Séries/Tout commence avec un pilot

Versailles [Saison 1] : Grandeur et cruauté sous le soleil de Versailles

A partir du 16 novembre 2015, la série Versailles va ensoleiller les soirées du lundi sur Canal+. Déjà renouvelée pour une seconde saison avant même le début de sa diffusion, Versailles est-elle à la hauteur de nos attentes ? Après avoir vu toute la première saison, faisons un bond dans l’histoire, au temps du Roi Soleil !

2014555_021-623x350

Versailles – Canal + – 2015

Synopsis : En 1664, après la mort de ses deux parents, Louis XIV, 28 ans, roi de France, récupère tous les pouvoirs et est seul à diriger le pays. Mais ce ne sera pas une tâche de tout repos. Entre complots, guerre et amour, la vie du Roi Soleil va se retrouver très mouvementée.

Une grande série annoncée implique de grands noms derrière. David Wolstencroft (Spooks) et Simon Mirren (Esprits Criminels) sont les créateurs de la série, Jalil Lespert (Yves Saint Laurent) a réalisé les deux premiers épisodes et côté production on retrouve Claude Chelli (Braquo) et Anne Thomopoulos (RomeBorgia). Les acteurs quant à eux sont de quasi inconnus, à moitié anglais à moitié français, mais ce n’est pas pour nous déranger car le casting, très réussi, est sans nul doute le gros point fort de Versailles. Mais la série n’est pas grande que par « ses noms », son budget est également colossale, à la hauteur d’une production américaine, puisqu’elle a coûté 27 millions d’euros, et le tournage d’un épisode a duré environ 12 jours. Et visuellement le résultat est là. Les costumes et les décors sont époustouflants, nous plongeant au cœur de la cour de Versailles, et appuyant visuellement la crédibilité de cette fiction historique.

La série tournée en France, pour une chaîne française, sur l’histoire de France, est entièrement en langue anglaise. Si ça peut déranger, la raison principale est pour vendre la série facilement à l’étranger. Un pari réussi puisqu’avant même sa diffusion, Versailles a déjà été vendue dans presque tous les pays européens. L’une des raisons d’un casting international. Et ce casting est une vraie réussite. Je dois saluer en particulier les prestations de George Blagden (Vikings) et Alexander Vlahos (Merlin) qui interprètent respectivement Louis XIV et son frère Monsieur. Touchants, terrifiants, ces deux acteurs sont tout simplement bluffants dans ces rôles où ils peuvent utiliser différentes palettes d’émotions. Leurs talents contribuent à la réussite de la série, et ces deux jeunes hommes méritent sans nul doute de se faire connaître.

Hormis les acteurs, on en apprend d’avantage sur l’histoire de Versailles et du Roi Soleil. Avec cette série, on découvre une nouvelle facette de Versailles. L’histoire se focalise sur les débuts du règne de Louis XIV, et nous plonge dans « l’avant Versailles ». On découvre la construction du somptueux château qu’on connaît. Si une grosse partie n’est que fiction, la série a décidé de se baser tout de même sur des faits réels, et même sur des rumeurs de l’époque. Toute l’équipe s’est beaucoup renseignée sur cette période historique et sur ces personnages qui ont marqué l’histoire. Certains personnages sont tout de même de fiction, comme Beatrice (interprétée par Amira Casar) ou encore Claudine (interprétée par Lizzie Brocheré), et d’autres faits, comme le final du premier épisode, étaient des rumeurs assez répandus à l’époque. Cela était-il vraiment réel ? Nous le saurons jamais.

En réalité, Versailles nous plonge dans un soap en costume avec des personnages forts mais aussi attachants. On jongle entre enjeux politiques, tromperies, complots et trahisons. Si elle n’a rien de révolutionnaire, Versailles reste une fiction dynamique, sexy et complètement addictive grâce à ses différents cliffhangers. Ces dix épisodes, qui constituent la première saison, sont d’une stabilité constante, il n’y en a pas un vraiment meilleur que les autres, et la série a réussi à mettre en place une montée de la tension jusqu’à un final explosif. Dix épisodes où l’on ne s’ennuie pas et qui nous happent dès le début.

Le cœur de la série est cette relation fraternelle conflictuelle entre le roi et Monsieur. Sans doute, la relation la plus intéressante de Versailles qui n’a de cesse de nous surprendre et de nous émouvoir. Le personnage de Philippe est à son apothéose dans l’épisode 5, et c’est bien dommage de ne pas le voir plus souvent provocateur et destructeur. Peut-être en saison 2…
La place de la femme à l’époque est également abordée d’une manière forte intéressante dans la série. Pour la plupart, elles ne sont que beauté dont le but dans la vie est de faire un bon mariage. Ici, beaucoup d’entre elles sont là en tant que maîtresse du roi.C’est pour cela que les rôles de Beatrice et de Claudine sont à contre pied et ouvre un nouveau point de vue sur la position de la femme à l’époque. La première est une révolutionnaire, la seconde est très instruite. En effet, Claudine est un très bon médecin mais à l’époque une femme n’a pas le droit d’exercer ce métier. Mais le roi la prend secrètement comme son médecin personnel car elle est plus douée que tous les hommes médecins qu’il connaît.

Attention Spoiler ! Un mot sur cette fin de saison qui nous voit perdre l’un des personnages principaux. Une scène des plus émouvante, qui sera sûrement un gros bouleversement pour la saison 2. Mais la série a très bien su gérer ce final. Entre tension et émotion, on découvre qui est le grand méchant sans que celui-ci ne soit encore arrêté. Va t-il tuer le fils du roi ? La série a tout compris sur comment jouer avec nos nerfs et nous faire revenir pour sa seconde saison, en espérant qu’elle soit aussi brillante que la première.

Versailles une série ambitieuse qui ne déçoit pas. Elle reprend tous les codes d’un soap en costume. Coucheries, complots, trahisons et amour, plongez dans l’histoire du Roi Soleil comme vous ne l’avez jamais vu, ça vaut un petit voyage temporel!!

7/10

photo (2)

Alexander Vlahos et George Blagden

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s