Avant-premières/Films

Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E. : I.N.S.I.P.I.D.E.

Est-ce que cette adaptation de la série éponyme (The Man From U.N.C.L.E. en VO) des années 60 est-elle bien remise au goût du jour ?

Agents très spéciaux

Agents très spéciaux

Synopsis : Au début des années 60, un agent de la CIA et de un agent du KGB sont contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral et de s’engager dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial. Pour l’heure, Solo et Kuryakin n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer l’organisation criminelle. Ils se lancent dans une course contre la montre pour retrouver sa trace et empêcher un cataclysme planétaire.

N’y allons pas par quatre chemins, Agents très spéciaux est une déception a tant de niveaux qu’il est difficile de choisir par où commencer. D’abord, son casting qui en impose, mais tout le monde n’a pas la carrure pour être un espion aussi classe que James Bond. Henry Cavill (Man of Steel) n’est pas convaincant pour un sou, sa prétendue classe est aux abonnés absents. Pire encore, son partenaire de jeu Armie Hammer (The Social NetworkJ. Edgar) lui vole la vedette. Cependant, l’alchimie ne fonctionne pas entre les deux comédiens, et on ne croit pas à l’animosité entre les deux et encore moins à la prévisibilité de la suite de leur relation… Quant au personnage d’Alicia Vikander (Anna KareninaThe Fifth Estate), Gaby, c’est le plus intéressant parmi le trio et elle révèle surtout son potentiel dans la seconde partie du film. Une certaine sous-utilisation dans la première partie qui déçoit. La présence de Hugh Grant est anecdotique.

La réalisation de Guy Ritchie (Sherlock Holmes 1 et 2) est d’une platitude qui ennuie le spectateur avant la moitié du film. Il réutilise à de nombreuses reprises des motifs du film d’espionnage et surtout de la série des années 60, comme le split-screen. Cette technique est sollicitée de trop nombreuses fois sans réel intérêt ou impact sur la narration.

Agents très spéciaux – Code U.N.C.L.E. est au mieux un divertissement ronflant, au pire un film insipide à cause d’un scénario prévisible et un casting mal dirigé.

4,5/10


Sortie en France : 16 septembre 2015
Réalisateur : Guy Ritchie
Acteurs : Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander, Hugh Grant
Genre : Espionnage
Nationalité : US
Distributeur : Warner Bros France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s