Spectacles

Le Bal des Vampires, Dirty Dancing, Flashdance : Ces comédies musicales adaptées de films

En ce début d’année, les films sont à l’honneur du côté des musichall français. En effet, 3 films cultes sont actuellement à l’affiche des salles parisiennes et bientôt en tournée partout en France. Petit focus sur Le Bal des Vampires, Dirty Dancing et Flashdance.

Le Bal des Vampires

bal-des-vampires-mogador

Le Bal des Vampires

Synopsis : Le professeur Abronsius consacre tout son temps à la traque des vampire, étant persuadé de leur existence. Le scientifique, et Alfred son assistant, parcourent la Transylvanie et finissent par arriver dans un petit village qui semble être un nid de vampires. Les habitants n’osent répondre à ses questions et semblent terrifiés par une étrange présence. Bientôt, la fille de l’aubergiste, Sarah, est enlevée par un vampire. Abronsius et Alfred, transi d’amour devant la belle jeune fille, partent à sa recherche. Elle est retenue au château du comte Von Krolock.

Cette comédie musicale est l’adaptation du film du même nom de Roman Polanski qui date de 1967. La mise en scène étant de Roman Polanski, le spectacle a gardé le même univers, la même ambiance que le film. Donc oui c’est spécial ! Mais rien d’étonnant si on a vu le film. Au contraire, ça peut surprendre si l’oeuvre nous est totalement inconnu.
Si la mise en scène, les costumes, les décors et le maquillage sont incroyables, le gros point faible du spectacle est sa musique. Et c’est dommage pour une comédie musicale. Les chansons sont vraiment niaises, manquent de rythme et se ressemblent toutes. Je ne sais pas si la reprise (36 fois) en français de « Total Eclipse of the Heart » était le pire ou le meilleur du Bal des Vampires. Mais en sortant c’est un sentiment de déception qui prend le dessus. Si tout ce qui englobe le spectacle est nickel, la musique joue un rôle essentiel dans une comédie musicale et là ce n’était clairement pas à la hauteur. De plus, les tableaux sont sympas grâce à leur mise en scène mais on a aucune chorégraphie qui aurait pu rendre le spectacle plus agréable et spectaculaire. Notons que le deuxième acte est un peu mieux que le premier, plus rock et punchie, et le spectacle ose le nu sur scène (peu banal pour une comédie musicale). Les acteurs ne sont pas mauvais mais l’ensemble donne quelque chose d’assez niais, sûrement à cause des musiques et de cette ambiance si particulière qu’il y avait déjà dans le film.

Dirty Dancing

dirty

Dirty Dancing

Synopsis : Dans les années 60, Bébé passe les vacances en famille dans un club de vacances où elle rencontre Johnny, l’un des animateurs/professeur de danse du club. La jeune fille tombe sous le charme de ce dernier, et va devoir remplacer sa partenaire de danse pour un spectacle. Mais ce n’est pas gagné car Bébé ne connait rien à la danse

Dirty Dancing est l’adaptation sur scène du film culte de 1987 avec Patrick Swayze et Jennifer Grey. Je répète le spectacle est l’adaptation du film sur scène, ce n’est absolument pas une comédie musicale! Si comme moi vous vous attendez à voir un spectacle musical et bien c’est raté. Certes il y a quelques chansons en fond, et une ou deux vraiment chantées (on retiendra seulement « Time of my life »), le spectacle est en réalité le film retranscrit sur scène, avec quelques scènes ajoutées.
A la réplique près, le spectacle reprend le film culte mondialement connu. Dirty Dancing était une grosse attente qui se solde par une semi déception quand on s’attend à une comédie musicale. Mais le spectacle se rattrape niveau chorégraphie. Et pour le coup celles-ci sont spectaculaires. On a de vrais danseurs sur scène qui arrivent à attirer notre attention entre deux répliques.
L’autre soucis du spectacle c’est qu’il n’y a aucune alchimie entre les deux acteurs principaux, ils surjouent et donc on y croit pas. S’il y avait les fans de la première heure dans la salle qui mettaient l’ambiance, ça ne suffit pas. Il manque LE truc entre eux, et donc ça casse un peu le mythe. Ils ont clairement été casté pour leur ressemblance physique avec les acteurs d’origine. Une chose, tout de même, était vraiment très bien dans le spectacle, THE scène du film, le final « Time of my Life » avec la chorégraphie. On sent les acteurs plus à l’aise, les chanteurs sont vraiment au top pour cette chanson, et la chorégraphie avec le portée final est vraiment très sympa, on sent une montée en puissance jusqu’à la fin. Mais une seule scène ne suffit pas à rattraper d’autres scènes totalement ridicules. Alors certes, on passe un moment sympathique, surtout si on est fan du film, mais rien d’innovant, et j’ai presque envie de dire : Était-ce utile de faire ce show? 

Flashdance

flashdance

Flashdance

 Synopsis : Alex travaille dans une usine et le soir elle arrondit ses fins de mois en dansant dans un cabaret/bar. Elle rêve d’intégrer une grande école de danse, mais elle pense qu’elle n’est pas assez bien pour ça.

Flashdance est l’adaptation du film culte du même nom de 1983. Contrairement à Dirty Dancing, le spectacle est une vraie comédie musicale rythmée par des chorégraphies endiablées. Flashdance est tout ce qu’on attend d’un music-hall. C’est fun, ça danse, ça chante, ça bouge bien, on passe un excellent moment. Et c’est tout ce qu’on demande à ce genre de show !
La petite Priscilla a bien grandi (Vous vous souvenez de sa série Chante! ?). Elle est devenue une femme et elle donne de la voix et de sa personne. Elle chante, elle danse et elle le fait bien. On prend plaisir à suivre son histoire, mais également tous les personnages autour d’elle, les différentes chansons rythmées et les chorégraphies. Chose originale, le spectacle est composé de musiques originales françaises et de reprises anglaises. Et c’est un vrai plus à la comédie musicale, car au delà de « What a feeling« , on a plaisir à entendre des chansons cultes comme « Maniac« , ou encore « Gloria » etc… Certes, on ne retiendra pas le spectacle pour ses décors ou costumes, mais on retrouve différents styles de musiques, de danse et une palette de personnages aussi attachants les uns que les autres.
La scène finale « What a Feeling » a moins de gueule que « Time of my Life » de Dirty Dancing, mais on ressort du spectacle avec le sourire car on passe un excellent moment. Un spectacle que je conseille à tous les passionnés de comédies musicales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s