Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] American Crime Story : The Assassination of Gianni Versace – Une plongée dans la sombre psyché d’un Américain

Une association d’une histoire comme celle de Versace, de Ryan Murphy et de FX promet monts et merveilles. Est ce que le pilote de cette nouvelle saison d’American Crime Story donne une bonne indication sur le reste de la saison, et surtout sera-t-elle à la hauteur d’O.J. Simpson ?

American Cime Story : The Assassination of Gianni Versace – FX – 2018

 

Synopsis : L’assassinat du couturier italien Gianni Versace, raconté à travers le parcours de son tueur Andrew Cunanan dans l’Amérique des années 90.

Diffusé sur FX le 17 Janvier 2018 (et probablement sur Canal+ en France), le retour d’American Crime Story arrive précédé d’un buzz mitigé. Ryan Murphy, le producteur/réalisateur prolifique de Fox/FX dirige avec maestria ce pilote de l’Assassination of Gianni Versace et aime prendre un événement marquant à échelle humaine pour parler de problèmes grandeur nature de la société. En l’occurrence, à l’instar de la première saison qui traitait du racisme, il s’attaque ici à l’homophobie. Aidé par le scénariste Tom Rob Smith, ils adaptent ensemble, Vulgar Favors, le livre sur cette histoire. Ils prennent le contrepied de la 1ère saison, à savoir que O.J. Simpson était plus un drame judiciaire chronologique, tandis qu’ici, ce sera plus un thriller intimiste, raconté en arrière.

Dans sa façon d’aborder sa réalisation, Murphy construit une atmosphère à la fois parfaitement en accord avec l’esthétisme de Versace, à savoir de l’opulence, de la grâce et du tape à l’œil épicurien, qui se traduit par une lumière éblouissante (aidé par Miami), des mouvements de caméra notables et amples (marque de fabrique Murphy), mais aussi une atmosphère aride et anxiogène quand on aborde Andrew Cunanan, le meurtrier de Versace. Cette première scène est une pièce d’art intemporel avec un parallélisme glaçant, sur fond d’opéra, sans dialogue.

Dans une des premières scènes, Versace finit d’apprêter une chanteuse d’opéra, en lui révélant son secret quant à son succès. Il ne finit son travail uniquement quand il voit que la modèle portant ses habits est heureuse, et uniquement à ce moment, il est lui-même heureux. C’est le plaisir de voir la confiance et le confort dans les gens qu’il en retire une satisfaction, tout en ayant une ligne éditoriale unique. Quant à son meurtrier, Andrew Cunanan, on voit au travers de sa façon à lui de se transformer au gré de ceux qui l’entoure, une sorte de caméléon qui ne se révèle pas, qu’il envisage ses relations de façon intéressée et non avec générosité. L’exact inverse de Versace. L’un est entier, l’autre est un faux semblant. Tout un programme.

American-Crime-Story-Saison-2-Versace

American Cime Story : The Assassination of Gianni Versace – FX – 2018

Ces deux personnages sont fascinants, qui raconte à la fois le parcours d’un homme qui s’est construit tout seul et qui a réussi, un des mythes central de l’Amérique, et l’autre qui se construit en réaction de son environnement en croyant être spécial, apeuré par le regard d’autrui et rongé par l’homophobie ambiante.

Et que serait une série de Ryan Murphy sans des prestations d’acteurs de renoms. Edgar Ramirez incarne la victime Gianni Versace avec aplomb et avec ressemblance assez frappante. Il y a une certaine grâce qui émane de cette prestation, qui n’a certainement pas dut être simple à incarner, surtout pour un génie de la mode tel que Versace. Penelope Cruz en Donatella Versace est parfaite de froideur. Mais la vraie star de cette saison, c’est Darren Criss. Il est excellent, charmeur, glaçant, et absolument dément dans ce rôle de psychopathe. On pourra aussi noter la présence de Ricky Martin en compagnon de Versace, qui de ce que j’ai vu est une prestation honorable et sérieuse. Je pense par contre que son rôle sera un peu réduit par rapport au focus mis sur Andrew Cunanan.

Ce pilote est une très bonne introduction à cette saison, tout en mettant en place des personnages intéressants, et aussi des pistes quant à la suite, puisque lors du meurtre de Versace, Cunanan en est à son 5e meurtre, ce qui en fait un matériel intéressant à creuser pour cette saison.

7,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.