Festivals/Séries/Séries Mania

The Art of Television [Séries Mania S08] : à quoi sert un réalisateur de séries ?

Temple des sériephiles, Séries Mania est le lieu privilégié pour présenter une série documentaire sur les séries ! Grâce à OCS, le public a pu voir en avant-première l’intégralité des six épisodes de The Art of Television de Charlotte Blum qui s’intéresse aux réalisateurs télé !

The Art of Television – OCS – Empreinte Digitale

Quelques années après avoir produit une série documentaire sur les showrunners, OCS récidive en s’intéressant aux réalisateurs. Quand on parle de séries, on dit toujours que c’est le royaume des scénaristes et de son ou ses showruners qui dirigent tout cela. À l’inverse le cinéma met en avant les réalisateurs. Charlotte Blum s’est intéressée à ses réalisateurs qui ont préféré faire carrière sur le petit écran et qui ont donc choisi de passer au second plan par rapport aux scénaristes.

On nous présente six réalisateurs :

  • Alan Poul (Six Feet Under, Rome, The Newsroom)

  • Jennifer Getzinger (Mad Men, The Big C)

  • Rosemary Rodriguez (The Good Wife, Jessica Jones)

  • Tim Van Patten (The Sopranos, Boardwalk Empire, The Pacific)

  • Matthew Penn (Law & Order, Damages, Royal Paines)

  • Alan Taylor (The Sopranos, Rome, Game of Thrones)

Chaque épisode présente le parcours du réalisateur ou réalisatrice (ils ont cherché à avoir la parité mais n’ont pas réussi à avoir une troisième réalisatrice) à travers des interviews de lui-même/elle-même et d’intervenants avec qui ils ont collaboré. Leurs parcours sont différents, Alan Poul a démarré dans la production alors que Rosemary Rodriguez ne vivait que pour réaliser son premier long métrage qui a attiré l’œil de producteurs de séries. Certains ne font que des épisodes en cours de route, d’autres ont eu la chance de réaliser un pilot, dont l’une des deux réalisatrices qui est la première femme à avoir réalisé un pilot (en 2016 !). Ils sont tous plutôt intéressants à écouter, cependant Rosemary Rodriguez est celle qui sort son épingle du jeu avec une franchise à la fois déconcertante et rafraîchissante.

Quant à la réalisation de The Art of Television, qui était forcément attendue au tournant au vu du sujet, elle est impeccable. Les interviews sont dynamiques pour ne pas qu’on s’ennuie, et le travail de composition avec le tableau blanc sur pied est impressionnant et crée une belle identité visuelle à ces documentaires. Sans oublier son sublime générique dont l’image de cet article est la plus belle selon moi.

8/10

Chaque jeudi, dès le 6 juillet, à 20h40 sur OCS City.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s