Festivals/Fiction TV de La Rochelle/Séries

[Critique] Fugueuse (TF1) : Et vous, jusqu’où iriez-vous par amour ?

C’est la série choc de la rentrée ! Déjà disponible en intégralité sur Salto, ce jeudi 23 septembre, TF1 lance Fugueuse, une mini-série, qui était en compétition au Festival de la fiction TV de la Rochelle, sur la prostitution d’une mineure. Une fiction qui ne vous laissera pas indifférent.

Fugueuse – TF1 – 2021

Synopsis : Une chambre glauque. Léa, 16 ans, y est retenue prisonnière. Dans la chambre voisine, une autre jeune fille, compagne de misère… Comment Léa est-elle arrivée là ? Quatre mois plus tôt. Passionnée de danse, Léa ambitionne d’intégrer le Conservatoire de danse de Paris. Récemment, elle s’est liée d’amitié avec Chris, une danseuse, et commence à vouloir s’affranchir de l’autorité parentale et ça coince quand ils lui refusent un week-end à Amsterdam avec ses meilleures amies. Désabusée, Léa fait le mur et de mauvaises rencontres.

Fugueuse est l’adaptation de la série canadienne éponyme. TF1 ose, avec un sujet délicat, en mettant Fugueuse en prime time. La prostitution de mineur est un sujet pas très souvent exploité à la télévision française. La mini-série, qui est composée de 6 épisodes, met malheureusement du temps à démarrer. En effet, elle a le mérite de prendre 2 épisodes pour nous présenter les personnages et le contexte, pour qu’on comprenne comment Léa a pu basculer par amour dans la prostitution et surtout comment elle a été manipulée.

La série est particulièrement accrochante de par sa thématique mais également par ses personnages, aucun n’est tout blanc ou tout noir, et même s’il est assez difficile de s’attacher à l’héroïne car on la trouve forcément un peu débile de se laisser embarquer là dedans aussi facilement sans rien dire, on a quand même envie qu’elle s’en sorte. Finalement, tout s’accélère dans les derniers épisodes, ce qui permet une fin de saison bien plus intense et prenante, laissant le suspense jusqu’au bout.

Il faut reconnaître que Romane Jolly, qui interprète Léa, est la révélation de Fugueuse. Entourée de Sylvie Testud et Michaël Youn qui jouent ses parents, tous ont pris le parti de ne pas regarder la série canadienne avant de tourner. En revanche, Romane a été en contact avec l’actrice qui jouait son rôle dans la version d’origine. Le plus compliqué dans l’adaptation a été de passer d’un système judiciaire nord américain à celui français.

Fugueuse explore un univers dur, glauque, dérangeant mais nécessaire. Une fiction difficile à regarder mais qu’on a du mal à arrêter.

7/10

Une réflexion sur “[Critique] Fugueuse (TF1) : Et vous, jusqu’où iriez-vous par amour ?

  1. Le thème de la prostitution des mineurs est très important, c’est un véritable fléau, il était nécessaire d’en faire un film .J’ai adoré le rôle de chacun et surtout Lea et ses parents ,très bien joué par les acteurs et actrices ainsi que tous les jeunes!Bravo à tous !Film digne d’un film américain.Bravo à Mickaël Youn, dans le rôle de papa ,très bien interprété !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.