Séries

Baron Noir [Saison 2] : Rickwaert au pouvoir !

 2 ans après le succès de la saison 1, Kad Merad revient dans une saison 2 de Baron Noir, dès le 22 janvier sur Canal +, encore plus machiavélique, sombre et réaliste, pour notre plus grand plaisir.

Baron Noir – Canal Plus – 2018

Il est vrai que 2 ans ça peut être long. Et c’est le cas ici pour Baron Noir, car il s’est écoulé 2 ans entre la diffusion de la première et de la seconde saison. Il est difficile de bien se rappeler tous les événements et tous les rebondissements qui guidaient la vie de Philippe Rickwaert (Kad Merad), et donc il est difficile de se replonger dans la série sans un petit rappel de la saison 1.

On avait laissé Philippe en prison, laissant la place pour qu’Amélie devienne présidente. Et c’est lors des élections présidentielles que cette saison 2 débute. La série fait entièrement échos aux événements qui se sont déroulés en mai dernier en France. Dans cette version la gauche est au pouvoir. Mais une gauche divisée, le FN grappillant énormément de pouvoir. Le maître mot de cette saison 2 de Baron Noir est l' »actualité ». Et c’est ce qui m’a le plus frappé au cours de mon visionnage. La série aborde des sujets d’actualité, évoque des événements comme les attentats du 13 novembre, et ose parler de choses qu’on a peu l’habitude de voir à la télévision française. Outre les attentats, on aborde des sujets comme l’euthanasie, la mixité à l’école, les émeutes etc… Oui Baron Noir est à 100% une fiction politique qui parle de politique avec des politiques.

Les histoires de cul au sein de l’Elysée n’est vraiment pas le sujet ces 8 épisodes, mais c’est bel et bien ce reflet à la réalité qui résonne tout le long et qui nous tient en haleine. Évidemment Baron Noir est avant tout une fiction, en l’occurrence une sorte de thriller politique, avec des personnages fictifs, parfois caricaturaux, mais après tout on est en politique.

Contrairement à Niels Arestrup, souvent évoqué, qui n’apparaît pas dans cette saison 2, Kad Merad et Anne Mouglalis (Amélie Dorendeu) ont rempilé pour une seconde année. Et je dois dire que c’est pour notre plus grande joie car les deux acteurs sont vraiment excellents et leur duo est passionnant. Bonne nouvelle également, on a le droit à d’avantage d’Hugo Becker (Cyril Balsan) cette année. D’autres rejoignent leur rang, comme l’acteur Pascal Elbé, qui va représenter le centre.

Coups bas et manigances sont toujours au rendez-vous. C’est un peu la clé qui nous rend addict à la série. Oui mais voilà, j’ai trouvé qu’au bout d’un moment c’était un peu répétitif. Rickwaert arrive sans arrêt à manipuler les gens pour arriver à ses fins, à chaque épisode sur un sujet différent, et ça me laisse à la fin un goût de répétition. Mais je dois avouer que malgré tout, l’écriture étant réussie, ça ne m’a pas dérangé plus que cela. La question du temps est peut-être un peu maladroite, mais la tension est présente tout le long et est à son paradoxe lors du dernier épisode. Un final de saison qui se résume en un mot : passionnant.

Cette saison 2 m’a conquise et m’a emmenée dans cet univers politique, pas forcément facile d’accès, sans aucun problème. L’écho à l’actualité est vraiment la force de Baron Noir en plus de ses excellents acteurs. Une saison 3 est déjà dans les tuyaux, et qui sait, peut-être avec un nouveau président.

8/10

Une réflexion sur “Baron Noir [Saison 2] : Rickwaert au pouvoir !

  1. Pingback: Marseille [Saison 2] : Une saison meilleure que la première | Sur Nos Ecrans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.