fox connaît une période très difficile. Malgré une disponibilité beaucoup plus importante que la petite CW dans les foyers américains, ses audiences s’en rapprochent de plus en plus. La chaîne a d’abord décidé de ne plus communiqué les audiences Live+Same Day de ses filiales (FX et FXX), estimant que pour un programme non retransmis en direct (comme une compétition sportive), le public ne s’obligeait plus majoritairement à la regarder le jour même de sa diffusion, compte tenu des replays possibles sur différents médias (télévision mais aussi tablettes et téléphones). Il n’empêche ; excepté le carton Empire (et d’autant plus si on prend les visionnages à 7 jours) et X-Files, les deux séries les plus regardées de la Fox cette année sont Les Simpson (qui achève sa 27ème saison) et Les Griffin (qui termine sa 14ème saison), soit deux séries animées. Arrive alors Lucifer, première nouveauté de l’année avec 4,5 millions de téléspectateurs pour 1.5 points sur la cible. Certes, elle fait mieux que Les Griffin sur le global (3,2 millions pour la série animée) mais on sait que ce sont les scores de la cible qui restent prédominants pour un renouvellement. La Fox mise donc notamment sur les contrats signés pour la syndication et ventes aux sites de streaming de ses séries pour déterminer la rentabilité de ses productions. Ce qui explique le renouvellement de New Girl avec 2,6 millions de téléspectateurs et 1.1 points sur la cible au compteur. Considérer les « nouveautés » de l’année prochaine, à l’exception peut être de Star et 24: Legacy, la situation ne semble pas près de changer.

Les séries renouvelées

Empire (11,6 millions de téléspectateurs / 4.5 pts sur les 18-49 ans)
Si le succès n’a pas été aussi impérial qu’en saison 1, lors de laquelle elle est devenue la première série de l’histoire à avoir augmenté son public à chaque épisode, la série n’en reste pas moins impressionnante dans un monde où les audiences sont de plus en plus faibles. Car si de nos jours dépasser les 10 millions de téléspectateurs chaque semaine est déjà quelque chose d’exceptionnelle, son taux sur la cible n’en fait rien de moins que la série n°1 des networks, et seconde en comptant le câble (seule The Walking Dead fait mieux). Bref, la série est pour l’instant promise à un avenir radieux et lancera sa troisième saison en septembre prochain.

Les Simpson (4,2 millions de téléspectateurs / 1.8 pts sur les 18-49 ans)
La première série animée de la Fox fait toujours son travail le dimanche soir dans le carré comédies animées (même si plus forcément complètement animée
désormais). On note quand même une certaine baisse du globale comme des 18-49 ans, même si elle reste troisième sur ce dernier critère, derrière Empire et X-Files. Elle proposera sa 28ème saison l’année prochaine.

Lucifer (4,6 millions de téléspectateurs / 1.5 pts sur les 18-49 ans)
Première nouveauté de la chaîne sur la cible, elle est largement dépassée par la nouvelle saison événement d’X-Files. Son renouvellement vient donc du fait qu’elle fait « moins pire » que les autres plus que par son succès intrinsèque, et elle sera donc là pour une deuxième saison.

Les Griffin (3,2 millions de téléspectateurs / 1.5 pts sur les 18-49 ans)
Malgré sa quatorzième saison, la comédie animée fait toujours recette, se classant parmi les toutes premières séries sur le taux. Elle sera présente pour une quinzième saison l’année prochaine.

Gotham (4,2 millions de téléspectateurs / 1.4 pts sur les 18-49 ans)
La série mettant en scène James Gordon perd de sa superbe mais reste solide dans la grille de la Fox. Elle connaîtra une saison 3 l’année prochaine.

Rosewood (4,9 millions de téléspectateurs / 1.4 pts sur les 18-49 ans)
Souvent décriée pour des scores honorables car en perfusion de son lead-out (Empire), la série démontrera l’année prochaine si ces critiques étaient justifiées, puisqu’elle est transférée au jeudi soir pour sa deuxième saison.

The Last Man On Earth (2,8 millions de téléspectateurs / 1.2 pts sur les 18-49 ans)
La comédie n°1 de la Fox, qui devance d’un cheveux Brooklyn Nine-Nine, permet de prendre conscience de l’état de la chaîne actuellement. De par ce statut, elle est logiquement renouvelée pour une saison 3.

Brooklyn 99 (2,7 millions de téléspectateurs / 1.2 pts sur les 18-49 ans)
La série peut s’appuyer une certaine appréciation des critiques, en plus de sa place de n°2, et reviendra pour une quatrième saison.

Bones (5,3 millions de téléspectateurs / 1.1 pts sur les 18-49 ans)
Après une année tumultueuse marquée par le procès intenté par Barry Josephson (producteur exécutif) et suivi par Kathy Reichs (à l’origine du livre autobiographique à la base de la série),  Emily Deschanel et David Boreanaz, Fox a tranché : il y aura bien une saison 12. Mais celle-ci sera limitée à 13 épisodes et marquera la fin de la série. On notera que le show aura su faire son chemin, puisque mainte fois déplacé dans la grille de la chaîne. Cette dernière saison sera diffusée en janvier 2017.

Scream Queens (2,7 millions de téléspectateurs / 1.1 pts sur les 18-49 ans)
Malgré des scores catastrophiques pour une série qui semble-t-il n’a pas convaincu les critiques (presse comme spectateurs), la Fox accorde sa confiance et a commandé une saison 2 de la série de Ryan Murphy, Brad Falchuk et Ian Brennan. Mais les audiences en replay semblent plus que correctes.

New Girl (2,6 millions de téléspectateurs / 1.1 pts sur les 18-49 ans)
La série, finalement pas très loin des « meilleurs » score de la chaîne en comédie, aura une sixième saison. L’accord passé avec Netflix apporte un revenu supplémentaire pour rentabiliser le show.

Bob’s Burgers (2,3 millions de téléspectateurs / 1.0 pts sur les 18-49 ans)
Le carré du dimanche soir de la Fox souffre et Bob’s Burger aussi. La série n’en est pas moins reconduite pour une saison 7, le renouvellement des séries animées se faisant très en amont puisqu’elles ont un temps de production beaucoup plus long que les séries « live ». Aujourd’hui, elle est d’ailleurs déjà renouvelée pour une saison 8.

Sleepy Hollow (3,1 millions de téléspectateurs / 0.8 pts sur les 18-49 ans)
Malgré des audiences en berne et un final des plus explosifs, la série sera bien de retour pour une saison 4.

Les séries annulées

Grandfathered (2,8 millions de téléspectateurs / 0.9 pts sur les 18-49 ans)
Une comédie sans aucune prétention et qui accumulait un certains nombre de clichés et poussifs. Elle aura réussi à obtenir son back-9 mais pas de saison 2.

Cooper Barrett’s Guide To Surviving Life (2,0 millions de téléspectateurs / 0.9 pts sur les 18-49 ans)
Si le taux est correct comparé à l’audience globale, la série n’en reste pas moins très peu regardée sur les deux critères. Apparu à la mi-saison, elle ne sera pas présente une deuxième fois sur la grille de Fox.

The Grinder (2.2 millions de téléspectateurs / 0.8 pts sur les 18-49 ans)
La série mettant en scène Rob Lowe en avocat et diffusée juste après Grandfathered, suivra au final le même chemin qu’elle. Un back-9, mais pas de saison 2. En cause, ses audiences, très faibles.

Bordertown (1.9 millions de téléspectateurs / 0.8 pts sur les 18-49 ans)
La série animée de Mark Hentemann n’a pas su convaincre et s’en va donc après une petite saison.

Minority Report (2,1 millions de téléspectateurs / 0.7 pts sur les 18-49 ans)
Un score abyssal pour une série catastrophique (et pire si on la compare au film original) qui ne verra pas sa saison 2 sur la grille de la chaîne à la rentrée. Et dire que l’année prochaine arrive Lethal Weapon (adaptation de L’Arme fatale), McGuyver ou encore The Exorcist… Tiens, et deux d’entre eux sont sur la Fox…

Second Chance (2,4 millions de téléspectateurs / 0.6 pts sur les 18-49 ans)
La série originellement appelé The Frankenstein Code puis Lookinglass, n’a pas du tout trouvé son public. Elle s’arrête à sa première saison. 

Son sort est indéterminé

X-Files (8,2 millions de téléspectateurs / 2.6 pts sur les 18-49 ans)
Un revival logique, puisque la série culte bénéficie d’une solide base de fan. D’ailleurs, la série fait quasiment deux fois plus d’audience et en global et sur le taux que la meilleur nouveauté de Fox cette année. Du coup, la saison 11 est plus une question d’organisation de planning des acteurs et autres, la chaîne étant forcément partante pour continuer. Des discussions sont en cours, mais la série ne reviendra au plus tôt que pour la saison 2017/2018.

Les nouveautés – Drama

24: Legacy
Le reboot de 24 heures chrono, sans Kiefer Sutherland dans le rôle titre, mais qui reste producteur exécutif. Le format retenu est de seulement 12 épisodes, le temps réel se passant malgré tout sur 24 heures.
Il y a six mois, l’unité d’élite des Rangers conduite par le sergent Eric Carter tue le leader terroriste Sheik Ibrahim Bin-Khalid. Directement menacés par ses sympathisants, Carter et sa famille sont placés sous protection des témoins. Mais un attentat contre lui prouve qu’il ne peut vivre en sécurité, même reclus. Il décide de reprendre les choses en mains et engage Rebecca Ingram qui a supervisé l’attaque contre Bin-Khalid. C’est une brillante et ambitieuse directrice des renseignements, qui a démissionné de son poste de directrice nationale de la CTU, pour aider son mari, le sénateur John Donovan dans sa campagne présidentielle. Son association avec Carter va leur faire découvrir un réseau terroriste sophistiqué qui va leur faire se demander à qui ils peuvent faire confiance.
Créée par Joel SurnowRobert CochranManny Coto et Evan Katz.
Avec Corey Hawkins, Miranda Otto, Jimmy Smits, Teddy Sears, Dan Bucatinsky, Anna Diop, Ashley Thomas, Charlie Hofheimer, Coral Pena et Sheila Vand.


APB
Après le meurtre de son meilleur ami, le milliardaire Gideon Reeves demande justice, alors que le responsable court toujours. Rassemblant plusieurs millions de dollars de son propre argent, il négocie un deal sans précédent qui le voit prendre contrôle du trouble 13th District de la police de Chicago, qu’il va complètement réinitialiser avec pour mot d’ordre meilleur, plus rapide et plus intelligent. Ses fonds sans limite vont lui permettre de le rendre à la pointe de la technologie et amener une nouvelle manière de combattre le crime. Mais tous les membres de la police ne voit pas ça du même œil. Reeves décide alors de s’associer avec l’officier Theresa Murphy, qui va l’aider à convaincre les plus indécis.
À noter que la série se baserait, pour les enquêtes, sur des faits réels.
Créée par David Slack.
Avec Justin Kirk, Natalie Martinez, Ernie Hudson, Taylor Handley, Caitlin Stasey, Tamberla Perry et Eric Winter.


Lethal Weapon
Adaptation de la franchise l’Arme fatale (Lethal Weapon en VO) portée par Mel Gibson et Danny Glover et réalisée par Richard Donner entre 1987 et 1998, sur une histoire de Shane Black pour le premier. La série se passe en 2016.
Martin Riggs, ancien Navy Seals devenu détective, rejoint la police de Los Angeles pour recommencer sa vie à zéro après la perte de sa femme et son enfant pas encore né. Il va être associé à Roger Murtaugh, un policier proche de la retraite qui se remet d’une crise cardiaque. Alors que l’un n’a plus rien à perdre, et l’autre tout à préserver, ils vont trouver dans l’autre quelque chose qui leur manque. Pour Riggs, cela va être la vie de famille de Murtaugh. Une famille très soudée, qui l’aime. Mais aussi le fait de retrouver un ami sur qui compter. Pour Murtaugh c’est le goût du risque de Riggs, qui va le ramener à ses premières enquêtes et le faire sentir plus vivant que jamais. À eux deux, ils vont s’attaquer à la criminalité de Los Angeles.
Développée par Matt Miller.
Avec Damon Wayans, Sr., Clayne Crawford, Jordana Brewster, Kevin Rahm et Keesha Sharp.


Prison Break (Event Season)
Cette saison événement, qui prend la forme d’une courte saison, se passe après la fin de la saison 4, diffusée en 2009 sur Fox.
Alors que tout le monde pense Michael Scofield mort, des indices semblent montrer que ce n’est pas le cas. Lincoln et Sarah vont joindre leur force pour mettre en place la plus grande évasion que la série ait connu, alors que trois anciens détenus de Fox River, Sucre, T-Bag et C-Note, reviennent dans l’action.
Créée par Paul Scheuring.
Avec Wentworth Miller, Dominic Purcell, Sarah Wayne Callies, Amaury Nolasco, Robert Knepper, Rockmond Dunbar, Mark Feuerstein, Augustus Prew, Rick Yune, Inbar Lavi, Paul Adelstein.


The Exorcist
C’est l’adaptation du film éponyme de 1973 réalisé par William Friedkin et écrit par William Peter Blatty, à l’origine du roman sur lequel est basé cette production. Un film considéré comme l’un des plus terrifiant que le cinéma ait jamais produit.
La série va suivre la famille Rance, qui sous une apparence normale, cache plusieurs problèmes. Le père, Henry commence petit à petit à perdre son esprit ; Katherine, l’aîné, vit en recluse ; sa jeune sœur Casey pense qu’elle entend d’étranges bruits provenant de l’intérieur des murs. Quant à la mère, Angela, elle est sujette à de fréquents cauchemars, chacun plus terrifiants que le précédant. Elle croit à une présence démoniaque dans la maison, qui grandit plus chaque jour. Elle fait appel au Père Thomas, figure de la nouvelle Eglise catholique : progressiste, ambitieux plein de compassion. Il se retrouvera confronter au Père Marcus, figure lui de l’Eglise conservatrice. Orphelin, il a été élevé par le Vatican pour mener la guerre contre ses ennemis. Il est l’opposé même du Père Thomas : impitoyable, agressif, et entièrement imprégné de sa mission sacrée. Ils vont devoir s’unir pour tenter de guérir Angela face aux forces diaboliques qui la possèdent.
Créée par Jeremy Slater.
Avec Alfonso Herrera, Ben Daniels, Geena Davis, Brianne Howey, Hannah Kasulka et Kurt Egyiawan.


Pitch
Ginny Baker, un talentueuse athlète, se retrouve d’un coup sous le feu des projecteurs lorsqu’elle est recrutée par les San Diego Padres pour faire ses début dans la ligue majeure (MLB). Comme tous les nouveaux, elle doit faire ses preuves, mais doit aussi composer avec le fait d’être une femme dans un milieu essentiellement masculin. Certains vont être de son côté (dont le capitaine de l’équipe Mike Lawson, avec lequel il y a une alchimie, même si aucun d’eux n’ose l’admettre), son agente sera là pour la conseiller mais malgré ça le chemin à parcourir reste considérable.
Créée par Dan Fogelman et Rick Singer.
Avec Kylie Bunbury, Mark-Paul Gosselaar, Ali Larter, Mark Consuelos, Dan Lauria, Mo McRae, Meagan Holder et Tim Jo.


Star
La nouvelle série de Lee Daniels, à l’origine (avec Danny Strong) d’Empire.
On y suit un groupe de musique composé de trois chanteuses, dans un nouveau départ et avec des envies de devenir star.
Star Davis, qui a passé son enfance dans une famille d’accueil, décide de prendre en main son futur. Elle s’associe avec sa sœur Simone et sa meilleure amie Instagram Alexandra et monte un groupe de musique, toutes trois étant des chanteuses talentueuses, dans le but de devenir superstars. Mais la réalité va bien vite rattraper les rêves de nos protagonistes alors qu’elles découvrent que l’ambition s’accompagne souvent d’un prix. Et que ce prix est parfois trop élevé.
Créée par Lee Daniels et Tom Donaghy.
Avec Queen Latifah, Benjamin Bratt, Jude Demorest, Ryan Destiny, Brittany O’Grady.


Shots Fired (Mini-série)
Quand un policier afro-américain tue un étudiant blanc non-armé, la petite ville de Caroline du Nord dans laquelle cela s’est passé est sans dessus-dessous. Mais avant même qu’elle ait réussi à digérer l’événement, le meurtre oublié d’un adolescent afro-américain refait surface, ré-ouvrant des cicatrices menaçant de déchirer la ville. Deux policiers, Ashe Akino et Preston Terry, eux aussi afro-américains, décident de poursuivre l’enquête. Ils vont alors mettre à jour une tentative de dissimulation de l’affaire, impliquant les gens les plus importants de la ville.
Créée par Gina Prince-Bythewood et Reggie Rock Bythewood.
Avec 
Sanaa Lathan, Stephan James, Helen Hunt, Richard Dreyfuss, Stephen Moyer, Tristan Wilds, Aisha Hinds, Will Patton, Conor Leslie, Clare-Hope Ashitey et DeWanda Wise.


Les nouveautés – Comédie

Making History
Dan Chambers, un professeur d’informatique, nerd et impopulaire auprès des femmes, découvre le voyage dans le temps, qui le ramène au XVIIIe siècle. Une période dans laquelle il peut utiliser des citations de chansons ou de films qu’il fait passer pour sienne, pour devenir hilarant et populaire, se faisant amies et amis, et commençant une relation. Mais pas avec n’importe quelle femme. En effet, c’est la fille de Paul Revere, resté célèbre pour sa Midnight Ride dans la nuit du 18 avril 1875 entre Boston et Lexington, pour prévenir les patriotes de l’avancée de l’armée britannique. Or les actions de Dan dans le passé vont amener Paul Revere a retarder sa fameuse chevauchée. Dan décide alors d’engager un de ses collègues, Chris Parish, professeur d’histoire brillant et populaire, qui saisit tout de suite l’incroyable opportunité de voyage dans le temps qui lui est proposée. Leur but : rétablir le passé pour que la Révolution Américaine puisse avoir lieu comme on la connaît, et que l’Amérique reste celle d’aujourd’hui.
Créée par Julius Sharpe.
Avec Adam Pally, Leighton Meester et Yassir Lester.


Son of Zorn
Un personnage animé, Zorn, guerrier aguéri ayant vaincu plusieurs monstres dans d’épiques combats, vit sur une île où tout le monde est « dessiné » dans l’océan Pacifique. Il décide de retourner à Orange County (Californie) pour y retrouver sa femme et son fils, qui vivent eux dans le monde réel. Alors qu’Edie, sa femme s’est remise en relation avec un psychologue, Zorn, décide de louer un appartement, trouver un travail, car les reconquérir va prendre du temps. Vaillant guerrier, il va être confronté aux problèmes quotidiens d’un père de famille divorcé.
Créée par  Reed Agnew et Eli Jorne.
Avec Jason Sudeikis, Johnny Pemberton, Cheryl Hines, Tim Meadows et Artemis Pebdani.


The Mick
MacKenzie alias Mickey, a passé sa vie à éviter les responsabilités, passant ses journées à chercher comment gagner facilement sa prochaine paye. Mais elle ne manque pas de charme : intelligente, fun, et capable malgré tout de garder les pieds sur terre. Elle est juste à la recherche de ce qui pourrait la passionner.
Alors qu’elle visite sa sœur et son milliardaire de beau-frère, elle se retrouve à devoir garder leur deux enfants, car ils sont poursuivis pour fraude fiscale. Elle découvre sa vie rêvée (le grand manoir, les vêtement de luxe, le cabriolet de même nature, …). Mais cela a un coût : celui de transformer les deux enfants pourris-gâtés en personnes honnêtes, travailleuses, en en faisant des modèles pour la société.
Créée par Dave CherninJohn Chernin.
Avec Kaitlin Olson, Sofia Black-D’Elia, Thomas Barbusca, Jack Stanton, Carla Jimenez et Susan Park.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s