Séries/Tout commence avec un pilot

Imposters : Petits mensonges et grosses arnaques

Bravo a lancé sa nouvelle série Imposters, dans la lignée de The Catch, la série produite par Shonda Rhimes, sur une arnaqueuse professionnelle. Imposters nous a t-elle convaincue d’avantage que The Catch ?

d6nagwpo7nqkyw8

Imposters – Bravo – 2017

Synopsis : Experte du déguisement et arnaqueuse de haut vol, Maddie s’arrange toujours pour séduire ses cibles et disparaître après s’être fait passer la bague au doigt, non sans les avoir dépouillé de leur argent. Tout se complique lorsqu’Ezra, son dernier époux en date, fait la connaissance d’une de ses anciennes victimes. Ensemble, les deux hommes décident d’unir leurs forces pour retrouver celle qui les a ruiné.

Imposters est l’une des nouveautés de ce début d’année 2017 qui passe totalement inaperçue. Et c’est bien dommage car elle a tout d’un bon divertissement. Si dans la forme elle peut faire penser à la série The Catch, elle est bien plus intéressante dans ce qu’elle raconte.

On suit donc un trio d’arnaqueurs qui escroquent les hommes ou les femmes riches. Maddie prend donc une identité imposée par « Le Docteur » pour séduire, se marier et voler tout l’argent d’une personne. Aidée par Max et Sally, les arnaques donnent lieu à des situations plutôt cocasses. 

Les arnaques de Maddie ne durent pas seulement un épisode, on va en suivre une qu’on imagine va durer toute la saison. La série démarre sur la fin d’une, alors qu’elle quitte et vole le beau Ezra, pour en entamer une nouvelle par la suite. Ezra, au fond du gouffre, va se ressaisir quand il va faire la connaissance de Richard, un autre jeune homme arnaqué par Maddie. Ensemble ils vont partir à sa recherche. Avoir réuni ces deux hommes est bien l’une des meilleures idées de la série car le duo formé par Rob Heaps et Parker Young est excellent. Drôles et complémentaires, Ezra et Richie forment une bonne équipe. Mais dès le 3ème épisode le duo se transforme en trio. Jules, une lesbienne mariée également à Maddie va venir compléter le trio. Atout de charme et de choc, Jules complète à merveille cette équipe voulant retrouver Ava, Alice ou encore Cece. Tous les trois créent une bonne dynamique, et c’est vraiment eux qu’on a le plus de plaisir à suivre. Si au bout de 4 épisodes on se demande ce que ça peut donner le face à face avec Maddie, pas sûre qu’ils soient tous sur le même longueur d’onde. Une revanche serait un vrai plaisir. Il est alors temps de créer une sorte de ligue des arnaqués.

En parallèle on suit l’intrigue autour de la nouvelle arnaque de Maddie. Après 4 épisodes les personnages secondaires sont encore trop peu présents mais l’histoire reste passionnante. Puis serait-ce le coup de trop ? Le seul bémol est de vouloir faire en sorte que Maddie tombe réellement amoureuse d’un autre homme que sa cible. C’est pour l’humaniser davantage et la rendre attachante, mais pour moi ce n’est pas l’objectif de ce personnage, qu’on s’attache et qu’on compatisse pour elle. Un personnage sans scrupule serait vraiment le bienvenu dans cette situation. On imagine bien qu’il sera joué par « Le Docteur » ou encore par Lennie Cohen (interprétée par Uma Thurman), mais ça aurait donné tellement plus de force à la série si ça avait été Maddie.

Si vous aimez les bons divertissements, Imposters en est un sans nuls doutes. La série ne restera pas gravée dans les anales mais est largement plus efficace que The Catch. A voir donc.

7/10

Une réflexion sur “Imposters : Petits mensonges et grosses arnaques

  1. Pingback: Prison Break : La série glisse ailleurs | Sur Nos Ecrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s