Films

Lucy : Scarlett Johansson à 100% pour un scénario avec 0% d’intelligence

324245

SynopsisÀ la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

Avec un tel résumé qui en dit peu, le film donne envie. La tagline est bien plus révélatrice d’un problème majeur du film : « On utilise en moyenne 10% de nos capacités cérébrales. Elle est à 100% ». Alors, Monsieur Luc Besson, il a été expliqué scientifiquement à de maintes reprises que ce mythe des 10% est faux ! Partant d’un constat erroné, Lucy enchaîne les absurdités et approximations pendant 1h30. Merci aux hideuses images d’archives et reconstitutions grotesques d’avoir rallongé la durée de cette insulte cinématographique.

Le film commence par une faute de goût  : un flashback sur un de nos ancêtres de la préhistoire, comme pour nous faire comprendre que Lucy est une évolution de l’Humain, une mutation. Mais comme Besson nous prend pour des idiots il nous le montre et le répète dans une ligne de dialogue deux minutes plus tard. En plus cela rallonge son film, pas bête ! Ensuite, on fait un gigantesque bond jusqu’à Taipei de nos jours où l’on rencontre Scarlett Johansson en étudiante, elle a redoublé combien de fois ?!

Lucy c’est surtout de la baston et une très mauvaise course-poursuite à travers Paris. La police est une bande d’incapables et de « comiques », les méchants coréens (mettons-nous au niveau du film…) sortent des flingues et mitraillettes en pleine rue, en face des voitures de police et personne ne remarque rien. Les criminels ont la belle vie en France ! Mais ce n’est pas le pire, car Luc Besson se veut philosophe avec ce film et nous propose de s’interroger sur nous-même, sur notre Histoire à travers une série de voyage dans le temps façon Tree of Life meets 2001, L »Odyssée de l’espace. Ainsi, Lucy, assise sur sa chaise de bureau, se balade à l’époque des indiens, des dinosaures et de la préhistoire. Sauf que cela en devient ridicule, une telle réflexion doit se tenir pendant tout le film et non pas pendant les dix dernières minutes, dont les cinq minutes de Morgan Freeman qui récite son texte comme s’il lisait une boîte de céréales.

Lucy - EuropaCorp

Lucy – EuropaCorp

Le casting est mi-figue, mi-raisin. Morgan Freeman apparaît tout au plus 10 minutes et n’apporte rien si ce n’est rabâcher certaines idioties comme les 10% du cerveau utilisés. Arm Waked joue l’inspecteur de police qui est dépassé par la situation et l’acteur l’est tout autant. Besson, il faut diriger ton acteur ! Choi Min-Sik (notamment connu pour Old Boy de Park Chan-wook) campe un personnage caricatural qui n’est pas du tout exploré et ne donne donc aucune matière à son interprète pour être convenable. La seule qui s’en tire bien est Scarlett Johansson, Lucy étant l’héroïne, Besson s’est « appliqué » pour le personnage. L’interprète de Black Widow chez Marvel peut se donner entièrement à son côté badass vu dans Avengers et Captain America 2, tout en prolongeant une thématique qui lui semble chère, après Her de Spike Jonze et Under The Skin de Jonathan Glazer, celle de la déshumanisation et la disparition du corps matériel. On comprend ce qui l’a attiré vers ce film, mais le résultat est mauvais.

Quand Luc Besson cherche à reproduire la même recette qu’il utilise à chacun de ses films en y ajoutant une pseudo réflexion, le résultat est affligeant, et le succès américain et français du film le sont d’autant plus. Il ne suffit pas de balancer quelques phrases  passe-partout et proposer un montage moche en conclusion de son film pour apporter une réflexion, elle doit se construire tout au long de l’oeuvre.

1,5/10


Sortie en France : 6 août 2014
Réalisateur : Luc Besson
Acteurs : Scarlett Johansson, Morgan Freeman, Choi Min-Sik, Amr Waked
Genre : Science-fiction, thriller
Nationalité : française
Distributeur : EuropaCorp

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.