Séries

[Critique] Modern Love : Une adaptation décevante ?

Modern Love est une série d’Amazon Prime Vidéo créée par John Carney et disponible depuis octobre 2019 sur la plateforme. La série a-t-elle touché notre petit cœur ?

Modern Love – Amazon Prime Video – 2019

Si une seule saison de Modern Love est sortie jusqu’à maintenant, une saison deux est déjà en préparation. L’œuvre est basée sur le célèbre podcast éponyme du New York Times, qui a maintenant 15 ans et qui rassemble les histoires d’amour d’inconnus narrés par des acteurs ou actrices connus. La cohérence de cette multitude de récits est assurée par l’utilisation de la première personne ainsi que par le caractère autobiographique des aventures qui, si elles ont toutes pour thème l’amour, ne se rapportent pas toutes aux relations amoureuses (on y retrouve ainsi le lien avec un animal, un parent, une religion etc…).

La série a donc dû choisir huit histoires sur les centaines recensées par le journal et la sélection n’est pas forcément judicieuse. Si le format original réussissait à nous amener à chaque nouvel épisode dans une atmosphère variant au grès de la subjectivité des narrateurs, le format que nous propose Amazon parait très uniforme, alors que le support cinématographique aurait pu être un véritable écrin à la créativité des réalisateurs.

Si la photographie ne se démarque pas, le ton est également très semblable entre les différents épisodes et mène à des fins heureuses et sans surprises. On peut également reprocher à la création de John Carney de se focaliser sur les histoires qui s’inscrivent dans le discours politique et social actuel comme par exemple : l’adoption par un couple homosexuel, les troubles mentaux ou encore les réseaux sociaux, sans pour autant s’y attarder et y donner la profondeur et les nuances nécessaires, ce qui fait que la série parait être un rassemblement d’archétypes sans réelle valeur ajoutée. Le podcast avait pour but de célébrer l’amour quelque soit sa forme alors qu’ici le choix semble très arbitraire et artificiel pour toucher précisément une problématique contemporaine.

Enfin, si le casting pouvait séduire avec notamment Anne Hataway, Dev Patel, Andrew Scott, Tina Fey ou encore Andy Garcia, aucune performance ne sort particulièrement du lot. On peut cependant noter dans l’épisode 3 « Take me as I am, Whoever I am » le passage sous forme de comédie musicale pour parler des troubles bipolaires, ou encore dans l’épisode 6 « So he looked like Dad. It was just dinner, right ?« qui aborde la différence d’âge avec une certaine originalité.

En résumé, Modern Love, est une série très sage, agréable à regarder mais qui déçoit quelque peu quand on connait le format original.

5/10

Article rédigé par Alice Caputo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.