Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] Good Behavior : Pour les fans de Michelle Dockery !

Après Wayward Pine, Chad Hodge et Blake Crouch reviennent avec Good Behavior, une toute nouvelle série qui sera lancée le 24 janvier sur OCS Max. La série a pour tête d’affiche l’anglaise Michelle Dockery, plus connue dans le monde des sériephiles sous le nom de Lady Mary Crawley (Downton Abbey).

goobe

Good Behavior – OCS – 2017

Synopsis : Letty Raines est une voleuse et arnaqueuse professionnelle dont les choix désastreux la conduisent, bien souvent, droit dans le mur. Tout juste sortie de prison pour bonne conduite, la jeune femme tente de se reconstruire en renouant avec son fils de 10 ans élevé par sa grand-mère. Malheureusement, Letty semble être un aimant à ennuis. Une vérité qui se précise lorsqu’elle se retrouve sur la route d’un tueur à gages. Une relation aussi dangereuse que excitante va alors rapidement se nouer entre eux.

L’actrice fétiche anglaise Michelle Dockery semble vouloir faire peau neuve dans cette nouvelle série américaine plutôt intrigante. Les fans de son charme de jeune aristocrate coincée ne pourront que se réjouir de ce rôle complètement antagoniste. En effet le personnage qu’elle incarne semble au volant d’une voiture dont elle ne contrôle plus les commandes.

C’est d’ailleurs ce qui fait le charme de ces deux premiers épisodes, rien ne peut être anticipé tellement le comportement de l’héroïne semble incongru et sans logique. Portée uniquement par son addiction au vole de chambres d’hôtel, à l’alcool et la drogue, c’est à se demander comment elle fait pour être toujours vivante si ce n’est en liberté. On découvre ainsi sa routine qui ne tardera pas à croiser l’autre personnage principal de la série, un tueur à gage nommé Javier, incarné par le jeune et charismatique Juan Diego Botto, qui fini par l’engager… A voir où cela mènera.

Une chose est sur, ce couple fera des étincelles et si les épisodes continuent autant à nous surprendre, la série pourra peut-être se placer dans les meilleurs séries de l’année. En effet, derrière cette intrigue plutôt facile se révèle de réels choix esthétiques de la part des créateurs pour mettre en scène ce portrait intimiste de femme dans l’Amérique profonde.

7,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s