Avant-premières/Films

3000 Nuits : Mère et résistante

Ayant déjà gagné de nombreux prix (du jury, du public), 3000 Nuits n’est pas passé inaperçu, nous lui souhaitons que cela continue !

3000-n

3000 Nuits – JHR Films – 2017

Synopsis : Années 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

Mai Masri est aujourd’hui considérée comme l’une des plus importantes réalisatrices du monde arabe contemporain avec plus de 60 prix et des documentaires reconnus comme Under the Rubble (1983), Wild Flowers (1986), War generation-Beirut (1989) et Suspended Dreams (1992). 3000 Nuits est son premier film de fiction et cela en est d’autant plus touchant. Son talent de photographe est tout de suite mis en avant grâce à des plans qui restent gravés dans la mémoire du spectateur. Que ce soit un mur de dessins faits à la cendre ou une main levée fasse à l’adversaire, le film propose le thème de la résistance sous différentes déclinaisons à la fois violentes et poétiques et donc pleines de sens. la réalisatrice fait de Layal une héroïne mythique qui redonne des couleurs à ces pays dont la population est trop souvent déshumanisée dans les médias français.

La prison devient un carrefour de rencontre entre hommes et femmes, palestiniens et israéliens où seul la langue semble une véritable barrière et encore… Comme voulant remettre les choses à plat, la prison devient un personnage à part entière. Les murs où passent les fils de grillages et les ombres des barreaux sont autant de témoins des atrocités de l’homme que l’on voudrait en avoir dans le monde qui nous entoure. Les barreaux et leurs sons métalliques résonnent des cris de douleur, de deuil, de famille, d’hommes et de femmes enfermés pour des raisons qui restent obscures et cela ne fait qu’appuyer sur le ridicule et l’incohérence de la situation.

Maisa Abd Elhadi actrice israélienne (Dégradé, Eyes of a thief) incarne avec justesse cette futur mère, enfermée pour avoir aidé un jeune rebelle, comme si sa bonté et son honnêteté n’avait plus de place dans un pays scindé en deux et depuis trop longtemps en guerre. Son parcours ne peut que faire éprouver du respect pour ces femmes, qui jour après jour, se battent pour leur liberté. 

Comme l’aura dit Ken Loach au Festival de Canne après la projection du film, 3000 Nuits est un film fort et important qui raconte une histoire que nous devrions tous entendre, alors allez le voir !

8/10

 


Sortie en France : 4 janvier 2017
Réalisateur : Mai Masri
Casting : Misa Abd Elhadi, Nadera Omran, Raida Adon, Karim Saleh
Genre : Drame
Nationalité : Palestine, France, Liban, Jordanie, Emirats Arabes Unis
Distributeur : JHR Films

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s