Avant-premières/Films

Eddie the eagle : You don’t need to win to be a winner!

Si vous avez besoin d’un bon feel good movie n’hésitez plus ! Eddie the Eagle fait partie de ces films qui vous met du baume au cœur et vous fait rire aux larmes. Tiré d’une histoire vraie, ce récit de vie est d’une énergie rare.

eddie2

Eddie the Eagle – Twentieth Century Fox France – 2016

Synopsis : Eddie Edwards n’a jamais rien eu d’un athlète, bien au contraire. Pourtant, depuis qu’il est petit, il n’a qu’un seul rêve : participer aux Jeux Olympiques. Au fil des années, ni son piètre niveau sportif, ni le manque de soutien, ni les moqueries n’ont entamé sa volonté. Et c’est ainsi qu’en 1988, celui qui n’a jamais lâché a réussi à se retrouver, on ne sait trop comment, aux Jeux Olympiques d’hiver de Calgary. Avec l’aide d’un entraîneur aussi atypique que lui, ce sauteur à ski pas comme les autres va secouer le monde du sport et conquérir le cœur du public en accomplissant une performance olympique aussi improbable qu’historique…

Ce film au scénario qui ressemble pas mal à celui d’un Billy Elliot sur ski est porté, il faut bien le dire, par les acteurs du film. Hugh Jackman (X-men) campe un coatch alcoolique au grand cœur, skieur déchu plus rapide à se servir de ses points que de sa tête (ça ne vous rappelle personne ?). On observe avec amusement ce Wolverine en civile dans sa machine à faire les pistes, juste assez grande pour laisser entrer sa carrure. Le réalisateur ne pouvait sans doute s’empêcher de jouer avec l’aura que dégage l’acteur qui ressemble plus à un cow-boy en santiag qu’à un ancien champion de ski.  Taron Egerton (Kingsman : service secret), beau blondinet, est ici presque méconnaissable. Il crée ce personnage avec une sensibilité folle. Eddie apparaît sous nos yeux en jeune garçon trapu à lunette, une crispation des sourcils et du front lui donnant en permanence cet air innocent et inquiet qui fera de lui une victime par nature. Ainsi, entre ces deux personnes se lie une amitié derrière et devant la caméra que l’on ressent dès leur première rencontre. 

Mis à part le jeu sans faute des acteurs, il faudra reconnaître au réalisateur et son équipe le talent de recréer avec peu de moyen l’esprit un peu déluré des années 1980. La musique est lancée à bloque, et les sauts d’Eddie donnent juste envie de remonter sur le toboggan pour reprendre une bonne bouffée d’adrénaline. Les prise de vue en caméra subjective au moment des descentes donnent l’impression de faire le grand huit en montagne. Bien que l’on sache que les acteurs n’ont pas fait les cascades, pour raisons évidentes, le montage crée sans beaucoup d’effets spéciaux la performance de l’acteur et sa doublure donnant un magnifique effet de réalisme.

Ne vous attendez donc pas à une histoire aussi bouleversante que celle de Ghandi ou Truman Capote mais plutôt à celle d’un simple jeune homme qui avait la conviction de pouvoir réaliser son rêve, aller aux jeux olympiques. L’humour et la simplicité sont les bienvenus dans ce feel-good movie où l’amitié et la prise de risques sont mots d’ordre.                

PS : La chanson de générique Thrill Me est chantée par nos deux héros 🙂 Enjoy !

8/10


Sortie en France : 4 mai 2016
Réalisateur : Dexter Fletcher
Acteurs : Taron Egerton, Hugh Jackman, Christopher Walken
Genre : Comédie dramatique, Biopic
Nationalité : Britannique, Américain, Allemand
Distributeur : 20th Century Fox France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s