Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] Outlander : l’Ecosse du XVIIIe siècle vu par Starz

Outlander - Starz - Sony Pictures Television

Outlander – Starz – Sony Pictures Television

SynopsisÀ la fin de la seconde guerre mondiale, au cours d’une escapade romantique en Ecosse, l’infirmière Claire Randall est mystérieusement transportée deux siècles auparavant en 1743. Elle y fait la rencontre de l’ancêtre de son mari. Elle doit vivre à une époque qui n’est pas la sienne et dans laquelle sa vie est menacée constamment.

Outlander est une adaptation de la saga Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon par Ronald D. Moore (créateur de Battlestar Galactica, Caprica et producteur de Helix) pour la chaîne câblée sulfureuse Starz. Elle est connue pour ses scènes sexuelles abondantes et souvent inutiles, servant à combler l’absence de scénario. Ici, il n’y en a que deux et elles permettent de montrer le rapprochement de Claire et son mari Frank après l’éloignement causé par la guerre. Un bon point pour Starz !

Le casting est relativement inconnu, l’indépendante Claire est jouée par Caitriona Balfe (la web-série H+Super 8Insaisissable), Tobias Menzies (RomeGame of Thrones) interprète son mari et son ancêtre Jonathan « Black Jack » Randall, et Sam Heughan (AlexandreDoctors) porte les traits du nouvel intérêt amoureux de Claire. L’alchimie entre Balfe et Heughan passe plutôt bien, il en va de même avec Menzies, sauf quand il revêt les vêtement de Black Jack qui lui donne une allure ridicule.

La photographie est soignée et la musique de Bear McCreary (Battlestar GalacticaThe Walking DeadAgents of SHIELD) est magnifique. C’est à peu près toutes les qualités que l’on peut trouver à ce pilote ennuyeux. Il faut attendre plus d’une demi heure pour voir Claire envoyée dans le passé et que l’intrigue soit enfin lancée. Bien que l’on passe énormément de temps en 1945, l’accent est mis sur l’héroïne et met de côté la présentation de son mari auquel on ne parvient pas à s’attacher. Il aurait fallu s’intéresser davantage au couple qu’aux recherches de Frank sur son ancêtre pour le rendre intéressant et attirer la curiosité du spectateur sur cette première partie. Il y avait tant de choses à dire sur leur séparation, sur toutes ces années perdues.

De plus, le parti pris d’inclure la voix-off de Claire crée un décalage, comme si Moore voulait prendre son temps avec les personnages tout en précipitant certaines situations ou réactions en passant par la voix-off. Sans oublier qu’elle est désuète, pour ne pas dire ringarde.

Fortes du succès de ses fictions historiques (SpartacusDa Vinci’s DemonsBlack Sails), Starz rempile une nouvelle fois avec son propre Game of Thrones. Starz propose une série qui gagne en intérêt dans sa courte seconde partie, ce qui donne envie de revenir pour voir ce que Outlander peut donner si elle utilise tout son potentiel. Attention, l’héroïne remonte dans le temps mais ce sera probablement le seul élément fantastique de la série.

La chaîne a commandé seize épisodes pour la première saison qui sera diffusée en deux salves de huit épisodes en 2014 et 2015.

6,5/10

Une réflexion sur “[Pilot] Outlander : l’Ecosse du XVIIIe siècle vu par Starz

  1. Pingback: Bilan des nouvelles séries de cet été | Sur nos écrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s