Avant-premières/Films

Les Saisons : Au cœur du monde sauvage !

Après Océan et Le Peuple Migrateur, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent  au cinéma pour un documentaire qui a pour projet rien de moins que raconter l’histoire de la nature de l’âge de glace à nos jours. Une expérience visuelle immersive avant tout !

les saisons2

Les Saisons – Pathé Distribution – 2016

Synopsis : L’hiver durait depuis 80 000 ans lorsque, en un temps très bref, une forêt immense recouvre tout le continent. Une nouvelle configuration planétaire et tout est bouleversé. Le cycle des saisons se met en place, le paysage se métamorphose, la faune et la flore évoluent. L’histoire commence… À un interminable âge de glace succède une forêt profonde et riche puis, sous l’impulsion d’hommes nouveaux, une campagne riante. Les Saisons est une épopée sensible et inédite qui relate la longue et tumultueuse histoire commune qui lie l’homme aux animaux.

Loin de vouloir être pédagogique, ce film est avant tout une expérience de spectateur, voir la nature et son évolution comme on n’avait pas pu encore  la voir auparavant. Les habitués des films de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud ne seront donc pas surpris des très courts commentaires audio qui accompagnent les images. La volonté était selon les réalisateurs d’éveiller l’intérêt des spectateurs pour le monde sauvage depuis trop longtemps exploité et détruit par l’homme et qui doit aujourd’hui être protégé. Ce film a pour but autant de toucher la conscience des politiques qui possèdent l’influence des pays que des scientifiques puisque ces films leurs permettent d’avancer dans leurs recherches concernant l’étude de l’espèce animal.

Ces images ne seraient pas ce qu’elles sont sans le talent des dix chefs opérateurs qui ont réussi à capturer ces images parmi : Laurent Charbonnier, Jérôme Bouvier, Michel Benjamin, Stéphane Aupetit, Philippe Garguil, Eric Guichard, Laurent Fleutot, Sylvain Maillard, Christophe Pottier et Jan Walencick. De véritables cinéastes qui ont su adapter leur façon de filmer aux animaux qu’ils devaient suivre, cinéastes dont on entend peut-être trop peu parler, écrasés par les noms en têtes d’affiches… Pour la musique qui apporte non sans surprise une intensité supplémentaire aux images, Jacques Perrin fait appelle à un ancien collaborateur, le compositeur Bruno Coulais ( Himalaya, Le Peuple Migrateur, Océan).

On parcourt ainsi en 1h37 des âges, des saisons, des pays différents (en France principalement mais aussi en Pologne, au Pays-Bas, en Norvège, etc). Le spectateur y découvrira peut-être pour la première fois des animaux qui, encore il y a quelques années, étaient en voie de disparition : les bisons d’Europe, les chevaux de Przewalski (chevaux sauvages) qui donnent lieu à de véritables scènes spectaculaires. On saute ainsi de l’hiver à l’été, du printemps à l’automne, des effets de surimpressions faisant passer en douceur d’un univers à un autre, d’une période à une autre.

Le désir du sans faute est évident, mettre l’animal au premier plan et donner le second rôle à l’homme est ici une preuve d’audace et de volonté sincère des cinéastes de sublimer les terres sauvages qui nous entourent et les êtres qui y vivent.

8/10


Sortie en France : 27 janvier 2016
Réalisation : Jacques Perrin, Jacques Clouzot
Genre : Documentaire
Nationalité : Français
Distributeur : Pathé Distribution

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s