Avant-premières/Films

Astérix et le Domaines des Dieux : Ils sont fous ces gaulois !

L’événement cinématographique de cette fin d’année est bien sûre le film d’animation Astérix et le Domaine des Dieux en 3D, co-réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy. Avec ce film d’animation, M6 relance la franchise Astérix adaptée de la BD. Sur Nos Ecrans a pu assister à une projection exceptionnelle en présence des deux réalisateurs qui se sont prêtés au jeu des questions/réponses.

x240-GGY

Astérix et le Domaine des Dieux – SND – 2014

Synopsis : César a un nouveau projet pour vaincre le village des irréductibles gaulois qui lui résiste encore, il veut faire construire dans la forêt armoricaine toute une ville romaine appelée le Domaine des Dieux. Les gaulois vont finalement très vite s’adapter à la vie romaine. Mais c’est sans compter sur Astérix, Obélix et Panoramix qui vont tout faire pour contrer les plans de César.

Ça faisait quelques années que nous n’avions pas eu un Astérix adapté en film d’animation. En effet, avec Astérix et Obélix contre César, Astérix Mission Cléopâtre, Astérix aux Jeux Olympiques, ou encore  Astérix et Obélix au service de sa majesté, la franchise faisait recette avec des personnages en chair et en os. Astérix et le Domaine des Dieux signe donc le grand retour d’un des personnages préférés de bande dessiné sous forme de film d’animation. Et pour cela, M6 a fait appel à Monsieur Alexandre Astier, un maître dans l’écriture et l’humour. Alors est-ce que la potion magique a fonctionné au final?

Si Alexandre Astier a eu carte blanche pour l’adaptation, on peut lui reconnaître que le film est assez fidèle à la BD d’origine. On retrouve tout l’univers d’Astérix mélangé avec l’humour d’Astier. Et en globalité ça fonctionne. Mais on aurait aimé voir d’avantage l’humour d’Astier justement. On a l’impression que tout est dans la retenu. Ainsi, on tombe un peu dans la facilité car c’est une bonne adaptation, mais il manque ce quelque chose en plus qui pourrait permettre à cet Astérix de devenir culte. Si on a du mal à savoir exactement ce qu’il manque au film, pour ma part j’aurai aimé voir d’avantage de références modernes. Certes il y en a quelques une avec Le Seigneur des Anneaux (vu dans la bande-annonce donc pas vraiment une surprise), King-Kong ou encore le fameux « C’est pas faux » culte de Kaamelott, mais c’est trop peu à mon goût. Dans cet opus, on retrouve également beaucoup de bagarres entre gaulois (un peu trop redondantes) laissant beaucoup moins de place à la modernité. C’est dommage parce que Astérix et le Domaine des Dieux aurait pu être une réussite de ce point de vue, mais ça nous donne l’impression que finalement Astier n’a pas eu vraiment carte blanche et qu’il est resté cantonné à la BD.

En revanche, l’animation est très réussie et la bande originale très bien choisie. On retrouve bien cette double lecture enfant/adulte, qui rassemblera donc un public assez large, mais le film est tout de même avant tout destiné à un jeune public.

Difficile de comparer ce film d’animation à Astérix Mission Cléopâtre et l’humour Chabat, mais c’est vrai qu’en y allant on aurait pu s’attendre à ce qu’Astier parte dans un scénario parsemé de références et de modernité comme Alain Chabat l’avait fait à l’époque.
Si le film laisse une légère touche de déception, il reste néanmoins un bon film d’animation divertissant qui ravira toute la famille en cette période de fêtes de Noël.

6.5/10

(Nous avons vu le film en 2D car la 3D relief n’était pas tout à fait finie, nous ne savons donc pas si le film rend bien en 3D)

07672287-photo-asterix-asterixddd-lefilm-1

Astérix et le Domaine des Dieux – SND – 2014

Questions/réponses avec Alexandre Astier et Louis Clichy :

Comment compareriez-vous ce film à la bande-dessiné d’origine?
Alexandre Astier : Le film est un peu plus poussé que la BD avec quelques rajouts. Le personnage d’Astérix est une sorte d’icône, on essaye de le pousser dans ses travers c’est ce qui était intéressant à développer.

Était-ce un vrai choix pour vous de reprendre comme doubleurs une partie des acteurs qui ont joué dans Kaamelott?
A.A. : Pour moi c’est avant tout des références auditives. J’essaye de mixer dans un casting des sons que je connais. Il y a des voix que je connais je sais qu’ils seront bons pour tel ou tel personnage. Roger Carel est une voix familière à Astérix autant que les personnages de Kaamelott pour moi. Ceux que je ne connais pas, je vais chercher des voix au théâtre ou même sur Internet. On forme maintenant une nouvelle famille.

Comment vous vous êtes répartis les rôles entre vous?
A.A. : Moi je n’ai rien fait (rires).
Louis Clichy : Il aura fallu presque 4 ans pour que le film voit le jour. Il y a beaucoup de script au début. Après l’animatique (Dessins d’après le scénario). Il faut le film en dessin avant de mettre en production. La production a duré 2 ans. Alexandre a fait principalement le scénario et l’enregistrement des voix. Moi j’ai fait entre autre le mixage. Il faut savoir qu’il y a énormément d’animateurs pour ce genre de production (40 animateurs environ), et j’ai fait en sorte de les mettre en scène.

Pourquoi adapter un Astérix?
A.A. : M6 est venu me chercher. Leur gros projet était de faire un film d’animation Astérix en 3D. Il fallait avant tout convaincre Uderzo. Une fois que c’était fait ils sont venus me proposer le projet.

Etes-vous prêts pour une suite? Si oui, quel BD aimeriez-vous adapter ensuite?
A.A. : Oui à condition que ça soit avec Louis (rires). Si jamais l’occasion se présentait, je proposerai un scénario original.

L’oeuvre date de 1971, en quoi est-elle encore moderne?
A.A. : Parce qu’on parle de sujets modernes comme l’écologie, l’étouffement de la ville, l’urbanisation, la venue d’étrangers…

Pourquoi avoir choisi ses acteurs spécifiquement pour les voix?
A.A. : Je voulais Chabat mais pas en César parce que ça aurait fait trop référence à Mission Cléopâtre. Pour l’esclave, il fallait un mec avec une belle diction et qui aime s’entendre parler. Laurent Laffitte était un bon choix. On lui demandait de se « Chiraquiser ». Après il y a des gens avec qui on veut travailler, par exemple là je voulais travailler avec Florence Foresti et Géraldine Nakache. Le casting c’est un peu à l’instinct.

Comment s’est fait le travail avec Roger Carel (voix d’origine des dessins animés d’Astérix)?
A.A. : C’est facile de travailler avec lui car c’est un grand acteur, tout roule. On ne pensait pas qu’il le ferait, on était parti pour chercher quelqu’un d’autre, mais c’est dur de le remplacer. C’était donc inespéré.

Comment ça s’est passé au niveau des droits?
L.C. : Uderzo a eu un droit de regard. Il y avait des choses difficiles à passer sans voix, il était sceptique au début. Il a été très surveillant mais au final tout s’est bien passé.

C’est un gros investissement?
A.A. : Le film a coûté cher, il fallait un budget important pour un film de synthèse.

 


Sortie en France : 26 novembre 2014
Réalisateur : Alexandre Astier, Louis Clichy
Acteurs : Voix de Roger Carel, Guillaume Briat, Ellie Semoun, Laurent Laffitte…
Nationalité : Français
Distributeur : SND

Une réflexion sur “Astérix et le Domaines des Dieux : Ils sont fous ces gaulois !

  1. Pingback: Paddington : un ourson adorable pour Noël | Sur nos écrans

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.