Séries/Tout commence avec un pilot

[Pilot] Panthers : braquage à l’européenne

Panthers, la nouvelle création originale de Canal +, débarque le 26 octobre à la télévision. Sur Nos Ecrans a pu voir les deux premiers épisodes. Nous ont-ils convaincu ?

023978.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Panthers – Canal – 2015

Synopsis : Le casse d’une bijouterie marseillaise remet sur le devant de la scène les Pink Panthers, célèbre gang de braqueurs originaire des Balkans dont on croyait les affaires finies. Sur la piste des diamants, trois protagonistes : un ex-soldat des Balkans, une experte au service d’un assureur britannique et un policier franco-algérien vont se livrer une guerre sans merci. De Marseille à Belgrade en passant par Bruxelles et Londres, cet affrontement va révéler le nouveau visage de la criminalité en Europe et bouleverser les destins de nos protagonistes. Les démons du passé réapparaissent et la violence se déchaîne broyant tout sur son passage.

Nouvelle Création Originale de Canal+, Panthers est un projet de mini-série de longue haleine qui a vu le jour sous l’écriture de Jack Thorne (Skins, Glue).

Trois personnages sont sont au cœur de l’histoire. D’abord Khalil, un policier franco-algérien interprété par Tahar Rahim, d’habitude bon acteur. Le scénariste retient beaucoup trop d’informations sur le personnage, on sent qu’il y a des choses dans son passé, mais Rahim est obligé de se retenir pour ne pas en dévoiler trop, ce qui pour le coup ne l’arrange pas. Espérons qu’au cours de la saison il prenne de l’ampleur et que son jeu s’améliore. À ses côtés, Samantha Morton est Naomi, une experte britannique dans les assurances, qui se révèle davantage dans le second épisode, plus active dans l’histoire, cela pourrait être la meilleure intrigue de la série. Enfin, le balkan Milan est joué par Goran Bogdan, un voleur au grand cœur on pourrait dire. Personnage difficile à saisir mais envoûtant, il est tout de même regrettable que le scénariste lui donne une justification pour commettre ce casse et nous faire gagner sa sympathie, plutôt qu’il soit un simple voyou. Cependant, cela se justifie par le projet de la série de vouloir donner une image de l’Europe actuelle, en particulier dans les pays de l’Est. Ajoutons au casting, le grand John Hurt, qui malheureusement apparaît peu en ce début de saison.

Le rythme est lent, malgré six épisodes, la série prend le temps d’installer son univers et ses personnages en deux épisodes. L’ensemble du casting est plutôt bon, même si ces épisodes donnent l’impression d’un potentiel qui n’est pas assez exploité. Pour le moment l’intrigue reste en surface. Il reste quatre épisodes, donc à voir comment la suite se déroule.

Pour finir, un mot sur le générique ci-dessous qui est interprété par David Bowie. Ses apparences de True Detective et son ambiance pourraient vous donner une mauvaise idée de ce à quoi vous attendre. Le ton de la mini-série est très différent de ce générique qui lui est plutôt très bon !

5,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s