Festivals/Fiction TV de La Rochelle

Nos Coups de Cœur du 21ème Festival de la Fiction TV de la Rochelle

Encore une belle édition du Festival de la Fiction TV de la Rochelle qui vient de s’achever. La rédaction vous dévoile ses coups de cœur.

Malheureusement nous n’avons pas pu tout voir par manque de temps. Mais voici ce qu’on retient de cette 21eme édition.

Côté séries 26′, on retrouve 2 de nos chouchoutes en compétition et qui nous quittent définitivement cette année. En effet, on dit au revoir aux Grands et à Irresponsable, qui seront diffusées respectivement le 31 octobre et le 5 décembre sur OCS. Deux belles séries qui vont manquer au paysage sérielle. Mais c’est également important de savoir terminer à temps et comme il se doit ses séries. Côté nouveauté, la belle découverte est incontestablement Stalk, série de la plateforme France TV Slash.
Synopsis : Lucas alias LUX, un jeune surdoué du code étudiant en école d’ingénieur, « stalke » les étudiants qui l’ont humilié au week-end d’intégration, pour mieux intégrer leur bande et se venger. Il devient vite celui qu’il a toujours rêvé d’être avant que tout se retourne contre lui.
Une série rythmée, avec une histoire originale, une réalisation soignée et qui est complètement addictive.

Du côté des téléfilms, cette année nos coups de cœur reviennent à des séries qui portent à l’écran des sujets sociétaux dont on parle trop peu. Tout d’abord, Itinéraire d’une maman braqueuse (TF1).
Synopsis : Quand Laura quitte son compagnon qui la trompe, elle veut offrir à ses deux fils le meilleur, une vie plus belle que la sienne. Laura aspire à un bonheur simple : un cocon douillet et un boulot qui lui permette de payer les factures et de temps en temps, un repas de fête. Mais pour s’offrir tout cela, Laura s’endette, et bientôt, elle vit à crédit. Elle a beau se battre, trouver un deuxième travail, ça ne suffit pas. Harcelée par ses créanciers, dépossédée de tout y compris de sa dignité, Laura ne voit plus qu’un seul moyen de s’en sortir.
Inspirée d’une histoire vraie, c’est intéressant de voir à l’écran cette problématique qui touche énormément de français.

De même, Un homme abîmé (France 2) nous parle d’un viol commis sur un homme.
Synopsis : Avocat d’affaires, heureusement marié, père de deux enfants, Vincent Sorrente est un homme dont la vie ressemble à celle dont il avait toujours rêvée. Une vie d’homme fort et sûr de lui que rien ne pourrait ébranler. Et pourtant… Il aura suffi d’une mauvaise rencontre avec un inconnu faussement amical, de la consommation involontaire d’une drogue dite « du violeur », pour se réveiller un matin des contusions sur le corps et le visage et du sang entre les jambes. Vincent a été violé. Plus rien ne sera jamais comme avant. Blessé dans son corps et son identité, Vincent se noie. Il devient un homme en danger qui va devoir se battre pour retrouver son intégrité et sa dignité bafouée. Qui est-il ? Quel mari peut-il encore être, quel père, quel homme ? Face aux siens, à son milieu professionnel, au souvenir de son agresseur, comment répondre à ce qui est attendu de lui ? Aujourd’hui, qu’est-ce qu’être un homme ? Et qu’est-ce que le redevenir ?
Deux sujets rares en télévision et très bien traités. Ces 2 téléfilms ne vous laisseront pas insensibles.

Dans les séries 52′ en compétition, une particulièrement se détache des autres : Une belle histoire (France 2).
Synopsis : Une Belle Histoire raconte les routes croisées, rythmées et imprévisibles de trois couples, trois hommes et trois femmes en quête de ce qu’on appelle le bonheur quand on est jeune, l’équilibre quand on l’est moins. Que faut-il sacrifier pour réussir son couple ? Telle est la question que pose sans cesse, avec la légèreté de la dramédie, Une Belle Histoire. Dans cette série, le chemin conjugal est semé d’embûches, de surprises bonnes et mauvaises, de quiproquos générateurs de comédie, d’accidents générateurs de tragédies, avec, en guise de ceinture de sécurité, l’amitié.
C’est quelque chose qu’on voit peu à la télévision française, Une belle histoire est une série qui jongle parfaitement entre le drame et la comédie, une comédie romantique avec un excellent casting. La série remporte le prix de la meilleure série 52′ et c’est amplement mérité.


Autre série qui se démarque, et qui avait été notre coup de cœur lors du dernier Festival Séries Mania : Mytho (Arte)
Synopsis : Mère et épouse dévouée, Elvira se sent de plus en plus transparente aux yeux des siens. Un jour, elle cède à la tentation d’un mensonge énorme et tabou pour retrouver amour et attention. Elvira deviendra-t-elle l’héroïne de sa propre vie ?
C’est léger, drôle, divertissant et réalisée par Fabrice Gobert (Les Revenants). Du très bon Arte, qui sera diffusée dès le 10 octobre.

En hors compétition, TF1 a mis la barre haute avec Le Bazar de la charité.
Synopsis : Paris, 4 Mai 1897. Un incendie dévastateur détruit en quelques minutes le Bazar de la Charité, l’édifice abritant une manifestation caritative très courue, faisant plus de 120 morts ; essentiellement des femmes de la haute société et leur personnel. À cette occasion, trois femmes, Adrienne De Lenverpre, Alice De Jeansin, et sa bonne Rose Rivière voient leur destin bouleversé.
Une série ambitieuse, un premier épisode d’incendie spectaculaire, un trio d’actrice incroyable, on en prend plein les yeux pour notre plus grand plaisir.


Mais Canal + s’en sort également avec les honneurs, puisque Les Sauvages est une excellente surprise dans un autre genre.
Synopsis : Tout sourit à Fouad, jeune acteur populaire, star d’une série télévisée qui cartonne, et par ailleurs fiancé de Jasmine, la fille du candidat favori à l’élection présidentielle, Idder Chaouch. Mais Chaouch, lors d’un bain de foule, est la cible d’un tireur… Les familles vont se déchirer tandis que l’enquête cherche à déterminer si le jeune homme a agi seul. Fouad, dont le monde s’écroule, décide d’enquêter de son côté soutenu par la responsable de la sécurité du président.
Prenant, dérangeant, le genre de série politique qui ne laisse pas indifférent et qui nous donne juste une envie : voir l’épisode suivant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.