Festivals/Fiction TV de La Rochelle/Séries

[Notre avis] Caméra Café, 20 ans déjà (M6) : Une bonne dose de nostalgie, avec un ou deux sucres ?

Caméra café, la série événement créée en 2001 revient pour un prime anniversaire exceptionnel sur M6 !  L’occasion pour Bruno Solo, Yvan Le Bolloc’h et Alain Kappauf de faire un bilan de l’actualité de ces vingt dernières années. Que sont devenus Hervé Dumont et Jean-Claude Convenant ? Vous le saurez en regardant Caméra café, 20 ans déjà.

Synopsis : Jean-Claude est viré ! Devenu has-been dans la boîte transfigurée en entreprise 2.0, sa dernière magouille a donné à la direction le prétexte idéal pour se débarrasser de lui. Chargé par la direction de Geugène Electro Stim de faire déguerpir Jean-Claude rapidement et sans esclandre, Hervé va l’aider à faire ses cartons. Ce faisant, ils vont égrainer leurs souvenirs, mêlant la grande et la petite histoire de ces 20 dernières années. Au fil de ces souvenirs, Hervé et Jean-Claude vont renouer les liens d’une amitié perdue.

Toujours diffusée sur les antennes du groupe M6 (Paris Première, Serieclub) l’intégralité des 570 épisodes de Caméra Café fédèrent toujours son public. La série a aujourd’hui encore, une grosse fan base. C’est donc tout naturellement qu’à l’heure des émissions nostalgiques ou des revivals, que la série fait son grand retour en prime pour un film événement. Alors que Jean-Claude et Hervé subissent les foudres de la société actuelle, Caméra café, 20 ans déjà, revient sur les faits marquants de ces dernières années. De Fukushima à la mort de Johnny, en passant par le COVID, qu’est il arrivé à nos employés du secteur tertiaire préférés ? Vous allez tout savoir. 

Le monde a évolué, l’humour aussi, c’est pourquoi cette soirée n’est pas un best of des anciens épisodes mais un film qui retrace toutes ces années que l’on a raté. Les deux compères qui quittent aujourd’hui la boîte se remémorent les dernières années via des souvenirs d’entreprise. Une tentative de modernisation qui malheureusement tombe à plat. Les sketchs sont très inégaux. Le concept n’est pas entièrement repris. Tout comme dans Espace détente ou Le Séminaire, la base de caméra café, c’est-à-dire la machine à café servant de prisme de vision de la société est effacée au profit d’une narration lambda. Heureusement les flashbacks sont bien sous forme de sketchs comme à l’époque ce qui joue sur notre nostalgie.

Et c’est bien ce que l’on vient chercher, la nostalgie et pour ça les équipes de CALT n’ont pas lésiné sur les moyens et ont fait les choses en grand en réussissant à réunir la quasi-totalité du casting de l’époque. Outre Bruno Solo et Yvan Le Bolloc’h qui reprennent évidemment leurs rôles respectifs du syndicaliste Hervé Dumont et du meilleur vendeur Jean-Claude Convenant. Sont de retour les tourtereaux Maéva Capucin (Armelle) et Sylvain Müller (Alexandre Pesle) ainsi que Jean-Guy Lecointre (Gérard Chaillou) le DRH aidé par son éternel sous fifre Jeanne Bignon (Jeanne Savary). Frédérique Castelli (Valérie Decobert), la secrétaire de Nancy (Shirley Bousquet) et son acolyte Philippe Gatin (Alain Bouzigues) l’informaticien sont également de la partie. Carole Dussier-Belmont (Sylvie Loeillet), André Markowicz (Philippe Cura) le chauffeur du président, Julie Hassan (Noémie Elbaz) la standardiste et Vince (Karim Adda) le préposé au service courrier font également acte de présence. Même Lucien Jean-Baptiste qui était le psy de la première saison fait une apparition. Le seul absent est Marc Andréoni qui jouait Serge Touati le psy qui suite à un changement de carrière n’a pas pu revenir.

La production à également refait tout le décor de l’époque pour quelques sketchs. Avant de faire évoluer celui-ci avec le temps et le modernisme qui va avec. Le casting aussi est quelque peu rajeuni avec notamment Wally Dia en Guest. Mais cette touche de modernité, bien que nécessaire, n’est pas une réussite et rend le produit final un peu terne et déceptif.

Finalement la société évolue, les personnages de Caméra Café pas vraiment, le concept et l’humour de la série tente de muer mais en vain. Tout ça nous offre un prime décevant même si on se fait une joie de tous les retrouver comme à l’époque.

6/10

Découvrez la bande-annonce de Caméra Café, 20 ans déjà

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.