Séries

How to Get Away with Murder [Bilan Saison 2] : Sang, Sexe & Secrets

Dans la lignée de la saison 1, la saison 2 de How to Get Away with Murder vient de s’achever après 15 épisodes riches en rebondissements. Bilan de cette saison 2 où suspense et retournements de situation sont au rendez-vous.

Attention, cet article contient des spoilers !

How-to-Get-Away-with-Murder-season-2-episode-15-HTGAWM-2x15-Anna-Mae-feature

How to Get Away with Murder – ABC – 2016

La saison 2 commence directement après les événements du final de la saison 1, et plus précisément après le meurtre de Rebecca. Et peu de suspense sur cette partie puisque dès le premier épisode nous avons la réponse à cette question. Bonnie est celle qui a tué Rebecca. C’est tou ce qu’on aura sur cette mort. Aux yeux de tous, Rebecca a disparu, et malgré quelques épisodes où Wes essaye de la chercher, Annalise essayant de le convaincre qu’elle est bien vivante, cette histoire est totalement mise de côté (on y reviendra surement en saison 3) pour se concentrer sur un nouveau cas juridique. Et bonne nouvelle, fini le « cas par épisode ». Toute la première partie de saison se concentre sur un seul et unique cas, Caleb et Catherine Hapstall , deux frères et sœurs, accusés d’avoir tués leurs parents adoptifs. Il faudra attendre l’épisode 15 pour connaitre toute la vérité sur cette affaire.

Si cette saison se concentre sur une seule affaire, et devient donc une série entièrement feuilletonnante, les mystères s’épaississent autour de tous les personnages. Ouf fini les pleurs à répétition d’Annalise, on se concentre d’avantage à découvrir qui est qui et qui a fait quoi. L’accent est mis sur certains personnages peu abordés en saison 1 comme Asher et Franck. Le passé d’Annalise est fouillé pour mieux la comprendre toute la deuxième partie de saison. Et des personnages comme Nate et Oliver prennent de l’importance pour notre plus grand plaisir.

Sang

Que serait How to Get Away with Murder sans « Murder » ? Si le meurtre de Rebecca disparaît très vite du paysage, la fin du premier épisode nous laisse sur un cliffhanger de taille puisqu’on découvre dans un flashforward qu’Annalise se fait tirer dessus. Les flashforwards de chaque épisode de la première partie de saison nous fait nous poser la question : qui a tiré sur Annalise ? La réponse arrive dès l’épisode 9, à la mi-saison. Tout se relie au fur et à mesure; l’affaire de Caleb et Catherine , la procureur trop fouineuse, et enfin le fait qu’Annalise se fasse tirer dessus… Un puzzle construit finement sur 9 épisodes et dont toutes les réponses sont dévoilées dans le final de mi-saison… Et bien sure, qui d’autre qu’Annalise peut être derrière ça ? Encore une fois, ce personnage tire les ficelles pour se sortir du pétrin. Bien trouvé sur le moment, mais quand on sait que par la suite sa version lors de cette nuit là change à plusieurs reprises, on se demande si les scénaristes ont vraiment réfléchis en terme de crédibilité…

Sexe 

Cette saison 2 explore les différents couples mis en place lors de la saison 1, et voit naître certains autres.

Commençons par celui qui est resté intact et qui fait l’unanimité : Connor/Oliver. l’unique couple gay de la série est également le seul stable. Si Connor était plutôt en mode « Don Juan » en saison 1, pouvant coucher avec n’importe qui pour avoir des informations, il est désormais rangé et amoureux. Et ça fait plaisir de voir un couple comme eux dans ce genre de série, où les tromperies sont le coeur même de l’histoire. En plus d’être la caution gay de la série, ils sont également le couple de référence qu’on a pas envie de voir séparé. Les événements de cette fin de saison font que leur couple risque d’être mis à l’épreuve en saison 3… En attendant, Oliver est de plus en plus présent (Conrad Ricamora, l’acteur qui l’interprète a été promu régulier en saison 3), et de plus  en plus impliqué dans les affaires de l’équipe d’Annalise, mais il n’est toujours pas au courant des terribles secrets que lui cache son homme. Un risque pour leur couple le jour où Oliver apprendra toute la vérité.

Si on ne sait pas trop où en sont Annalise et Nate cette saison, on découvre que cette dernière est bisexuelle, amenant à découvrir le personnage de Eve, interprétée par Famke Janssen. Bonnie et Asher de leur côté ont essayé quelque chose. Les scénaristes ont dû également se rendre compte rapidement que le couple n’avait aucun intérêt. C’est alors que pour cette fin de saison ils ont eu une idée (saugrenue ou de génie, j’hésite encore) de rapprocher Asher et Michaela. Leur histoire sera sans aucun doute exploitée en saison 3, mais ce qui est sûre c’est que j’ai hâte de voir comment ils vont réussir à tourner cette relation surprenante.

On finit avec avec les amours de Laurel. Attirée par Franck depuis le début de la saison 1, les deux amants vivent pleinement leur « relation » en cette saison 2. On n’arrive pas vraiment à définir ce qu’ils sont et c’est là tout le problème. Avant ils se cherchaient et c’était intéressant, maintenant qu’ils se sont trouvés, on ne sait pas s’ils sont juste amants ou vraiment ensemble. Résultat : on s’en fout. Et quand on apprend à connaître le personnage de Franck, on a du mal à avoir de l’empathie pour lui. Donc qu’est ce que fout vraiment Laurel avec ? Ce qui est bien joué de la part dès scénaristes, c’est que depuis le début de la saison 2 on sent un rapprochement entre Laurel et Wes, peut être plus une relation fraternelle qu’amoureuse. Oui mais on est dans How to Get Away with Murder et donc même les frères et sœurs couchent ensemble. Entre Laurel et Wes, ce n’est pas allé plus loin qu’un simple baiser, mais peut-il y avoir plus? Pour l’instant aucune piste sur ce que prévoient de faire les scénaristes, mais pour ma part un couple Laurel/Wes c’est un grand oui !

En résumé cette saison part vraiment en cacahuète et se retrouve sur les traces de Gossip Girl en faisant coucher tout le monde ensemble. La seule stabilité vient du couple Oliver/Connor, en espérant que ça dure.

Secrets

Une fois la première partie de saison achevée, la série a décidé de s’attaquer aux secrets du passé d’Annalise. C’est alors qu’on apprend qu’elle a une connexion avec Wes. Leur relation, très ambiguë jusqu’à présent, prend une nouvelle dimension avec tous les secrets révélés cette seconde moitié de saison. Il était important je pense de se focaliser sur un personnage comme Wes, et de clarifier la relation entre lui et Annalise, qui jonglait entre maternelle et amoureuse. On apprend que Annalise a connu la mère de Wes lors d’une affaire judiciaire 10 ans plus tôt. Cette affaire a conduit au suicide de sa mère. Les flashbacks nous révèlent que Wes est le fruit d’un viol, mais également qu’Annalise a eu un enfant, mort par la faute de Franck. Oui rien n’est dans la finesse avec How to Get Away with Murder, mais la manière dont sont amenées toutes ces informations est vraiment bien faite, et les cliffhangers de chaque épisode arrivent à nous scotcher. Le meurtre du père de Wes dans la scène finale de cette saison ouvre sans doute l’intrigue de la saison 3.

Toujours plus loin est le maître mot de How to Get Away with Murder. Rien n’est subtil mais dans l’ensemble la saison est très bien écrite, arrivant à nous surprendre par ces rebondissements multiples. La série a dorénavant trop de personnages, certains inintéressants servant de caution uniquement pour des histoires de sexe, d’autres au contraire méritent plus d’attention. La série a du moins réussi son pari de nous rendre addict et on sera au rendez-vous pour la saison 3 qui s’annonce déjà tout aussi passionnante.

7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s