Avant-premières/Films

[Critique] En Avant : La surprise de Pixar qu’on attendait pas

C’est ce mercredi 4 mars que vous pourrez découvrir au cinéma, En Avant, le nouveau Pixar centré la famille et de la perte d’un proche.

En Avant – The Walt Disney Company – 2020

Synopsis : Deux frères elfes se lancent dans une quête magique pour revoir leur père une journée, décédé 16 ans plus tôt.

La plupart des films Pixar sont assez mémorables et tombent très souvent dans un tourbillon d’émotions. En avant, ne laissait pas présager cela. Conseil : ne pas se fier à la bande-annonce qui ne reflète rien réellement du film.

Mais En Avant en même temps n’a rien d’un « Pixar classique ». Loin d’être aussi fort et visuellement aussi éblouissant qu’un animé Disney, il lui manque également cette double lecture pour adulte qui fait la force habituelle des Pixar.

Donc oui c’est peut-être en dessous d’un La-Haut ou d’un Vice Versa, mais de peu, car la magie opère tout de même.

Dans un monde moderne, où justement la magie a disparu, on essaye de la retrouver tout le long du film. Le film manie très bien toutes ces références et différences entre ces deux mondes mais malheureusement ne les exploite pas assez. L’univers de En Avant est immense et aurait mérité d’être encore plus développé. Le film aurait pu durer deux heures ça n’aurait pas été de trop (du moins pour des adultes), tellement l’univers est vaste et riche et que j’ai l’impression on l’a à peine effleuré.

Et c’est là que En Avant est très fort c’est qu’il s’adapte aussi bien aux enfants qu’aux adultes, arrivent à jongler entre la comédie et le drame tout en abordant des sujets forts et touchants. Tous ces points font de En Avant une belle réussite. Et c’est vrai qu’on s’y attendait pas, au final, on ne s’ennuie pas une seconde, on s’attache très rapidement à ces deux frères que tout oppose, et le message final est juste pure et beau, digne d’un véritable Disney. Sans parler, que le film introduit le premier personnage animé LGBT de Disney.

Avec En Avant on part pour une quête remplie de magie. Si on pense que le film va parler de retrouvailles père et fils, on se rend compte que finalement la seule relation vraiment importante et celle des deux frères. D’ailleurs, il y a peu de personnages secondaires et c’est pas grave car a eux seuls ils peuvent tenir le film sur leurs épaules. La fin chargée d’émotion ne manquera pas d’émouvoir petits comme grands. Il n’en reste pas moins, une fois n’est pas coutumes avec Pixar, ce film parle également de la mort et du deuil.

Embarquez les yeux fermés dans cette aventure avec Ian et, Barney vous ne serez pas déçu de ce voyage drôle et riche en émotions.

8/10


Date de sortie : 4 mars 2020
Réalisation : Dan Scanlon
Voix françaises : Thomas Solivérès, Pio Marmai
Genre : Animation
Nationalité : US
Distributeur : The Walt Disney Company

Une réflexion sur “[Critique] En Avant : La surprise de Pixar qu’on attendait pas

  1. Pingback: En avant – I’m your father – Le stylo de Toto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.