Avant-premières/Films

[Critique] Soul (Disney+) : Des âmes qui vont vous faire aimer la vie

Soul, le nouveau film des studios Pixar, aurait dû sortir en cette fin d’année au cinéma. La crise sanitaire en a décidé autrement. A l’instar de Mulan, le film sort tout de même pour les fêtes sur la plateforme Disney+, et c’est encore une fois une jolie réussite.

Soul – The Walt Disney Company – 2020

Synopsis : Un modeste prof de musique, Joe Gardner, décroche le contrat de sa vie dans le meilleur club de jazz de la ville. Un faux-pas le propulse des rues de New York à dans le « Grand Avant », un lieu fantastique où chaque nouvelle âme se voit attribuer sa personnalité, ses singularités et ses dadas, avant son séjour sur Terre. Déterminé à reprendre le cours de sa vie, Joe s’associe avec une âme particulièrement précoce, 22, qui n’a jamais été tentée par l’expérience humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 tout ce qui fait le sel de la vie, Joe finira par trouver des réponses à quelques grandes questions existentielles.

2020 est une année particulière jusqu’au bout. Soul est le « Disney/Pixar » de Noël 2020, mais cette année ça ne sera pas au cinéma mais directement sur Disney+ qu’on pourra retrouver ces nouveaux personnages haut en couleur et en musicalité. En effet, la musique tient un rôle important dans ce nouveau film d’animation, on pourrait même dire qu’elle est presque un personnage à part entière. Les amateurs de jazz en seront ravie.

Soul est encré à moitié dans la vie réelle, à moitié dans un univers imaginaire où se trouvent les âmes, avant ou après leur passage sur Terre. Ce monde imaginaire représente nos peurs et nos excitations sous une forme très enfantine. Mais ce qui est génial, comme toujours avec Pixar, c’est qu’il y a une double lecture pour les adultes. Soul parle de nos échecs dans la vie, des doutes, de la mort… Avec comme beau message de fin « il faut profiter de chaque instant de la vie ». Un beau thème mais pas forcément le plus évident par temps de pandémie.

Il est très facile de s’identifier à travers le personnage de Joe (dont la voix française est Omar Sy) et également très facile de s’attacher à la pureté et la naïveté du personnage de 22 (dont la voix française est Camille Cottin). La dynamique du duo fonctionne très bien. Le seul bémol à mon sens, est que l’histoire est un peu inachevée pour nos personnages. Je comprends le choix des scénaristes de ne pas aller plus loin, mais je ne dirai pas non à une petite scène supplémentaire, voire on peut imaginer prochaine un court métrage sur Disney +.

Le dessin est assez basique et particulier, ça change par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir chez Pixar, on adhère ou on adhère pas, mais il faut reconnaître qu’ils ont toujours autant de talent pour raconter des histoires émouvantes. Soul est bon film de Noël, prônant un joli message, et même s’il n’arrive pas à la hauteur d’un Vice-Versa qui avait réussi à créer un univers incroyable, il ravira les petits comme les grands.

7/10


Date de sortie : 25 décembre 2020
Réalisation : Pete Docter, Kemp Powers
Voix : Omar Sy, Camille Cottin
Genre : Animation
Nationalité : US
Distributeur : The Walt Disney Company

Une réflexion sur “[Critique] Soul (Disney+) : Des âmes qui vont vous faire aimer la vie

Répondre à Une fille au chocolat Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.