Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] Marvel’s Jessica Jones : Alias la meilleure production Marvel ?

Netflix dévoile sa nouvelle série Marvel ce 20 novembre, après Daredevil, place à Jessica Jones ! Sur Nos Ecrans a pu voir les 5 premiers épisodes, voici notre avis.

Jessica Jones - Marvel/ABC Studios - Netflix

Jessica Jones – Marvel/ABC Studios – Netflix

Synopsis : Après avoir mis un terme à sa carrière éphémère de super-héroïne, Jessica Jones tente de reconstruire sa vie et ouvre sa propre agence de détective privé à New York. Il est temps que le monde entier connaisse son nom…

Jessica Jones est la deuxième série Marvel après Daredevil. Ce dernier est connu par une partie du grand public à cause de l’infâme film de 2003, mais Jessica Jones n’a pas cette « chance ». Le personnage est arrivé très récemment dans les comics Marvel, en 2001, avec Alias. Ce comic book fait partie de la gamme « Max » de l’éditeur, une branche plus adulte brassant des thèmes difficiles sans détour et avec beaucoup de jurons, violence et sexe. Des choses inédites dans le Marvel Cinematic Universe que la série respecte.

Amateur des comics Alias, j’attendais de découvrir avec impatience les aventures télé de Jessica Jones, et je n’ai pas été déçu. On retrouve toute l’atmosphère poisseuse de cette vision de New York avec le cynisme de son héroïne, incarnée par la brillante Krysten Ritter (Breaking BadDon’t Trust the Bitch in Appartment 23).

C’est également la seconde série Marvel avec une héroïne après la radieuse Agent Carter. Cependant, Jessica Jones est une série plus sombre que tout ce qu’a proposé Marvel Studios (et oui même Daredevil !) et davantage orientée vers la psychologie des personnages que l’action. Les scènes de combat sont peu nombreuses et paraissent malheureusement cheap. Au contraire, la série creuse la psychologie des personnages. L’héroïne est atteinte d’un trouble de stress post-traumatique suite à la rencontre avec Kilgrave ce qui l’a conduit vers l’alcoolisme, et à rejeter tout le monde dans sa vie.

Son ex-meilleure amie, Trish (qui remplace Carol Danvers dans les comics car le personnage aura son film Captain Marvel) est interprétée par la mono-expressive Rachael Taylor (666 Park Avenue) qui étrangement semble avoir pris quelques cours de jeu, mais pas de quoi s’affoler. Ses scènes avec Jessica dégagent beaucoup d’émotions et on ressent la complicité entre les personnages. Quand Trish interagit avec d’autres personnes, c’est plus compliqué. L’autre personnage féminin clé est Jeri Hogwarth incarnée par Carrie-Anne Moss de Matrix, ici elle est assez à l’écart et peine à convaincre, nul doute que son personnage est volontairement laisser en retrait pour un plus grand rôle par la suite (sinon ce serait du gâchis de talent). Quant au policier Will, il trouve rapidement ses limites en prenant plus d’importance.

L’accent est mis sur Jessica pour notre plus grand plaisir tant l’actrice crève l’écran par son jeu impeccable et nuancé. Face à elle, David Tennant est l’impitoyable Kilgrave, un sadique qui a le pouvoir de contrôler l’esprit des gens, il peut les forcer à faire tout ce qu’il souhaite. Rien qu’écrire ces mots donnent des frissons et vous en aurez avec le jeu de l’ex Doctor qui a décroché un rôle à des années-lumières de ce dont il a l’habitude. Le personnage apparaît peu lors des premiers épisodes jusqu’à celui qui lui est consacré enchaînant avec justesse les scènes vibrantes.

Un mot pour les lecteurs de comics, certes la mythologie d’Alias n’est pas reprise fidèlement mais cela était impossible. En effet, le contrôle de Kilgrave sur elle se termine après qu’elle ait attaqué Scarlet Witch, or le personnage vient d’intégrer les Avengers. Compte-tenu de ces changements pour mieux rentrer dans le MCU, il y a quelques modifications qui ne viennent pas changer fondamentalement ce qu’est Alias.

Luke Cage est la prochaine série Marvel prévue pour 2016, le personnage fait déjà son entrée dans quelques épisodes sous les traits de Mike Colter (The Good Wife), son alchimie avec Ritter est saisissante. Et si le traitement du personnage reste le même, cela est de bon augure pour sa propre série.

Jessica Jones n’a pas un casting irréprochable, mais Krysten Ritter incarne parfaitement l’héroïne dans un thriller psychologique qui respecte le matériau de base. Certains personnages doivent être développés, la chorégraphie des combats améliorées. En dehors de cela, ces épisodes sont un régal, intelligent et montrent une image de la femme bien plus intéressante qu’une certaine super-héroïne de la Distinguée Concurrence.

8/10

7 réflexions sur “[Pilot] Marvel’s Jessica Jones : Alias la meilleure production Marvel ?

  1. Pingback: Les séries les plus attendues en 2016 | Sur Nos Ecrans

  2. Pingback: Marvel’s Iron Fist ne cassent pas des briques | Sur Nos Ecrans

  3. Pingback: Marvel’s Iron Fist ne casse pas des briques | Sur Nos Ecrans

  4. Pingback: Marvel’s Iron Fist ne casse pas des briques | Sur Nos Ecrans

  5. Pingback: The Art of Television [Séries Mania S08] : à quoi un réalisateur de séries ? | Sur Nos Ecrans

  6. Pingback: Marvel’s The Defenders se défend bien | Sur Nos Ecrans

  7. Pingback: Bilan des séries estivales de 2017 | Sur Nos Ecrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.