Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] Vinyl : Quand la musique est bonne…

HBO lance ce dimanche sa nouvelle série musicale Vinyl, co-produite par Martin Scorsese, Mick Jagger et Terence Winter. Diffusée en US+24 sur OCS city, Vinyl est-elle un phénomène ou juste encore une série qui se prend trop au sérieux ?

vinyl_0

Vinyl – HBO – 2016

Synopsis : Dans les années 70, Richie Finestra cherche à vendre son label de musique qui se meurt. Il est constamment en recherche de nouveaux talents. Alors qu’il veut tout arrêter pour profiter de sa femme et ses enfants, il est malgré lui embarqué dans une spirale où il doit résoudre les crises de son entreprise dans un univers où rock’n’roll rime avec sexe et drogue.

Avec ce pilot de 2 heures, Martin Scorsese nous plonge dans un univers presque cinématographique, où l’ambiance fabriquée est le cœur même de cette nouvelle série. Le décor est planté : New-York dans les années 70 où « sexe drogues et rock’n’roll » est la devise de l’époque. Très belle reconstitution appuyée par une réalisation léchée, qui nous présente un univers aussi beau que distrayant. De ce côté là, on est loin d’être déçu, en même temps avec Scorsese il y avait peu de chance. L’ambiance et là et c’est un bon début.

Les scénaristes ont choisi Bobby Cannavale (Boardwalk Empire) pour interpréter Richie Finestra, ce visionnaire aussi doué que dérangé. La série repose principalement sur lui et il arrive sans problème à tenir la tête d’affiche. Il est excellent mais aussi très bien entouré. Le personnage est bien écrit mais les autres personnages qui gravitent autour de lui sont tout aussi bons et bien interprétés : Ray Romano (Parenthood), Olivia Wilde (Dr House), Juno Temple ou encore P.J. Byrne qui apportent chacun à leur niveau le point d’entrée du téléspectateur dans l’univers, la caution humoristique de la série, la place de la femme dans ce milieu… Des personnages attachants qui ajoutent de l’ampleur à Richie.

Le tout est saupoudré de scènes fortes (on pense aux flashbacks centrés sur Lester Grimes, au face à face entre Richie et sa femme alors qu’il se remet à boire, etc…) rendant la série poignante et pas juste divertissante. De plus, il faut reconnaître que la bande origine est plutôt bonne, enchaînant les musiques rocks des années 70.

Mais c’est aussi le revers de la médaille. C’est une série de niche, assez exigeante et en plus musicale. Elle n’est pas du tout grand public, et il y a énormément de musiques (voire trop) dans ce pilot, ce qui rend d’autant plus difficile l’approche pour ceux qui sont allergiques au rock. On ne parlera pas du fait d’avoir l’impression de ressortir avec un cancer des poumons après visionnage tellement la cigarette et la drogue sont présentes dans Vinyl. De plus, ce pilot dure 2 heures, beaucoup trop long pour une série. Il y a des longueurs et plusieurs moments qui auraient pu être supprimés sans problème. Ce n’est donc pas un hasard cette comparaison permanente entre Vinyl et le cinéma, car en plus d’avoir une réalisation soignée par Scorsese, ce premier épisode souffre de sa durée trop longue. Juste le pilot peut être pris comme un film, et comme il n’y a pas vraiment de cliffhanger à la fin, on pourrait très bien s’arrêter là sans réellement avoir envie de voir la suite. Mais notre esprit sériephile nous rend curieux, et si l’atmosphère de la série se maintient tout au long de ses 10 épisodes, c’est une raison suffisante pour la continuer.

Vinyl est diffusée tous les lundis soirs en US+24 sur OCS City, disponible dans les offres CANAL, à partir du 15 février.

6/10

Vinyl – Musiques – Volume 1
1. Ty Taylor – The World Is Yours
2. David Johansen – Personality Crisis
3. Kaleo – No Good
4. Sturgill Simpson – Sugar Daddy (Theme from Vinyl)
5. Ruth Brown – Mama He Treats Your Daughter Mean
6. Otis Redding – Mr. Pitiful
7. Dee Dee Warwick – Suspicious Minds
8. Mott the Hoople – All The Way From Memphis
9. David Johansen – Stranded In The Jungle
10. Chris Kenner – I Like It Like That
11. Ty Taylor – Cha Cha Twist
12. The Jimmy Castor Bunch – It’s Just Begun
13. Soda Machine – Want Ads
14. The Meters – Hand Clapping Song
15. Soda Machine – Slippin’ Into Darkness
16. Edgar Winter – Frankenstein
17. Nasty Bits – Rotten Apple
18. Foghat – I Just Want To Make Love To You

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s