Avant-premières/Films

Blue Ruin : « Un homme qui a tout perdu est un homme qui n’a peur de rien »

Blue-Ruin-Poster-High-Resolution

Blue Ruin – The Jokers Films/Le Pacte

SynopsisDwight Evans est un mystérieux vagabond dont la vie, en marge de la société, va se retrouver bouleversée par la libération d’un meurtrier. Il va alors être entraîné dans une spirale de violence dont personne ne sortira indemne.

Un synopsis officiel des plus mystérieux, pour ce film moins vous en savez et mieux c’est pour apprécier Blue Ruin qui faisait partie de la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs en 2013.

Le réalisateur Jeremy Saulnier distille les informations au compte-goutte durant la première partie de son film, ce qui installe un suspense des plus excitant qui vous donne tout simplement envie de vous accrocher à ce récit. Et cette histoire est celle de Dwight, interprété par un Macon Blair remarquable, et de deux familles. Sans vous dévoiler les enjeux savamment amenés par le metteur en scène, le film se place dans une dynamique de revanche familiale qui bascule du drame d’un homme qui a perdu beaucoup à un thriller réaliste et naturaliste.

Le point fort et novateur du film est son héros qui contrairement aux films du même genre n’est pas un militaire surentraîné, c’est un homme brisé qui a sa propre vision de la justice. Le film ne donne aucun point de vue sur les actions de Dwight, il ne fait que nous présenter des faits, malheureusement, pas si rares aux Etats-Unis (ailleurs également, mais la vente d’armes étant légale chez l’Oncle Sam…). Il est motivé par la rage et la vengeance, ce qui n’excuse pas ses actes mais les légitime à ses yeux.

La violence a une forte présence étant donné que c’est un thriller et elle ne se veut pas outrancière comme cela commence à devenir la mode, au contraire, elle est réaliste ni trop ni pas assez. Il y a juste ce qu’il faut dans les quelques scènes très violentes. Les paysages sont nombreux et évocateurs pour le personnage et sa psychologie, et la couleur bleue prend une grande place dans les décors qui sont souvent liés à Dwight. Notons que les effets spéciaux sont ce qui a coûté le plus cher car ils ont été fait par un homme d’expérience : Toby Sells connu récemment pour son travail sur The Walking Dead.

Cette critique élogieuse est courte car je ne peux pas vous en dire davantage pour ne pas vous gâcher le plaisir du film, notamment ce qui pousse le héros dans ce qu’il fait. Cependant, le film nous plonge pendant une heure et demie dans un thriller révolutionnaire, construit avec brio et porté par un casting impeccable.

8,5/10


Sortie en France : 9 juillet 2014
Réalisateur : Jeremy Saulnier
Acteurs : Macon Blair, Devin Ratray, Amy Hargreaves
Genre : drame, thriller
Nationalité : américaine
Distributeur : The Jokers Films/Le Pacte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s