Festivals/Fiction TV de La Rochelle/Séries

[Notre avis] Septième Ciel (OCS) : Une série de vieux, on ne peut plus moderne

Ce jeudi 19 janvier, OCS lance sa nouvelle série OCS signature, Septième Ciel. Cette fiction originale, sur une thématique rarement abordée en télé, a gagné le prix de la meilleure série 26′ au dernier Festival de la fiction TV de la Rochelle, et c’est amplement mérité.

Septième Ciel – Next Episode / OCS – 2023

Synopsis : Quand Jacques est placé en résidence pour personnes âgées par sa fille Isabelle, il pense qu’on l’envoie dans un mouroir. Il est loin de se douter qu’il va y rencontrer Rose, la désirer et être désiré comme jamais. À presque 80 ans, tous les deux redécouvrent le plaisir physique et s’aiment comme deux ados.

Qui a dit que les personnes âgées ce n’étaient pas glamour ? Avec Septième Ciel, OCS vise à nouveau dans le mille avec une série drôle, juste et surprenante. Cette fiction, réalisée par Alice Vial, prend le partie de s’intéresser à une tranche d’âge très peu mise en lumière à la télévision et explore le quotidien d’une maison de retraite. A première vue ça ne fait pas rêver, et pourtant dès son premier épisode Septième Ciel balaye toutes les idées reçues, les préjugés et les clichés sur les vieux. La série prend partie de tout montrer et de dire que la sexualité ne s’arrête pas après un certain âge.

Septième Ciel c’est avant tout une histoire d’amour. Une histoire d’amour atypique car les personnages ont 80 ans ? Absolument pas ! Jacques et Rose (une référence à Titanic ?) passent ici pour des adolescents et la série permet d’aborder à travers eux toute une palette de sujets sur les personnes âgées que ça soit l’amour, le sexe, l’abandon par les familles mais aussi les conditions de vie dans les maisons de retraite. On y parle même asexualité. La série peut parfois déranger et mettre mal à l’aise, à l’image de son générique mais Septième Ciel ose quelque chose de totalement inédit et ça fonctionne parfaitement. Audacieuse est le mot qui la représente complètement.

Pourquoi la série fonctionne aussi bien ? Tout d’abord on mélange les différentes générations grâce à une palette de personnages tous hauts en couleur. Ainsi on parle amour et sexe à 80 ans mais aussi à 50 ans quand on se pose des questions et qu’on est perdu dans sa vie, ou encore à 18 ans à travers les yeux d’une jeune adulte qui découvre la vie. De plus, la série est très bien écrite, Septième Ciel est loin d’être un énième drame lambda, bien au contraire c’est drôle, subtile, les répliques font souvent mouche et nous permettent parfois de rire aux éclats. La série a su trouver le bon ton pour parler de désir et de sensualité entre humour et sérieux. Enfin, le tout est sublimé par le casting, à commencer par le duo Sylvie Granotier (Rose) et Féodor Artkine (Jacques).

La sexualité chez les personnes âgées n’est pas un tabou et Septième Ciel a vraiment eu l’audace de s’emparer du sujet et de rendre la vieillesse « sexy ». Une nouvelle petite pépite made in OCS, qui nous prouve que l’amour n’a pas d’âge. A ne surtout pas manquer !

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.