Séries

OVNI(s) (Canal+) : Une série venue d’ailleurs à adopter d’urgence

OVNI(s) est la nouvelle création originale de Canal+, lancée ce lundi 11 janvier 2021. Une comédie décalée savoureuse à ne pas manquer. Pour l’occasion nous vous présentons ce petit bijou, ainsi que quelques confessions de l’équipe de la série que nous avons rencontré.

OVNI(s) – Canal+ création originale – 2021

Synopsis : 1978. Didier Mathure, brillant ingénieur spatial, voit son rêve partir en fumée lorsque sa fusée explose au décollage. Alors qu’il pensait avoir touché le fond, il est muté à la tête d’un bureau d’enquête spécialisé sur les OVNIS géré par une équipe qui donne effectivement l’impression de vivre sur une autre planète. Sa mission : trouver des explications scientifiques aux apparitions de soucoupes volantes qui défraient la chronique. Un véritable enfer pour ce cartésien invétéré qui n’a plus qu’une idée en tête : se tirer de là au plus vite. Mais un événement extraordinaire va bouleverser ses certitudes, et lui ouvrir les portes d’un monde où plus rien n’est impossible !

OVNIS(s) est un peu la nouvelle série extraterrestre de Canal+, c’est à dire qui change de ce qu’on a l’habitude de voir sur la chaîne. La série se compose de 12 épisodes de 30 minutes et nous propose une comédie décalée, parfois un peu loufoque, qui jongle entre réalité et science-fiction. Un mélange de genres dont on a pas forcément l’habitude mais qui au final donne lieu à une vraie proposition originale réussie.

L’aventure a débuté à l’école la Femis, par Clémence Dargent et Martin Douaire, qui ont présenté OVNI(s) comme projet de fin d’étude. « On avait entendu parler du GEPAN et on avait envie de parler de cette époque où les ovnis étaient très présents » se confie Clément Dargent. Martin Douaire ajoute « On avait envie de mélanger des genres, mettre un ton qui n’existe pas, s’emparer de notre culture française pour faire un projet à plusieurs facettes, haut en couleurs ». Une bonne idée qui pourrait paraître bancale sur le papier mais qui prend tout son sens à l’écran, en particulier dû à l’écriture de la série. Les scénaristes se réjouissent encore de la chance qu’ils ont eu d’être accueillis par Canal+ de manière aussi enthousiaste, et d’avoir cru avec eux au projet. La première version de OVNI(s), présentée pendant leur année d’étude, était une véritable sitcom, les auteurs voulaient une comédie humaine. Après avoir retravaillé le scénario avec Canal+, ils se sont bien rendus compte qu’ils ne pouvaient pas passer à côté du fantastique.

Hormis les inspirations évidentes, X-Files ou encore Steven Spielberg, OVNI(s) est avant tout une série de personnages avec une galerie de personnages tous plus sympathiques, farfelues et attachants les uns que les autres. Et les excellents acteurs y sont pour beaucoup. Que se soit Melvil Poupaud (Didier) ou Géraldine Pailhas (Elise) qui sont déjà bien connus, c’est l’occasion de révéler de jeunes talents comme Daphné Patakia (Véra) et Quentin Dolmaire (Rémy). Deux mentions spéciales, tout d’abord à Alessandro Mancuso, qui interprète Bastien le fils de Didier, hilarant dans son rôle. Et mention spéciale à Hatchepsout, le flamand rose de la série qui arrive à devenir un personnage à part entière. (Deux flamands roses ont été empruntés à un zoo pour le tournage).

Si vous vous demandez pourquoi ce « s » dans le titre de la série, la réponse est assez simple, il est en rapport avec les personnages. La série est avant tout une série de personnages mais on peut également l’interpréter en se demandant si tout ces personnages ne sont pas un peu des « ovnis » chacun à leur manière. Côté production, le plus compliqué pour François Ivernel, était de rester réaliste par rapport à l’époque. Pour cela, il a utilisé pas mal d’effets numériques.

Melvil Poupaud, quant à lui, voulait depuis longtemps avoir le rôle d’un personnage avec une moustache car ça le fait marrer. Il nous a confié qu’il avait très envie de refaire une série, et même plus qu’une mini-série, pour avoir un rôle récurrent et retrouver ce personnage sur plusieurs années. Quand il a lu les premiers épisodes il avait envie de tout lire, d’ailleurs il a hâte de lire les scénarios de la saison 2.

En effet, OVNI(s) aura bien le droit à une saison 2, l’écriture est déjà bien avancée et elle devrait se tourner normalement au 1er semestre 2021. On salive déjà de retrouver ces personnages hauts en couleurs. OVNI(s) est la série idéale pour bien commencer l’année 2021 sur une touche légère et divertissante.

7/10

Une réflexion sur “OVNI(s) (Canal+) : Une série venue d’ailleurs à adopter d’urgence

  1. Pingback: Ovni(s), Clémence Dargent et Martin Douaire – Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.