Avant-premières/Films

Vampires en toute intimité : une comédie déjantée

Vampires-en-toute-intimite

Synopsis : Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe.

Depuis minuit, vous pouvez découvrir en e-cinema la nouvelle comédie horrifique Néo-Zélandaise Vampires en toute intimité. Le film original a été créé par Taika Waititi et Jemaine Clément sous le nom de What We Do in the Shadows et dont la première projection a eu lieu en janvier 2014 au festival du film de Sundance. Une version Française Originale en a ensuite été tiré, écrite et dirigé par Nicolas Charlet et Bruno Lavaine. Ainsi le film a été d’une certaine manière détourné tout en restant fidèle à l’oeuvre originale. Les spectateurs auront le plaisir d’accéder au doublage délirant fait par des acteurs tel que Zabou Breitman, Alexandre Astier, Julie Ferrier ou encore Fred Testot et Bruno Salomone.

Utilisant le procédé de caméra subjective, le spectateur suit le quotidien d’un groupe de colocataires vampires qui acceptent de se faire filmer à longueur de nuit. Mais attention rien n’est fictif, ce sont de vrais vampires, avec de vrais dents, ils brûlent au soleil, sont immortels,volent et font des soirées spéciales vampires près de Limoges. Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard ont tous une personnalité et un âge très différents ( de 1000 à 300 ans) et pourtant ils doivent finir par trouver des compromis pour que leurs coloc se passe au mieux, entre corvée d’aspirateur et de vaisselles.

S’inscrivant dans la lignée de films et séries pour adolescent tel que Twilight, True Blood, Vampire Diaries, ce film réinvestit le genre de l’horreur pour l’adapter à une télé-réalité.

 Entre blagues scatologiques, situations délirantes, impossible de ne pas se tordre de rires devant ces suceurs de sang qui se prennent très au sérieux et tentent en vain de s’intégrer à notre société contemporaine. Entre essayage de différent type de redingotes ou chemise à jabot pour paraître le plus branché possible en boîte de nuit, soirée à thème avec spaghetti en boîte pour les humains, binge-watching de levé de soleil sur youtube, personne ne s’ennuie surtout depuis l’arrivée de JC, un apprenti vampire qui va chambouler leur petit train-train.

7/10

Critique rédigée par A. Matz

Disponible depuis le 30 octobre en e-cinema ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s