Séries/Tout commence avec un pilot

Magnum PI : Un autre reboot…

On le sait, la mode est aux revivals, reboots et autres sequels. Parfois ça nous fait grincer des dents, parfois ça nous fait plutôt plaisir. La série originale Magnum a été un gros succès populaire à une époque où peu de séries avaient cette qualité. Et les années 80 étant aussi à la mode de nos jours, il est donc tentant pour les chaînes qui veulent faire de l’audience, de jouer sur les deux tableaux en utilisant l’effet madeleine de Proust pour d’attirer les nostalgiques de ces années télés…

Magnum PI – CBS – 2018

Synopsis : À son retour d’Afghanistan, Thomas Magnum, officier décoré de l’unité d’élite des SEAL de la Marine américaine, s’installe à Hawaï. Tout en assurant la sécurité du domaine du richissime Robin Master, Magnum, hébergé sur la propriété dans la maison des invités, officie en tant que détective privé. Pour l’aider à résoudre ses enquêtes, le jeune homme peut compter sur ses frères d’armes, TC et Rick. Quant à Juliet Higgins, la majordome du domaine, accompagnée de ses dobermans Zeus et Apollon, elle se charge de garder un œil sur Magnum en veillant à ce qu’il n’abuse pas de la générosité de Robin Master. (Allocine)

Pour ceux qui ne se souviendraient pas, Magnum est un détective privé qui grâce à un arrangement personnel avec Robin Masters (richissime auteur de roman à succès, qui n’apparait jamais dans la série), peut vivre à l’œil dans son immense et luxueuse propriété à Hawaï et utiliser comme il lui plait l’impressionnante flotte de voitures de sport, les une plus luxueuses que les autres. Il mène ainsi des enquêtes qui lui sont confiées par les habitants de l’île.

Peter Lenkov est aux manettes de ce nouveau reboot (après avoir été à l’origine d’Hawaï 5.0 et de MacGyver). Il est accompagné par Eric Guggenheim, qui a aussi travaillé sur Hawai 5.0Presque tous les éléments de la série originelle sont présents dans cette nouvelle version : Thomas Magnum bien sûr, son groupe d’amis fidèles (tous vétérans, comme lui), l’immense propriété à Hawaï, les deux dobermans, les voitures de sports luxueuses, les chemises à fleurs, et enfin Higgins, le majordome de la propriété.

Des changements plutôt bien venus.

Le rôle de Higgins interprété dans la série originale par l’inoubliable John Hillerman (qui a été primé pour ce rôle), a subi des changements notables. Il est désormais interprété par Perdita Weeks (vue entre autres dans Les Tudors, Rebellion, Penny Dreadful) qui est ici une femme à poigne (ce qui n’est pas désagréable), [SPOILER] ancienne du MI5 à la retraite. Elle sait donc se battre et mener une enquête. Grâce à ses aptitudes et à ses anciens contacts dans les services secrets, il lui arrive de faire équipe avec Magnum dans plusieurs de ses enquêtes.

Magnum est de retour, mais sans sa moustache légendaire…

Tom Selleck (et sa moustache) qui incarnait Magnum dans la série originelle est remplacé ici par Jay Hernandez (vu à la télé dans The Expanse, Nashville, Gang Related, Scandal, etc), qui, lui, ne porte pas la moustache. Il incarne le personnage de manière un peu plus sombre et un peu plus mature que le faisait Tom Selleck. Moins clownesque aussi, même si lui aussi fait des bourdes à répétition. Le personnage est aussi devenu moins macho et moins volage, ce qui est plutôt une bonne chose. En effet, il n’a plus une nouvelle petite amie à chaque épisode… Jay Hernandez fini par incarner de plus en plus le personnage et on le devine plus à l’aise au fur et à mesures des épisodes.

Ce que nous avons pensé de ce nouveau reboot.

Magnum est ici un détective au grand cœur qui aime vivre dans le luxe, mais qui en même temps accepte volontiers de s’occuper de clients qui n’ont pas les moyens de le payer. On le croit vantard et superficiel, on le découvre entier et désintéressé.

Cette nouvelle série représente donc un divertissement léger, plutôt bien produit. Les paysages et la lumière d’Hawaï y sont pour quelque chose. Série d’action mêlant humour et courses poursuites, elle ne nous présente rien de révolutionnaire, ni de très original, mais reste cependant agréable à regarder. Par ailleurs, il n’y a presque pas de violence, donc elle peut aussi convenir à un jeune public.

Mention spéciale pour…

La musique du générique qui est restée identique à l’originale, et l’accent British de Higgins, plutôt agréable à écouter.

5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.