Avant-premières/Films

Quand on a 17 ans : Dur dur d’être adolescent !

Quand on a 17 ans, un petit film avec de grandes ambitions… Découvrez un joli récit sur l’acceptation de l’homosexualité à l’adolescence.

maxresdefault

Quand on a 17 ans – Wild Bunch – 2016

Synopsis : Damien se fait malmener à l’école par Thomas dont il tombe amoureux. Thomas habite loin de l’école et s’occupe de la ferme familiale, l’empêchant de travailler son bac. Quand sa maman est hospitalisée, la mère de Damien lui propose de venir vivre chez eux.

Si c’est souvent maladroit, Quand on a 17 ans a le mérite de proposer une histoire touchante, de manière assez positive compte tenu du sujet. Deux adolescents qui découvrent et essayent d’accepter leur homosexualité est un sujet pas toujours facile à retranscrire de manière juste sur grand écran. Une fois encore, il y a des choses pas forcement bien abordées, comme le comportement de Thomas… Mais le personnage de Damien, et la manière dont il est fait face à ses premiers sentiments amoureux, est bien écrit. De même, le personnage de Marianne, interprété par Sandrine Kiberlain, permet d’amener une dynamique différente au beau milieu de cette histoire d’amour. 

La promesse du film est loin d’être le harcèlement à l’école d’un jeune homosexuel. Cette partie n’est absolument pas explorée et le film se concentre d’avantage sur l’histoire d’amour. Je ne sais pas si c’est vraiment dommage de ne pas être allé plus en profondeur sur les problèmes de harcèlement de jeunes homosexuels, mais ce qui est sûre, c’est que le film n’aurait pas eu le temps de développer l’histoire d’amour entre Damien et Thomas comme ça l’est finalement.

Notons que dans Quand on a 17 ans, André Téchiné a pris le parti de nous montrer une réaction positive d’un parent face à l’homosexualité de son enfant. Surement la scène la plus forte du film. Le film a été tourné à Luchon principalement et en Ariège. Les décors sont complètement intégrés à l’histoire un peu comme un personnage supplémentaire au film. Ils sont en tout cas sublimes, et apportent quelque chose que n’aurait pas eu le film s’il avait été tourné en région parisienne par exemple.

Kacey Mottet Klein et Corentin Fila ne sont pas encore très connus en France, mais ils arrivent à être assez justes dans leurs rôles respectifs. Et puis surtout ils ont réussi  à tourner l’une des scènes les plus marquante du film : une scène d’amour entre deux garçons. La scène est loin d’aborder les choses en surface et prend le partie de nous montrer un long moment de l’acte sexuel. Les deux jeunes garçons, à égalité, découvrent leur homosexualité activement et passivement. Pour préparer à cette scène, André Téchiné a fait regarder aux deux acteurs les films Brokeback Mountain et Harvey Milk.

6/10


Sortie en France : 30 mars 2016
Réalisateur : André Téchiné
Acteurs :  Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein, Corentin Fila
Genre : Drame
Nationalité : Français
Distributeur : Wild Bunch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s