Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] APB : Le futur de la police ?

Fox dégaine son nouveau procédural avec APB. Est-ce une énième séries d’enquêtes policières ?

apb

APB – Fox – 2017

APB est une série très librement adaptée d’une histoire vraie, lorsqu’un milliardaire investi et privatise un commissariat de police à la Nouvelle Orléans. Gideon Reeves (interprété de façon honorable par Justin Kirk), suite à la perte de son meilleur ami, se rend compte que la police est cruellement en sous effectif et peu équipé. De ces prémisses, permet un clivage entre deux mondes que tout opposent. La particularité de cet investissement ? De la technologie de pointe, dont une application (APB) qui permet de reporter les crimes en cours pour permettre une intervention plus rapide de la police. De ce fait, cela pose de vraies questions éthiques. Le milliardaire en question, un mélange de Tony Stark et Elon Musk, est un peu une caricature, du geek friqué coupable vis à vis de sa propre bonne fortune et essaie de se racheter une conscience.

Le visuel futuriste reprend un peu les codes du jeux vidéos Watch Dogs d’Ubisoft. Les policiers ont plein de joujous à porter de mains alors qu’ils étaient encore à l’ère du fax. Ils sont aussi armés et blindés que des tanks. Et le contraste permet d’avoir un techie, très sur de lui avec plein de présomptions et des policiers, avec leurs méthodes d’investigations, avec leurs bagages et leurs intuitions. Cela permet d’avoir des ressorts narratifs binaires, mêlant polar et science-fiction, tout de même dans l’univers très réel de Chicago. L’action est on ne peut plus correct, le rythme est rapide, et le ton léger en forçant la comédie sur le thème des deux univers qui s’entrechoquent. Mais ce qui est relativement intéressant, s’avère être complètement traité par dessus la jambe. Les questions de vie privée sont ici mis à la poubelle, tant que cela sert à arrêter des criminels. Ce qui aurait put être une belle satire à la Robocop, s’avère être tout ce que ce film voulait démonter en étant très premier degré.

Dans le genre procédural, APB est une série bien foutue qui se laisse regarder, en débranchant son cerveau. C’est friqué, rythmé comme il faut, avec un thème plutôt actuel. Malheureusement, dans le « Peak TV », c’est peut être le pire des compliments que l’on peut donner à une série de nos jours. Etre compétent, ce n’est plus suffisant pour capter l’attention des téléspectateurs, qui aujourd’hui se noie devant la qualité et la quantité de séries à disposition. C’est comme si tout une période récente de l’histoire de la série télé n’avait pas existé et fait passer APB comme une série datée, alors qu’elle traite de thèmes modernes. Où est passé la nuance ? où est passée l’audace de traiter de sujets sérieux comme l’aspect sociale et raciale ? Où est passé le traitement psychologique des personnages ? Peut-être que tout est passé dans l’autre série FOX de ce printemps, Shots Fired.

5,5/10

Article rédigé par S.T. de Stephane Décrypte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s