Films

The Normal Heart : quand Ryan Murphy veut nous faire pleurer

The Normal Heart - 2014 - HBO Films

The Normal Heart – 2014 – HBO Films

Synopsis : En 1981, le SIDA se propage de plus en plus dans la communauté gay, Ned Weeks, un activiste homosexuel, fonde un groupe d’aide pour trouver un moyen de combattre cette nouvelle maladie et le gouvernement qui n’agit pas.

Homosexuel out, Ryan murphy parle de ce qu’il connaît bien, après une première tentative avec la sitcom de NBC, The New Normal l’an dernier, il revient dans un projet traitant de la communauté gay. Ce téléfilm pour la prestigieuse chaîne câblée HBO a été diffusé le 25 mai et le 3 juin sur OCS City.

Le postulat de départ vous semblera familier si vous avez vu le succès critique de 2013 Dallas Buyers Club puisque The Normal Heart montre le combat de Ned Weeks pour sauver la communauté homosexuelle du SIDA. Tout comme le film Jean-Marc Vallée, The Normal Heart peut compter sur son casting impeccable mené par un Mark Ruffalo bluffant  et une Julia Roberts extraordinaire. D’une manière générale, tout le casting est correct. Taylor Kitsch campe le président du groupe, un homme qui cache son homosexualité à sa famille. C’est un propos fort, encore plus au vu de sa position au sein de l’organisation, qui apparaît lors d’une seule et unique scène. Il est évident que le format d’un téléfilm d’un peu plus de deux heures ne permettait pas d’approfondir le sujet, mais je suis tout de même resté sur ma faim sur cette question intéressante.

L’autre acteur adoré des fans de séries est Jim Parsons de The Big Bang Theory. Après deux, trois petites scènes, son personnage de Tommy prend de l’importance et devient touchant. Qui n’a pas été attristé par son discours à l’enterrement et son rituel après la mort d’un ami ? Quant à Matt Bomer, il est épatant en Felix, l’amant malade de Ned. Qui n’a pas été ému lors de la séquence de fin ? Je dois avouer avoir eu une petite larme dans le coin des yeux.

Outre le casting, le téléfilm est long et la première heure est peu captivante. Le sort des personnages ne nous intéresse pas réellement, il faut passer la première heure pour que l’on se lie aux personnages. Avec un sujet similaire, la mini-série suédoise Don’t Ever Wipe Tears Without Gloves réussit le tour de force de nous attacher à Benjamin et Rasmus. Vous pouvez demander à tous ceux qui ont découvert cette série à Séries Mania l’an dernier, les glandes lacrymales de chacun des spectateurs coulaient à flot et se sont retrouvées vides après le final.

Je dois avouer que la première séquence exhibitionniste m’a fait peur. On suit Ned qui rejoint des amis et au passage on voit des hommes dénudés, voire nus. J’ai eu peur que ce soit pareil tout au long du film, ce n’est pas le cas ! Murphy a dû essayer de capter l’attention des gays qui seraient tombés sur HBO, c’est la seule explication puisque la réalisation du reste du téléfilm n’est pas dans le voyeurisme, et même souvent intimiste.

The Normal Heart souffre d’une première moitié qui peine à garder l’attention du spectateur, ce qui est dommage puisque le casting talentueux porte la seconde moitié dans un drame à la fois fort en émotions, et qui nous en apprend sur l’Histoire, en particulier de l’inaction du gouvernement américain.

6,5/10


Sortie en France : 3 juin 2014
Réalisateur : Ryan Murphy
Acteurs : Mark Ruffalo, Julia Roberts, Taylor Kitsch, Joe Mantello, Jim Parsons, Matt Bomer, Jonathan Groff
Genre : drame
Nationalité : américain
Distributeur : HBO Films

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s