Avant-premières/Films

Dalton Trumbo : Walter White est communiste

TR_08395.dng

Dalton Trumbo – UGC Distribution – 2016

Synopsis :  Hollywood, la Guerre Froide bat son plein. Alors qu’il est au sommet de son art, le scénariste Dalton Trumbo est accusé d’être communiste. Avec d’autres artistes, il devient très vite infréquentable, puis est emprisonné et placé sur la Liste Noire : il lui est désormais impossible de travailler. Grâce à son talent et au soutien inconditionnel de sa famille, Il va contourner cette interdiction. En menant dans l’ombre un long combat vers sa réhabilitation, il forgera sa légende.

Hollywood ne produit pas assez de films sur son Histoire à mon goût, surtout sur ses moments difficiles, et la Guerre Froide avec son Maccarthysme est une période sombre propices à ce genre de récits. Pour ceux qui ne connaissent pas, on pourrait résumer cela par une chasse aux sorcières contre les communistes, ou supposés communistes, qui seraient des espions pour l’URSS. Hollywood a eu interdiction d’employer les personnes sur la Liste Noire, une liste regroupant des personnes accusées d’être communistes, parfois on a obligé des membres du cinéma à dénoncer des collègues, comme le réalisateur Elia Kazan.

Le film retrace avec précision ce pan de l’histoire du cinéma hollywoodien, en se focalisant sur l’un des membres du « Hollywood Ten », dix membres du parti communiste américain convoqués par la Commission des activités anti-américaines. Malgré une certaine froideur, le film ne laisse jamais le spectateur de côté et le prend par la main pour lui expliquer la situation. Très instructif et captivant grâce à son casting impeccable avec en tête d’affiche un Bryan Cranston parfait. Il est accompagné de Louie C.K.Alan Tyduk (Firefly, Rogue One: A Star Wars Story) et Michael Sthlbarg (Boardwalk EmpireDoctor Strange). Cleo, la femme de Dalton Trumbo, douce, forte quand il le faut et toujours aux côtés de son mari, est interprétée par l’excellente et trop rare Diane Lane (Batman v Superman). Quand à son « ennemie », la froide et manipulatrice Hedda Hopper prend les traits de Helen Mirren.

Le film prend quelques libertés fictionnelles mais reste le plus proche possible de la réalité, surtout à propos des événements qui sont arrivés au protagoniste. Les filles de Dalton Trumbo sont toujours vivantes et ont pu renseigner les scénaristes. Sa famille tient une place importante dans l’histoire mais cette intrigue ne tombe jamais dans la caricature et essaie de retranscrire au mieux l’effet de cette histoire sur le reste de la famille. Il aurait peut-être fallu appuyer davantage là-dessus. Cependant, le film ne bascule jamais dans un pathos ridicule et c’est peut-être grâce à cet équilibre un peu frustrant.

Sans être extravagant, Dalton Trumbo est un film honnête porté par un casting impeccable. Trop classique pour briller et remporter un Oscar, mais il est à ne pas rater !

8/10


Sortie en France : 27 avril 2016
Réalisateur : Jay Roach
Casting : Bryan Cranston, Diane Lane, Helen Mirren
Genre : Biopic
Nationalité : US
Distributeur : UGC Distribution 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.