Films/News

« Summer in the City » : une ville, un film, chaque jeudi de l’été sur TCM Cinéma

Si vous ne savez pas quoi faire de vos jeudis soirs cet été, TCM Cinéma a le bon plan ciné pour découvrir ou redécouvrir des films cultes, tout en nous faisant voyager. Alors prenez vos billets et embarquez à bord de TCM Cinéma direction « Summer in the City ».

TCM Cinéma, votre guide touristique
Pour les vacances, TCM Cinéma vous propose de jouer les touristes tout l’été. Mais pas n’importe où : dans une sélection de villes emblématiques ayant servi de décor aux plus grands films américains, de Chicago à L.A. en passant par New-York. Comme dans les meilleurs guides touristiques, ils ont choisi de vous proposer quelques consignes à respecter pour vous fondre dans la masse et profiter pleinement de votre séjour : voici les Dos & Don’ts essentiels pour l’été, les choses à faire… et ne pas faire.

CHICAGO : prévoir une bonne condition physique
Chicago, c’est LA capitale du crime organisé depuis les beaux jours d’Al Capone ou John Dillinger. On recommande donc une tenue légère et des chaussures de marche au cas où il vous faudrait presser le pas pour esquiver les balles, comme dans l’impressionnante fusillade qui sert de climax au Chicago (Bad Company) de Tay Garnett.
Si par malheur vous décidiez de tenter un dernier gros coup avant de raccrocher, à l’instar de James Caan dans Le Solitaire, le diamant caché dans la filmographie de Michael Mann, vérifiez bien tous les détails de votre plan. On a beau être le meilleur voleur de bijoux sur la place du marché, un petit grain de sable suffit pour faire dérailler la plus redoutable des mécaniques.

SAN FRANCISCO : permis B indispensable, avec une bonne expérience
Visiter les rues vallonnées de San Francisco à pied relève du parcours du combattant. Une voiture de location peut donc s’avérer indispensable. Comme Steve McQueen dans Bullitt, il est donc recommandé d’opter pour une Ford Mustang GT fastback modèle 68. Réputé pour sa prise en main, sa conduite nerveuse et sa robustesse légendaire, ce modèle vous permettra de traverser la ville en temps record, surtout en cas de poursuite contre un dingue de vitesse au volant d’un Dodge Charger R/T.

LOS ANGELES : grande ouverture d’esprit nécessaire
Les grandes avenues de Los Angeles vous réservent de belles rencontres. Sauf, évidemment, si vous vous appelez Philip Marlowe comme Elliot Gould dans Le Privé de Robert Altman, et que la disparition de votre meilleur ami vous entraîne jusqu’au Mexique. Un conseil pour tenir le choc : évitez d’être en retard sur l’époque. La réputation de la Californie en matière de moeurs n’est plus à faire. Ici, tout est permis : fumer de l’herbe, céder aux avances de vos jolies voisines de palier, ou comme les deux couples stars de Bob et Carole et Ted et Alice, goûter aux joies de l’infidélité partagée et de l’amour libre entre adultes consentants.
N’hésitez pas non plus à partir tenter votre chance du côté d’Hollywood. On ne sait jamais, James Mason pourrait vous repérer par hasard et faire de vous la prochaine Judy Garland. Si la chance vous sourit, peut-être entendrez-vous alors ce cri du coeur dans la bouche des critiques unanimes : Une étoile est née !

PALM SPRINGS : repos assuré (ou presque)
Si la vie trépidante à L.A. vous pèse sur le système, n’hésitez pas à partir un peu plus à l’est. Deux heures de route et vous voici à Palm Springs, l’endroit le plus chic pour se ressourcer, jouer au golf et prendre du bon temps. C’est le programme choisi par George Sanders pour sa dernière aventure dans la peau du Saint. En cas d’inactivité prolongée, n’hésitez donc pas à contacter Simon Templar, le compagnon de route idéal pour reprendre goût à l’aventure.

SANTA FE : reconstitutions historiques (costume fourni)
Cap au Sud, direction le Nouveau-Mexique, haut lieu de la guerre de Sécession entre le Nord et le Sud des Etats-Unis. L’occasion rêvée de participer à une reconstitution historique aux côtés d’Errol Flynn, Olivia de Havilland et le tout jeune Ronald Reagan dans le rôle du général Custer. Sous le haut commandement du grand réalisateur Michael Curtiz, La Piste de Santa Fe vous offrira la possibilité de découvrir les prémices d’une guerre fratricide.

DODGE CITY : admirer le paysage et le travail des forces de l’ordre
Au cours de vos pérégrinations dans les grandes villes du cinéma américain, nous ne saurions trop vous recommander de faire un détour par le Kansas. Là encore, vous serez soufflé par la beauté des paysages et la splendeur de ses nuits américaines, surtout en Technicolor. Il paraîtrait même qu’un nouveau shérif, portant les traits d’Errol Flynnn s’apprête à nettoyer la ville et prépare un gros coup à Dodge City dans Les Conquérants. Spectacle garanti !

LAS VEGAS : penser à faire l’appoint
Attention à votre porte-monnaie. La capitale du jeu est aussi celle du vice et des combines qui dégénèrent. Si vous décidez d’emmener votre épouse faire le tour des casinos comme Vincent Price dans Scandale à Las Vegas, assurez-vous qu’elle n’est pas l’ex de Victor Mature. On ne sait jamais, vous pourriez la retrouver embarquée comme Jane Russell dans une sombre histoire de meurtre…

MIAMI : se méfier des prédateurs aux dents longues
En Floride, attention, les crocodiles ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Selon notre expert Sydney Pollack, ces reptiles à la peau dure comme du cuir et aux mâchoires redoutables se trouvent plutôt du côté de la justice et du FBI, prêts à tout pour broyer Paul Newman dans une sombre machination… Absence de malice ou préméditation, vous seul serez juge.

WASHINGTON DC : attention aux requins
Après les crocodiles véreux, place aux requins de la politique. Si vous traînez du côté de Washington, vous les reconnaîtrez facilement, ce sont eux qui tirent les ficelles en coulisse. Laissez donc Olivia de Havilland naviguer pour votre compte en eaux troubles, L’Exubérante Smoky saura vous tirer d’affaire en cas de maille à partir avec la bureaucratie.

NEW ORLEANS : la pratique d’un sport de combat est un plus
La Louisiane regorge de merveilles insoupçonnées. Sa capitale francophile, la Nouvelle-Orléans, est le paradis des amoureux du jazz, du Bourbon et de la fête en tout genre. Un conseil : si vous croisez un type moustachu, torse nu, avec des airs de Charles Bronson, plutôt musclé et l’air Bagarreur, baissez le regard, on ne sait jamais.

NEW YORK : croiser les doigts et laisser la magie du cinéma opérer !
The Big Apple. Berceau de l’Amérique moderne. La ville où tout est possible. Partir de rien, du fin fond des 5 boroughs et se hisser en haut de la hiérarchie du rêve américain. Ici, vous aurez un choix d’activités illimitées. Reprendre les rênes de l’entreprise familiale au moment où la dynastie a besoin d’un nouveau Parrain. Envier la vie des millionnaires comme Gatsby le magnifique en tentant d’ignorer le spleen qui, soirée après soirée, vous empêche de savourer votre bonheur. Essayer de séduire les belles new-yorkaises comme Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé. Et pourquoi pas retenter une carrière sur les planches de Broadway en suivant les traces de Fred Astaire dans Tous en scène ? N’oubliez pas, à New York, tout est possible ! Même si vous sortez de nulle part, il y a toujours une bonne étoile qui veillera sur vous. Peut-être même qu’elle portera le nom de Ginger Rogers et vous offrira le plus beau des souvenirs de vacances… Une Romance à Manhattan !


Programmation des films

JEUDI 03 JUILLET
NEW YORK – LONG ISLAND
20.40 Gatsby le magnifique (1974)
(The Great Gatsby), de Jack Clayton, avec Robert Redford et Mia Farrow
NEW YORK – MANHATTAN
23.00 Romance à Manhattan (1935)
(Romance in Manhattan), de Stephen Roberts, avec Ginger Rogers et Francis Lederer

JEUDI 10 JUILLET
LOS ANGELES – HOLLYWOOD
20.40 Une étoile est née (1954)
(A star is born), de George Cukor, avec Judy Garland et James Mason
LAS VEGAS
23.10 Scandale à Las Vegas (1952)
(The Las Vegas story), de Robert Stevenson, avec Jane Russell et Victor Mature

JEUDI 17 JUILLET
MIAMI
20.40 Absence de malice (1981)
(Absence of malice), de Sydney Pollack, avec Paul Newman et Sally Field
PALM SPRINGS
22.35 Le Saint à Palm Springs (1941)
(The Saint in Palm Springs), de Jack Hively, avec George Sanders et Wendy Barrie

JEUDI 24 JUILLET
CHICAGO
20.40 Le Solitaire (1981)
(Thief), de Michael Mann, avec James Caan et Tuesday Weld
WASHINGTON D.C
22.40 L’Exubérante Smoky (1943)
(Government girl), de Dudley Nichols, avec Olivia de Havilland et Anne Shirley

JEUDI 31 JUILLET
NEW YORK – LITTLE ITALY
20.40 Le Parrain (1972)
(The Godfather), de Francis Ford Coppola, avec Al Pacino et Marlon Brando
CHICAGO
23.30 Chicago (1931)
(Bad company), de Tay Garnett, avec Helen Twelvetress et Ricardo Cortez

JEUDI 07 AOUT
SAN FRANCISCO
20.40 Bullitt (1968)
(Bullitt), de Peter Yates, avec Steve McQueen et Jacqueline Bisset
LOS ANGELES
22.35 Bob et Carole et ted et Alice (1968)
(Bob & Carol & Ted & &Alice), de Paul Mazursky, avec Natalie Wood et Elliott Gould

JEUDI 14 AOUT
NEW YORK – 5TH AVENUE
20.40 Diamants sur canapé (1961)
(Breakfast at Tiffany’s), de Blake Edwards, avec Audrey Hepburn et George Peppard
DODGE CITY
22.35 Les Conquérants (1939)
(Dodge city), de Michael Curtiz, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland

JEUDI 21 AOUT
NEW YORK – BROADWAY
20.40 Tous en scène (1953)
(The Band wagon), de Vicente Minnelli, avec Fred Astaire et Cyd Charisse
SANTA FE
22.30 La Piste de Santa Fé (1940)
(Santa Fe trail), de Michael Curtiz, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland

JEUDI 28 AOUT
LOS ANGELES
20.40 Le Privé (1973)
(The Long goodbye), de Robert Altman, avec Elliott Gould et Sterling Hayden
LA NOUVELLE – ORLEANS
22.30 Le Bagarreur (1975)
(Hard times), de Walter Hill, avec Charles Bronson et James Coburn

Retrouvez « Summer in the City » tous les jeudis à 20h40 sur TCM Cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s