Séries

Innocente : Julie de Bona clame son innocence sur France 3

France 3 dégaine son nouveau polar, Innocente, dès le 1er octobre. Trahisons, manipulations et faux-semblants, peut-on vraiment croire à son innocence ?

244409-jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx

Innocente – France 3 – 2016

Synopsis : Roxane Delage, professeure d’archéologie à Marseille, se réveille nue et hagarde à côté du cadavre d’un homme assassiné, dans le salon d’une maison dans laquelle elle était venue procéder à l’expertise d’un masque maya. Paniquée, elle s’enfuit. Quelques heures plus tard, la police arrive chez elle pour l’arrêter. Elle est mise en examen pour le meurtre de cet homme qu’on lui présente comme son amant alors qu’elle ne l’a jamais vu ! Toutes les preuves s’accumulent contre elle. Elle est alors incarcérée, puis finalement jugée et condamnée à une peine de douze de prison. 8 ans plus tard, elle sort de prison et va alors prendre tous les risques pour remonter le fil de cette machination et prouver qu’elle est innocente.

En compétition lors du 18ème Festival de la fiction TV de la Rochelle, nous avons pu découvrir les 6 épisodes de cette nouvelle mini-série qui sera à l’antenne sur France 3 à partir du 1er octobre. A l’heure où les chaînes TV essayent d’innover, France 3 reste dans du classique avec un polar, certes peu original, mais terriblement efficace.

Innocente n’est pas qu’une simple enquête policière qui nous emmène sur différentes pistes pour finalement découvrir le coupable dans le dernier épisode. Enfin évidemment elle réunit tous ces ingrédients qui fait d’elle un bon polar, mais elle est également très axée sur le drame et sur ses personnages aussi forts qu’attachants. D’ailleurs, le côté « policier » ne démarre réellement qu’à partir de l’épisode 2. Le premier épisode, permettant d’établir un contexte et de présenter tous les personnages, nous offre un récit très dramatique avec des scènes poignantes.

Il faut dire qu’Innocente se démarque un peu des séries du même genre par son casting 4 étoiles. Julie de Bona, qui interprète Roxane, est juste à tous points de vue. Sagamore Stevenin, qui avait quitté Falco pour faire autre chose que du policier, endosse un rôle dans la même veine que celui de Falco. On retiendra également Bernard Le Coq et Jeanne Bournaud, tous deux excellents dans leurs rôles respectifs, mais également l’apparition d’Alexandra Vandernoot.

Si Innocente arrive à nous prendre dès son pilot et nous emporter tout au long des épisodes grâce à une certaine montée en tension, elle nous déçoit par sa résolution. Le coupable démasqué finalement dès l’épisode 5 n’est pas une surprise, et le final est un concentré de grand n’importe quoi. Pardonnez moi l’expression, mais tout part en couille et nous fait complètement sortir de la série. Et c’est dommage car on s’est fortement attaché à ces personnages et cette fin nous laisse en quelque sorte un petit goût amer.

Dans l’ensemble, Innocente est tout ce qu’on peut attendre d’une série de ce genre. Les personnages, interprétés par un casting au top, nous plongent tout de suite dans cet univers dramatique. La série reste très classique, et malgré sa fin décevante, Innocente est très efficace et nous laisse nous prendre au jeu de piste.

7,5/10

Une réflexion sur “Innocente : Julie de Bona clame son innocence sur France 3

  1. Pingback: Rencontre avec Julie de Bona pour la série Innocente | Sur Nos Ecrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s